Ueno Park

Soumis par HashtagCeline le jeu 17/01/2019 - 22:16
Un roman choral qui nous fait vibrer au rythme d'une jeunesse japonaise qui se cherche.
#AntoineDole

 

Antoine Dole, on le connaît bien en littérature ado et jeunesse. Il est aussi très largement connu sous le pseudo Mr Tan.

En y regardant de plus près, je n’ai pas lu grand-chose de lui. C’est un tort.

Avant Ueno Park, j’avais pu découvrir son écriture dans La naissance des cœurs de pierre que j’avais beaucoup aimé.

La plume d’Antoine Dole m’a encore plus touchée dans Ueno Park où il nous prouve qu'il sait parfaitement manier les mots et jouer avec nos émotions de la plus belle des façons.

#QuatrièmeDeCouv'

 

"Huit adolescents. Huit voix. Ils ne se connaissent pas mais ont en commun de rejeter les codes traditionnels de la société japonaise. Tous laissent entrevoir un furieux besoin d'imposer leur trace dans ce monde. A Ueno Park, ils vont se trouver réunis pour Hanami, le spectacle de l'éclosion des cerisiers."

#RendezVous

 

Le Japon est un pays qui me fascine. Je n’y suis jamais allée même si j’espère un jour pouvoir dire le contraire. Je trouve que c'est un pays tout en contradictions et en paradoxes, entre tradition et modernité. Ce sont ces deux facettes qui cohabitent toujours qui m’intriguent et m’attirent.

Antoine Dole est un grand passionné et un adepte de la culture japonaise. Cela ne m’étonne donc nullement qu'elle en soit le sujet de ce nouveau roman.

A travers le récit de ses huit personnages, il nous dresse le portrait d’une société et de sa jeunesse qui voudrait évoluer mais qui porte encore sur ses épaules le poids des traditions imposées.

Chaque personnage est touchant et nous montre combien il est dur encore d’affirmer ce que l’on est dans cette société très codifiée. La place de la femme, l’importance des études et la pression exercée, le rapport au corps, à la sexualité,…

Chaque histoire, chaque héros pointe un sujet sensible et le traite avec beaucoup d’intelligence.

Il y a cette jeune fille écrasée par la pression des études qui a décidé de ne plus sortir de chez elle, ce jeune homme qui voudrait pouvoir assumer qui il est sans qu’on le regarde de travers, cette jeune fille qui gagne de l’argent de façon tout à fait étonnante,…

Il y a aussi des portraits émouvants comme cette jeune fille qui ne pourra sans doute plus voir fleurir les cerisiers mais aussi ce jeune qui a préféré quitter sa famille pour la préserver ou cet autre qui porte un deuil qui l’empêche d’avancer.

Et puis il y a aussi cette jeune fille, plus inquiétante, qui nourrit une passion dévorante pour un garçon.

Tous ces récits nous dépeignent le pays, tous nous apportent des pistes de réflexions, tous nous montrent les difficultés que rencontrent beaucoup d’adolescents dans ce pays si moderne mais si conservateur.

Il y est question de tout ce qui fait le Japon aujourd’hui, ses dérives comme ses beautés. Et tout ça nous décrit avec une telle justesse et écrit avec une telle poésie ! C’est tout simplement magnifique.

Le récit est court puisqu’il fait moins de cent pages. Et il est divisé en huit. Ce qui fait (un peu de mathématiques ne fait jamais de mal) une vingtaine de pages par personnage. Je tire mon chapeau à Antoine Dole qui a réussi à me faire ressentir autant d’émotion en si peu de pages. A chaque protagoniste, j’ai été émue ou un peu bousculée. J’ai beaucoup aimé cette narration a huit voix et le lien qui les unit.  Lire Ueno Park, c’est huit rencontres fortes et touchantes.

Je vous invite à vous plonger au cœur de cette jeunesse japonaise aux multiples visages qui rêve de liberté et de changements. Vous n'en sortirez pas indemne.

#PourQui?

 

Pour ceux et celles que la culture japonaise captive.

Pour ceux et celles qui aiment les récits de vie.

Pour ceux et celles qui aiment les personnages émouvants.

Pour tous et toutes à partir de 13-14 ans.

Auteur
Public
Date de sortie
Nombre de pages
128
Prix
13.50 €
Langue
Français

#VosCommentaires

#OnContinue ?

Little Urban
Little Urban a fait un sacré chemin depuis ses débuts. L'éditeur a su imposé sa patte dans le secteur jeunesse grâce à des albums bien originaux. Moi, je suis littéralement fan.
#littleurban, #123onesttousdescats, #lelivreblanc
La route froide
"Les grosses chaussettes serraient ses jambes jusqu'au mollet comme deux tuyaux de fer, et les lacets des mocassins, noués et tordus de façon bizarre, étaient aussi durs que du barbelé. Il essaya de…
#laroutefroide, #thibaultvermot, #alexwinker, #sarbacane
Velvet
Il y a une ambiance bien particulière dans les romans de Mary Hooper. Je vous invite à la découvrir...
#amour, #mensonge, #spiritisme
Ensemble à minuit
Est-ce la fin d'année? L'hiver? Le froid? L'envie de me pelotonner sous un plaid ? Toujours est-il que malgré quelques a priori sur ce titre que j'imaginais bien plus léger, je me suis trouvée prise…
#ensembleaminuit, #jennifercastle, #casterman, #letsread
Le projet Barnabus Le projet Barnabus

"-Peut-être que bientôt, je pourrai m’asseoir dans l’herbe et regarder les étoiles, dit un jour Barnabus.
En fermant les yeux, il avait déjà l’impression d’y être.
-Impossible,…
#leprojetbarnabus, #thefanbrothers, #littleurban

Le chameau de la bibliothèque Le chameau de la bibliothèque

"- Monsieur Mache, arrêtez d'inventer des excuses farfelues. Pour une fois, dites-moi la vérité. Que faites-vous vraiment de ces livres ? Vous les gardez pour les relire ?

- Oui. Enfin non…
#lechameaudelabibliotheque, #karineguiton, #lauredufay, #monmarquepage, #didierjeunesse

Claude et Morino
« - Bonjour. Je m’appelle Claude et je crois que vous m’avez fait pipi dessus. - Haaan, pardon je suis désolé. - Non non, c’est rien. C’est juste que ça m’a réveillé. »
#claudeetmorino, #adrienalbert, #ecoledesloisirs
Ronchonette Cocolle
"Ronchonette Cocolle ne sait pas ce qu’elle veut, mais c’est la plus heureuse des petites râleuses !"
#ronchonettecocolle, #sibylledelacroix, #bayardjeunesse
Miss Crampon
"Se chuter, c'est bien, mais hurler, parfois, serait plus adapté. Là, j'ai envie de pousser toutes sortes de plaintes : Au secours, A l'aide, Berk, Help, Non, Aïe, mais je me chute. Au pire, ma vie…
#misscrampon, #clairecastillon, #flammarionjeunesse
Possession Possession

“Elle commença à s’éloigner, s’arrêta et se retourna. Elle s’était rendu compte avec un temps de retard qu’elle avait aperçu quelque chose au premier étage. Elle sourit.
Derrière une des…
#possession, #moka, #edlromans, #mediumplus, #lecoledesloisirs