Le plongeon

Soumis par HashtagCeline le dim 24/01/2021 - 22:19

"J'ai horreur de ce genre de couvre-lit. Tissu rêche, couleur moche, poussière, cendre. Couleur mort, on dirait qu'ils le font exprès.

Je déteste ce papier peint, cette peinture écaillée, cette odeur de vieillerie, de sang frais, de médicament.

Je hais le bruit de robinet qui fuit, ce ploc, ploc.

Oui, c'est à croire qu'ils le font exprès."

#LePlongeon

Après La maison de la plage paru en 2019 chez Marabulles, je retrouve avec un plaisir immense le duo Séverine Vidal et Victor L.Pinel pour un album sur un thème complètement différent mais tout aussi émouvant.
Comme elle sait si bien le faire, Séverine Vidal aborde ici encore un sujet difficile avec tendresse, sincérité et humour, malgré tout. Elle nous raconte la nouvelle vie d’Yvonne, 80 ans, veuve, au moment de quitter la maison de toute une vie pour vivre dans un EHPAD.
Yvonne est encore vive et le choc est rude. Elle rencontre là-bas d’autres résidents avec qui elle se lie d’amitié mais pas facile d’être confrontée à sa propre vieillesse, celle des autres, la démence ou la déchéance physique. Les journées d’Yvonne défilent, entre moments de bonheur volés et d’abattements…
C’est beau, émouvant, terriblement vrai. C’est tout le talent de Séverine Vidal qui sait toujours capter les petits et grands moments de la vie.
Et il faut bien avouer que les illustrations jouent un rôle très important dans cette BD. Ici, Victor L.Pinel a su saisir l’émotion du texte, la difficulté du sujet, la complexité des personnages. Les corps, les attitudes, tout est réaliste. La nudité s’affiche mais elle est naturelle et sans vulgarité.
Cet album nous montre aussi le rapport entre ces parents âgés placés et leurs enfants qui bien souvent ne sont pas forcément présents pour les accompagner une fois là-bas. Beaucoup des résidents de cette histoire, comme c’est le cas dans la vie réelle, sont seuls et ne reçoivent pas beaucoup de visite. On y voit aussi la difficulté du personnel en place, bien souvent en sous-effectif. Un véritable état des lieux derrière toute la beauté et la mélancolie de cette histoire.
En quelques pages, en quelques cases, Séverine Vidal et Victor L.Pinel frappent fort et juste.
Si l’humour, par la fantaisie d’Yvonne entre autres, pointe le bout de son nez, cet album m’a vraiment bouleversée. Je l’ai trouvé très triste, sans doute faisant écho à trop de souvenirs passés dans un lieu similaire…
Un très joli et un peu douloureux moment de lecture que je suis malgré tout heureuse d’avoir vécu.

Un bel hymne à la vie cependant à un âge où parfois on pense que tout est derrière soi.
 

Illustrateur
Collection
Editeur
Public
Date de sortie
Nombre de pages
80
Prix
17.90 €
Langue
Français

#VosCommentaires

#OnContinue ?

Héros 1/2 Le Réveil
Quand la réalité dépasse la fiction... cela donne le roman dense et inspiré de Benoît Minville.
#heros, #benoitminville, #sarbacane, #exprim
Et le désert disparaîtra
"Les arbres ont mille visages. Hélas, nous sommes désormais incapables de les lire."
#etledesertdisparaitra, #mariepavlenko, #flammarionjeunesse
La nuit tombe maman rêve La nuit tombe, maman rêve

“A peine sortie, elle se fait belle, avec du rouge sur les lèvres, dans les cheveux, et des paillettes un peu partout.
De toute façon, Maman a un soleil dans le coeur, elle resplendit, même…
#lanuittombemamanreve, #ceciledumoutier, #lunagranada, #evegentilhomme, #lateteailleurs

Passionnément, à la folie, à la folie Passionnément, à la folie, à la folie


#passionnémentalafoliealafolie

Les larmes
"Parfois, quand on a des bleus au coeur, ça déborde par les yeux, et on pleure."
#leslarmes, #sibylledelacroix, #bayardjeunesse
L'échappée
Après Les chiens, Allan Stratton explore une autre sorte de peur : celle de l'autre.
#lechappee, #allanstratton, #milan, #pagetuners, #amour, #manipulation
Des bleus au cartable
"Et cette fille, là, avec son cartable à roulettes de bébé et ses habits moches... elle ne croit quand même pas que je vais répondre à son petit sourire ? Je l'ignore en passant devant elle, sans…
#desbleusaucartable, #murielzurcher, #sebastienpelon, #didierjeunesse
Sous ta peau, le feu Sous ta peau, le feu

"- C'est... C'est un baiser dangereux.

- Alors je veux ce danger, cette brûlure-là. Ange, je vous aime ; je n'aime rien d'autre. J'ai l'impression d'avoir trop bu, vous êtes partout, dans…
#soustapeaulefeu, #severinevidal, #nathan, #cecilebecq

Thornhill
"Ça m'a pétrifiée d'entendre ces bruits. Je pouvais sentir la peur serpenter de ma nuque jusqu'en bas de mon dos tandis qu'une sensation familière transperçait mes os. Je n'arrive pas à y croire. Qu'…
#thornhill, #pamsmy, #rouerguejeunesse, #epik
Kong-Kong Le singe sur le toit
Une amitié hors du commun pour une BD qui l'est aussi !
#kongkong, #vincentvilleminot, #yannautret, #casterman, #bd