Trois petits mots

Soumis par HashtagCeline le mar 12/06/2018 - 15:12
Voici un roman que je veux lire depuis longtemps. Merci aux éditions Magnard (M les Romans) qui m'ont enfin donné l'occasion de le faire.
#InstaBook

 

Il m’arrive souvent de faire des tours et détours avec certains livres. C'est ce qui s'est passé avec Trois petits mots.

Ce livre, je l’avais repéré en 2016, à sa sortie en librairie. Mon ancienne collègue l’avait lu, me l’avait chaudement recommandé mais je n’avais pas pris le temps de le lire.

Deux ans après, je participe à un concours sur Instagram sur le compte de M les romans. Et je le gagne !

Voilà comment j’en suis finalement arrivée à avoir en main Trois petits mots et surtout me mettre à le lire…
 

#RésumonsUnPeu

 

Sid, un adolescent taciturne et solitaire, vit auprès de Caleb et Megan depuis qu’il est tout petit. S’il les considère comme sa vraie famille, ils ne sont pourtant pas ses parents biologiques.
Sa mère, celle qui l’a vu naître, il n’en garde que quelques vagues souvenirs et le prénom très original qu’elle lui a laissé : Siddhartha. 

Aujourd’hui, Sid a trouvé son petit équilibre entre le dessin, la pêche avec Caleb et les baignades avec Chloé, sa meilleure amie pleine de vie.

Sid a vu défilé de nombreux enfants au sein de sa famille d’accueil. Il a aussi appris à ne pas forcément s’attacher. Pourtant l’arrivée de la petite Fariza le chamboule un peu. Cette petite fille qui ne parle l’émeut.

Alors que Sid cherche à créer un lien avec la fillette, la visite inattendue de Phil,un ami de sa mère biologique, va chambouler son existence. 
En effet, Sid découvre qu’il a un demi-frère (dont il ne soupçonnait même pas l’existence) et une mère en cavale. Tous deux sont activement recherchés par une grand-mère inconnue au bataillon.

Comment réagir face à tant de bouleversements ? Et surtout, va t-il partir à la recherche de son demi-frère comme le lui demande Phil?

Sid va devoir revoir sa définition du mot "famille".
 

#EspritDeFamille

 

Voilà une belle découverte ! Je suis ravie d’avoir enfin eu l’occasion de lire ce texte très touchant.

Ce roman interroge intelligemment le lecteur sur la notion de famille. Qu’est-ce qu’on met derrière ce mot ? Je crois que chacun en a sa propre idée.

L’angle d’attaque de Sarah N.Harvey est intéressant. Sid est heureux au sein de sa famille d’accueil et pour rien au monde il ne voudrait la quitter. C’est rare d’avoir ce genre de schéma quand il est question de placement d’enfant (ce qui est normal vu que les enfants ne seraient pas placés si tout allait bien…) 

Mais ce que lui apprend Phil, cet ami de sa mère sorti de nulle part, va le déstabiliser. Sid a désormais deux familles : d’adoption et biologique. C'est nouveau pour lui.

Caleb et Megan l’ont élevé, ont pris soin de lui. Rien ne pourra changer ça.
Mais… Gauvain, ce nouveau demi-frère, cette mère qui l’a abandonné, cette grand-mère qui ne savait pas qu’elle avait un autre petit-fils… qui sont-ils ? Leur doit-il quelque chose ? Ils sont eux aussi, d’une autre manière, sa famille. 

Si Sid considère fondamentalement Caleb et Megan comme ses parents, il ne peut ignorer son passé et cet autre pan de son histoire personnelle qui refait brutalement surface. 
Alors se pose cette question : doit-il obligatoirement intégrer ces nouvelles personnes à son univers ?

Difficile à dire. Avec sa grand-mère, le courant passe et celle-ci semble tellement heureuse de le rencontrer…
Mais Gauvain… Et sa mère ? 

Partir à la recherche de Gauvain lui permettrait d’avancer, de réfléchir à ce qu’il est, de sortir de son train-train, d’apprendre à se connaître…Pour se construire, il a sûrement besoin de savoir d’où il vient. 

Grâce à Megan et Caleb qui sont la bienveillance incarnée, Sid a appris lui aussi à aider les autres. C’est ce qu’il essaie de faire avec Fariza et ce qu’il va tenter de faire avec Gauvain, cet ado paumé, révolté, passablement désagréable à cause de tout ça et surtout malheureux.

Sid va prendre conscience de la chance qu’il a eu, des gens merveilleux qui l’entourent et qui l’aiment. Peut-être doit-il lui aussi donner une chance aux autres…?

Avec Trois petits mots, Sarah N. Harvey aborde un sujet très délicat avec beaucoup de délicatesse et de pertinence, sans parti pris.

Trois petits mots est bourré d’émotions. Des personnages comme Fariza ou Gauvain sont, chacun à leur manière, très touchants (même si Gauvain est de prime abord imbuvable).

Il y a aussi beaucoup d’humour. Sid en a un sens bien aiguisé. 

Bref. 

Ce roman est vraiment porteur d’espoir sans tomber dans le « tout est bien qui finit bien, tout le monde est heureux et content car la vie est belle ».

Sarah N.Harvey nous dépeint la vie telle qu’elle est vraiment : jamais parfaite, pleine d’épreuves mais aussi de surprises et de moments de joie à saisir.

J’ai vraiment passé un excellent moment en compagnie des personnages de ce livre et je vous invite fortement à faire leur connaissance.
 

#PourQui?

 

Pour ceux qui aiment les histoires touchantes.
Pour ceux qui aiment les histoires de famille.
Pour ceux qui cherchent un roman qui fait du bien.

A partir de 13-14 ans.
 

Coup de cœur !
Collection
Public
Date de sortie
Nombre de pages
272
Prix
13.90 €
Note
9
Langue
Français

#VosCommentaires

#OnContinue ?

Pas de cadeau pour les bêtes
Drelin drelin drelin drelin drelin.... Les animaux de la forêt ne reçoivent jamais de cadeaux à Noël. Enfin, normalement...
#pasdecadeaupourlesbetes, #antoninlouchard, #paulmartin, #seuiljeunesse
Loudmila et la montagne volante Loudmila et la montagne volante

"Ishka posa son front contre celui de la jeune fille.

- Aimerais-tu que je t'accompagne jusqu'à la Montagne volante ? demanda-t-il.

Les yeux de Loudmila s'embuèrent et une grande…
#loudmilaetlamontagnevolante, #loudmila, #cecilealix, #poulpefictions

Grand Chat Petit Chat
Une histoire de chats pour apprendre à grandir à tous les petits chatons...
#grandchatpetitchat, #silviaborando, #littleurban, #album
Le canard le plus paresseux du monde et autres incroyables records
"Au cours de la rédaction de ce livre, [les auteurs] ont consommé 4978 sandwichs au bacon et bu 9983 bols de chocolat chaud."
#lecanardleplusparesseuxdumondeetautresincroyablesrecords, #johnyeoman, #queninblake, #littleurban, #premiersromans
Mes idées folles
« Heureux celui qui trouve la folie de perdre la raison. »
#mesideesfolles, #axlcendres, #sarbacane, #exprim
Histoire du garçon qui courait après son chien qui courait après sa balle
Un magnifique roman et la découverte pour moi d'un auteur étonnant.
#hervegiraud, #thierrymagnier, #maladie, #famille, #soeur, #chien
Le camping de la mort Le camping de la mort

“La brume venue du sol charriait des odeurs d’humidité et de moisissure, des odeurs de sous-bois. Je me dis que c’était étrange parce que, d’habitude, j’aimais bien ces odeurs. Si nous en…
#lecampingdelamort, #thibaultvermot, #hante, #casterman, #letsread

Pas perdus ! Pas perdus !

"Chère Mamie,

Je sais bien que tu as presque 70 ans et toutes ces affiches que tu as collées un peu partout partent d'un bon sentiment (celui qui te pousse à me retrouver), mais qu'est-ce…

Tous différents tous pareils (dossier Page des Libraires)
Parler du handicap avec humour sans tomber dans le cliché, mettre en scène la différence avec décence et sans tabou, c’est le pari réussi de Nos cœurs tordus de Séverine Vidal et Manu Causse, et…
Laissez-moi tranquille !
Un peu de tranquillité... Est-ce trop demander?
#laissezmoitranquille, #bayard, #brosgolvera