Le rêve de Gaëtan Talpa

Soumis par HashtagCeline le ven 12/04/2019 - 04:35
"Gaëtan Talpa était une jeune taupe qui vivait dans un jardin extraordinaire. Sa maison sous terre était tout confort. Il ne manquait de rien, ni d'histoires, ni de jouets, ni de câlins."
#Mignonnerie

 

 

Ouvrir Le rêve de Gaëtan Talpa, c’est plonger au coeur d’un univers coloré, enfantin, un brin naïf en compagnie de personnages à qui on peut attribuer les mêmes qualificatifs. Stéphanie Demasse-Pottier et Adèle Verlinden nous proposent une belle histoire qui invite à croire en ses rêves les plus fous ! Comme faire pousser un arbre à limaçons sucrés... J'avoue que je n'y avais jamais pensé jusque-là, mais après tout, pourquoi pas ?

 

#QuatrièmeDeCouv'

 

“Gaëtan est une jeune taupe qui raffole des limaçons sucrés. Gaëtan les aime tellement qu'il a décidé de faire pousser un arbre à limaçons chez lui. Vous pensez vous aussi que ça n'existe pas ? C'est que vous n'êtes pas une petite taupe têtue qui a plein d'amis…”

 

#BonbonsLimaçonsEtObstination

 

Les aventures de Gaëtan Talpa pourraient à première vue sembler tout à fait banales. Mais derrière sa quête de plant de limaçons sucrés, se cache de belles idées portées par un héros déterminé. Gaëtan est heureux mais il a un rêve. Et celui-ci le pousse à se surpasser, à déplacer non pas des montagnes mais à bousculer les idées préconçues du monde autour de lui ! Il réfléchit, ne se laisse pas abattre et poursuit son rêve, sans relâche.

Gaëtan a aussi beaucoup de chance car il peut compter sur ses amis fidèles : Harry Hérisson, Joe Musaraigne, Barnabé l’Araignée, Raoul Blaireau et Albert Raton (j’adore leurs noms !) Eux, le soutiennent même quand tous les autres enfants et adultes se moquent.

Finalement, que Gaëtan trouve ou non son plant, que pousse ou non l’arbre à limaçons sucrés, cette histoire est une belle leçon de persévérance, de courage et d’amitié. 

Si Le rêve de Gaëtan Talpa est remarquable par son contenu et son petit héros tout mignon, il l’est aussi par son format et ses illustrations saisissantes.

Cet album est grand ( 19 x 34,8 cm pour être précise) Et les illustrations, sur des doubles pages, occupent pratiquement tout l’espace ! De fait, on peut très facilement entrer dans l’univers de la petite taupe. Le dessin d’Adèle Verlinden est à la fois surprenant et charmant. C’est à la fois simple mais aussi très fouillé. Elle arrive également à rendre ses personnages très expressifs. J’aime beaucoup la page où Gaëtan se trouve face au chien et au chat avec leur air étonné et leurs grands yeux. C’est plein de couleurs, on en prend plein les mirettes et on en redemande !

Côté texte, il se déroule tout en bas, en écriture cursive, noire sur blanc. J’avoue que j’ai beaucoup apprécié que cela soit "en attaché". Et je ne suis pas la seule ! Mon fils, qui débute la lecture, a pris plaisir à le lire avec moi. Hormis l'aspect typographique, le texte est amusant avec ses petites expressions “une maison (...) tout confort”, “gai comme un pinson” ou encore, comme je le disais plus haut, le nom des amis du héros.

Bref, le texte accompagne parfaitement le voyage graphique que nous propose Adèle Verlinden. Ou est-ce l’inverse? 

En tout cas, c’est un album éclatant et atypique qui a conquis, ici, petits et grande...

 

#PourQui?

 

Pour les enfants qui ont un rêve.

Pour les enfants qui aiment les histoires qui se passent sous terre.

Pour les enfants qui aiment les histoires d'amitié.

Pour les enfants qui aiment les limaçons sucrés (j'avoue, je n'ai jamais gouté)

Pour tous les enfants à partir de 4 ans.

 

Illustrateur
Public
Date de sortie
Nombre de pages
28
Prix
17.90 €
Langue
Français

#VosCommentaires

#OnContinue ?

Emerveillements
"Un jour incertain. On se réveille. Aujourd'hui semble pareil qu'hier. Pourtant..."
#emerveillements, #sandrinekao, #grassetjeunesse
La fille sans nom La fille sans nom

"Je me déteste moi. Oh, qu'est-ce que je me déteste ! Je ne suis qu'une fille sans nom, une esclave sans maître. Je manque de tout, même de courage et je n'ai rien. Je ne suis rien."…
#lafillesansnom, #maellefierpied, #lecoledsloisirs, #mediumplus

L'âge des possibles L'âge des possibles

"J'ai fermé les yeux pour me concentrer, pour visualiser le fil sur lequel je me tenais en équilibre. Le moindre coup de vent et je tomberais. Rachel savait que j'étais près du bord. Ou alors c'…
#lagedespossibles, #mariechartres, #emmanuelpolanco, #mediumplus, #edlromans, #ecoledesloisirs

Hilda et le peuple caché
"Le vent soufflait et les woffs volaient tranquillement dans le ciel. Au loin, le soleil se couchait. Assise sur un rocher contre le flanc sud du mont Botte, une petite fille aux cheveux bleus tirait…
#hildaetlepeuplecache, #stephendavies, #lukepearson, #casterman, #netflix
Les Enquêtes de la fourmi n°7707
"La fourmi n°7707 mène l'enquête pour résoudre les énigmes de la nature. Jusqu'à ce jour, aucune ne lui a résisté."
#lesenquetesdelafourmin7707, #thierrydedieu, #lemaridelamantereligieuseadisparu, #maisquiacrachesurlamaisonduherisson, #saltimbanqueeditions
Les derniers des branleurs Les derniers des branleurs

“Il est quelle heure? C’est quoi la date? Il fait nuit ou jour? Tout ça n’a plus de sens. N’en a jamais eu, n’en aura jamais. Les mêmes choses en boucle.”


#lesderniersdesbranleurs, #vincentmondiot, #lddb, #actessudjunior
L'autre soeur
Un roman dont le résumé m'a tout de suite fait penser à Perdue et retrouvée de Cat Clarke mais aussi à La double vie de Cassiel Roadnight de Jenny Valentine...
#lautresoeur, #cylinbusby, #milan, #disparition
Dis ours, tu m'aimes ?
Moi oui vraiment, sans aucun doute, Canard et Ours je vous aime...
#disours, #johnjory, #benjidavies, #littleurban
Gustave et les âmes de fer
Un nouveau Flore Vesco? J'en ai rêvé, Didier Jeunesse l'a fait !
#gustaveetlesamesdefer, #florevesco, #didierjeunesse, #mystère, #paris, #fantastique
Butter
Quand le mal-être est trop grand, il arrive que des décisions complètement déraisonnables soient prises. Butter va nous le prouver.
#butter, #erinlange, #ecoledesloisirs, #mediumplus