La balade de Koïshi

"Un seul grain de riz peut donner une rizière. D’une rizière et du soleil levant, Koïshi est né."
#LivreObjet

Impossible de ne pas s'extasier devant la beauté de La balade de Koïshi paru aux éditions Grasset Jeunesse. Né de la collaboration d'Agnès Domergue et de Cécile Hudrisier, cet album au petit format atypique très agréable à prendre en main, se déplie en accordéon sous nos yeux ébahis. Si je ne suis pas une adepte du leporello, ce splendide album m'a complètement réconciliée avec le genre ! C'est une petite merveille de douceur.

Prêt à partir en balade?

 

#UneVie

Koïshi est un petit personnage tout rond, tout vert, tout petit, né d'un grain de riz. 

Sous le soleil, il a pointé le bout de son nez. Une fois posé le pied au sol, son chemin s'est dessiné. C'est ce trait en pointillé, ce chemin de vie que nous allons suivre en compagnie Koïshi. 
Pour commencer, c'est le printemps qui accueille Koïshi qui le traverse, un peu en titubant, allant de découvertes en découvertes.

Un oiseau, un caillou, une fleur, un coin d'eau, un canard qui devient un compagnon de route... Koïshi se promène et sous son regard innocent, tout un monde s'offre à lui.
Au fil des pages, des rencontres, des obstacles, des petits bonheurs, pas après pas, les saisons et le temps passent. Koïshi, comme son environnement, va peu à peu changer de couleurs. Ainsi, comme tout être vivant, il vieillit, de vert pomme, il devient bleu. Jusqu'à ce que la route du petit personnage touche à sa fin.

Et Koïshi, devenu âgé, retournera d'où il est venu.
Très belle métaphore de la vie, cet album est d'une poésie, d'une sensibilité et d'une délicatesse rares, aussi bien sur le fond que la forme.

Le dessin aquarellé de Cécile Hudrisier accompagne les saisons. Il donne vie à cette histoire et cette existence qui défilent sur le papier...

Le texte très touchant d'Agnès Domergue accompagne les étapes de la vie du petit personnage.  Au rythme des saisons et de la jolie plume de l'autrice, on se laisse bercer par la musique des mots.
 

La vie étant un éternel recommencement, la fin appelant le début, cet album peut se lire en boucle, forme qu'il peut prendre également si on le déplie intégralement.

C'est vraiment un ouvrage très bien pensé jusque dans ses finitions très soignées. Je suis bluffée et totalement sous le charme de Koïshi.

C'est un gros coup de coeur pour ce livre qui peut se lire et s'offrir à tous les âges de la vie.

 

#PourQui?

 

En cadeau de naissance, pour les tout-petits, pour les plus grands, pour les grands et pour les adultes.

Pour tout le monde !

 

#ALODGA

 

Retrouvez aussi l'avis de Pépita du blog Méli-Mélo de livres :  ICI

La balade de Koishi
Détails du livre
Illustrateur: 
Public: 
Date de sortie: 
20 février 2019
Prix: 
20.00€
Nombre de pages: 
68
Langue: 

Français

Abonnement

Envie de recevoir les nouveaux articles ?

#Abonnez-vous !

Commentaires

#OnContinue ?

Qui ment? Qui ment?
Depuis sa sortie, ce titre me tentait. Ca y est, je l'ai lu et je sais enfin qui ment...
#quiment, #karenmmcmanus, #nathan, #lireenlive
Illustration Les collisions Les collisions
Après Marquise, voici Les collisions, le nouveau roman de Joanne Richoux. Une réussite !
#lescollisions, #joannerichoux, #sarbacane, #exprim, #lesliaisonsdangereuses
Gurty Le Journal de Gurty Tome 5 Vacances chez Tête de Fesses
"En dehors de Tête de Fesses, cette maison présentait le double inconvénient d'être habité par Donovan et Cassidy Caboufigues,...
#lejournaldegurty, #gurty, #bertrandsantini, #sarbacane, #pepix
La danse de la méduse La danse de la méduse
"Sera, 14 ans, est la plus jolie fille de sa classe et a quantité d’amies et d’admirateurs. "Nik", 14 ans, est seul,...
#ladansedelameduse, #stefaniehofler, #hachetteromans, #NetGalleyFrance
Le canard le plus paresseux du monde Le canard le plus paresseux du monde et autres incroyables records
"Au cours de la rédaction de ce livre, [les auteurs] ont consommé 4978 sandwichs au bacon et bu 9983 bols de chocolat chaud."
#lecanardleplusparesseuxdumondeetautresincroyablesrecords, #johnyeoman, #queninblake, #littleurban, #premiersromans