Malicia Peps Tome 1 Concours à Canal Sorcière

Soumis par HashtagCeline le lun 29/10/2018 - 15:36
Avec ce premier roman, Sibéal Pounder dépoussière le mythe de la sorcière. Vous ne croiserez ni chat noir ni balai et vraiment très peu de nez crochus dans cette aventure où, en revanche, l’humour est omniprésent.
#MonArticlePageDesLibraires

 

Malicia Peps mène une vie austère auprès de sa tutrice, l’acariâtre Mlle Heks qui lui hurle dessus sans arrêt et la nourrit de bouillon de fromage moisi.

Alors que Malicia s’est encore réfugiée dans le cabanon du jardin, une étrange créature vient à sa rencontre. Une fée ! Et pas n’importe qui : la star des fées, la fabuleuse Fran ! Sa venue n’est pas un hasard. Malicia est une sorcière et doit l’accompagner à Brilleville, un endroit formidable auquel on accède par… le tuyau de l’évier. Malicia est sceptique, mais l’horrible voix de Mlle Heks qui l’appelle lui fait sauter le pas.

Et la voilà plongée dans un tout nouveau monde peuplé de sorcières bien différentes de celles que l’on connaît. Ici, elles sont propres, élégantes, voire apprêtées. Malicia est ici pour une raison bien précise : elle a été désignée (par qui ? Mystère…) pour participer à la Guerre des sorcières. Tous les neuf ans, ce grand concours met en compétition neuf sorcières de 9 ans. La gagnante devient Sorcière suprême et a le droit de diriger Brilleville et ses alentours. Pour pimenter l’événement, le concours est filmé en continu par de petites fées, puis retransmis sur Canal Sorcière.

Malicia va vite faire la connaissance des autres participantes, notamment de la pétillante mais maladroite Peggy Tournicoton qui l’accompagnera tout au long de son aventure. Et si toutes sont bien décidées à remporter le titre, la terrible Félicité Noctule l’est encore plus et n’hésite pas à utiliser les plus sombres stratagèmes. Qui saura déjouer tous les pièges de ce grand affrontement ?

Avec ce premier roman, Sibéal Pounder dépoussière le mythe de la sorcière. Vous ne croiserez ni chat noir ni balai et vraiment très peu de nez crochus dans cette aventure où, en revanche, l’humour est omniprésent.

#LauraEllenAnderson

Sur le blog, vous pourrez aussi lire mon avis sur  Amélia Fang et le bal barbare paru chez Casterman, le premier roman de l'illustratrice de Malicia Peps !

Illustrateur
Collection
Editeur
Public
Date de sortie
Nombre de pages
256
Prix
11.90 €
Langue
Français
Paru dans Page des Libraires

#VosCommentaires

#OnContinue ?

Héros 1/2 Le Réveil
Quand la réalité dépasse la fiction... cela donne le roman dense et inspiré de Benoît Minville.
#heros, #benoitminville, #sarbacane, #exprim
Et le désert disparaîtra
"Les arbres ont mille visages. Hélas, nous sommes désormais incapables de les lire."
#etledesertdisparaitra, #mariepavlenko, #flammarionjeunesse
La nuit tombe maman rêve La nuit tombe, maman rêve

“A peine sortie, elle se fait belle, avec du rouge sur les lèvres, dans les cheveux, et des paillettes un peu partout.
De toute façon, Maman a un soleil dans le coeur, elle resplendit, même…
#lanuittombemamanreve, #ceciledumoutier, #lunagranada, #evegentilhomme, #lateteailleurs

Passionnément, à la folie, à la folie Passionnément, à la folie, à la folie


#passionnémentalafoliealafolie

Les larmes
"Parfois, quand on a des bleus au coeur, ça déborde par les yeux, et on pleure."
#leslarmes, #sibylledelacroix, #bayardjeunesse
L'échappée
Après Les chiens, Allan Stratton explore une autre sorte de peur : celle de l'autre.
#lechappee, #allanstratton, #milan, #pagetuners, #amour, #manipulation
Des bleus au cartable
"Et cette fille, là, avec son cartable à roulettes de bébé et ses habits moches... elle ne croit quand même pas que je vais répondre à son petit sourire ? Je l'ignore en passant devant elle, sans…
#desbleusaucartable, #murielzurcher, #sebastienpelon, #didierjeunesse
Sous ta peau, le feu Sous ta peau, le feu

"- C'est... C'est un baiser dangereux.

- Alors je veux ce danger, cette brûlure-là. Ange, je vous aime ; je n'aime rien d'autre. J'ai l'impression d'avoir trop bu, vous êtes partout, dans…
#soustapeaulefeu, #severinevidal, #nathan, #cecilebecq

Thornhill
"Ça m'a pétrifiée d'entendre ces bruits. Je pouvais sentir la peur serpenter de ma nuque jusqu'en bas de mon dos tandis qu'une sensation familière transperçait mes os. Je n'arrive pas à y croire. Qu'…
#thornhill, #pamsmy, #rouerguejeunesse, #epik
Kong-Kong Le singe sur le toit
Une amitié hors du commun pour une BD qui l'est aussi !
#kongkong, #vincentvilleminot, #yannautret, #casterman, #bd