Le coeur des louves

Soumis par HashtagCeline le jeu 15/02/2018 - 14:30
Il est difficile de résumer en quelques lignes Le Cœur des louves. Ce roman dense et rythmé raconte l’histoire d’un village et de ses habitants confrontés à des choix lourds de conséquences. C’est aussi une histoire de femmes fortes et faibles à la fois.
#MonArticle

Célia est une jeune fille timide, écrasée par les extravagances de sa mère et rongée par la culpabilité. Elle se sent responsable du départ de son père qui a plongé Catherine, sa mère, dans un état maniaco-dépressif. Écrivain célèbre en mal d’inspiration, celle-ci noie son mal-être dans l’alcool et entre les bras d’hommes de passage. Confrontée à ce tourbillon, Célia essaie de faire face.

En proie à des soucis financiers, la jeune fille et sa mère partent s’installer dans l’ancienne maison d’enfance de Catherine. Là-bas, la grand-mère de Célia, Tina, décédée depuis quelques années, a longtemps vécu recluse. Soupçonnée de sorcellerie par les gens du village, la vieille femme était crainte autant que respectée pour sa connaissance de la nature et ses qualités de guérisseuse.

C’est dans un climat tendu, alourdi par de vieilles rancunes, que les deux femmes rejoignent cet endroit niché au cœur des montagnes, marqué par la guerre et encore hanté de nombreuses légendes. Alice et Andréas, les enfants de Thomas, homme violent et alcoolique secrètement lié à Catherine par le passé, sont les seuls à ne pas rejeter les deux arrivantes. En compagnie d’Alice, qui se réjouit peut-être un peu trop de ces retrouvailles, Célia sombre et se perd peu à peu entre imaginaire et réalité. La nuit, elle devient une louve libre et sauvage, courant dans les montagnes à la recherche d’elle-même…

On découvre aussi la terrible histoire de Tina qui, pour sauver Catherine, s’est battue comme une louve jusqu’à finir seule et incomprise, même des siens. Sur trois générations, des liens complexes unissent les personnages de ce roman fiévreux. Mais au fil des pages et des révélations, les éléments s’imbriquent parfaitement pour mettre au jour des secrets enfouis depuis trop longtemps.

Editeur
Public
Date de sortie
Nombre de pages
544
Langue
Français
Paru dans Page des Libraires

#VosCommentaires

#OnContinue ?

J'ai tué un homme
" Je sais très bien pourquoi je suis là. - Pourquoi es-tu là ? – Parce que j’ai tué un homme. Vous m’enfermez pour que je ne recommence pas. Mais moi je sais pourquoi j’ai dû tuer cet homme."
#jaitueunhomme, #charlotteerlih, #actessudjunior
Le meilleur resto du monde
Les toutous, c’est une super bande de potes (de chiens) qui a toujours des chouettes idées pour s’amuser (et parfois se chamailler).
#lemeilleurrestodumonde, #dorotheedemonfreid, #lestoutous, #ecoledesloisirs
Libération ( Release )
Je l’attendais. Le voilà. Le nouveau roman de Patrick Ness.
#fantastique, #adolescence, #identité, #homosexualité, #release, #liberation, #patrickness, #gallimardjeunesse, #onlitplusfort
Le voyage immobile
La collection « D'une seule voix » donne l’occasion à Valentine Goby d'exprimer sa sensibilité et son talent dans un texte d'une grande intensité. Un très beau voyage immobile.
#levoyageimmobile, #valentinegoby, #actessudjunior, #piano, #accident, #musique
Abécédaire des métiers imaginaires
"-Gardien de flocons de neige- Observer, attraper, comparer, numéroter, classifier, congeler. Les gardiens travaillent par -5 degrés et rêvent d'une grande tasse de chocolat chaud."
#abecedairedesmetiersimaginaires, #annemontel, #littleurban
Zarbie les Yeux Verts Zarbie les Yeux Verts

" Il me regarde fixement et me dit : 

- Toi, t'es z-zarbie ! Si tu voyais tes yeux ! Zarbie les Yeux Verts ! T'es complètement cinglée !

J'éclate d'un rire farouche. C'est comme si…
#zarbielesyeuxverts, #joycecaroloates, #gallimardjeunesse, #scripto

The Hate U Give
The Hate U Give ? LE roman dont tout le monde parle...
#thehateugive, #thug, #angiethomas, #nathan, #lireenlive
Sirius
En ouvrant un roman de Stéphane Servant, on sait que l’on s’aventure sur un chemin sombre, tortueux et que la forêt de pages que l’on va traverser sera dense. On sait que les rencontres que l’on fera…
#postapocalyptique, #survie, #animaux, #aventure, #nature
Rosalie Rosalie

“Les jours de mistral, les voiles se gonflent et claquent au vent. Maman tient bon la barre pour lutter contre le courant. C’est qu’elle est forte maman, c’est une vraie pirate, elle ne se…
#rosalie, #ninondufrenois, #julienmartiniere, #ginko, #voceverso

La nuit parfois je rêve
"Parfois, dans mes rêves, j'apprends à voler. Parfois, je tombe. Parfois, au réveil je ne me souviens plus de rien."
#lanuitparfoisjerêve, #stephaniedemassepottier, #clemencepollet, #delamartinierejeunesse, #album