Eden fille de personne

Soumis par HashtagCeline le lun 11/10/2021 - 09:37

"J'ai retenu mes larmes. Plus aucune ne coulerait devant eux. Ni devant personne d'autre d'ailleurs. J'ai fixé mes orteils salis par la poussière de ce chemin qui n'avait mené nulle part. Et je me suis dit que les problèmes étaient un peu comme elle, à s'infiltrer dans les moindres recoins, à se déposer en fine couche, petit à petit, sans qu'on les remarque. On n'y prêtait pas attention, on les oubliait et soudain, ils nous brûlaient la plante des pieds."

#UnSujetInédit

J’ai tout de suite été intriguée par le thème développé dans ce nouveau roman de Marie Colot : le marché de la réadoption dans certains États américains. En réalité, je crois que je n’avais pas vraiment connaissance de ce phénomène. J’ai donc découvert avec stupeur la façon dont certains enfants pouvaient être adoptés puis abandonnés, cela à plusieurs reprises.
Marie Colot est partie de ce fait de société effarant pour nous construire une histoire terrible et émouvante qui ne s’arrête pas qu’à ce thème-là. Un très beau roman.
 

#QuatrièmeDeCouv'

"À presque seize ans, Eden a déjà porté quatre noms de famille, vécu dans trois foyers sociaux et deux États de l'Ouest américain. Plusieurs existences dans une seule, toutes ratées. Alors qu'elle réclame son émancipation, son éducateur l'incite à s'inscrire dans une énième agence de réadoption. C'est reparti pour le cirque habituel : profil détaillé, photos enjouées et speed-dating, afin de mieux se « vendre » auprès de parents potentiels. Cette fois, Eden est plus que jamais décidée à prendre seule en main son avenir, malgré le drame qui a bouleversé sa vie deux ans plus tôt. Parviendra-t-elle à tracer sa route et à trouver sa place au cours de cet été de la dernière chance ?"
 

#MaybeTomorrow

La lecture a cet avantage : celui de nous exposer des faits surprenants ou des situations étonnantes. C’est le cas avec ce roman qui m’a vraiment passionnée. 
Et en plus, Marie Colot nous propose ici une histoire où rien n’est tout noir ou tout blanc, où tout ne va pas bien sans que cela tombe dans le larmoyant. Pourtant, Eden a vécu bien des drames, au-delà des réadoptions. Son histoire est tragique mais elle garde, malgré les échecs et les malheurs, un peu d’espoir. Je l’ai trouvée très courageuse.
Ce roman ne tombe pas non plus dans la facilité. Il aurait pu. Mais l’autrice veille à ce que ce qui arrive à son héroïne soit au final très réaliste. Il y a une histoire d’amitié qui tourne mal, une histoire d’amour qui tourne court et un schéma familial qui tourne en rond. Eden doit gérer beaucoup d’émotions, de souvenirs. Mais elle se bat. Elle continue. Elle m’a impressionnée. J’ai aussi compris ce qui l’animait malgré tout : l’envie d’être aimée pour ce qu’elle est.
Par ailleurs, j’ai trouvé la plupart des personnages très touchants, très attachants comme le couple qui souhaite adopter Eden. Ils sont adorables et on aurait envie de faire leur connaissance. Leur bienveillance fait du bien à Eden même si c'est dur pour elle d'y croire, de se laisser aller. Il y a Peter, l’éducateur du foyer d’Eden avec son sens de la formule bien à lui. J’aurais peut-être aimé en savoir plus sur certains autres pensionnaires : Candice, Warren et même Clyde, cet ami qui l'a, lui aussi, abandonnée… Mais la vie est aussi faite de rencontres furtives. 
Il y a aussi beaucoup d’animaux dans ce livre qui vont aider Eden dans sa reconstruction. Des chats, ceux du père de Damon, ce garçon mystérieux qui bouleverse Eden. Et Tomorrow, un chien, qui est intimement lié à la jeune fille. Le retrouver va remuer le passé mais aussi apaiser la jeune fille. Auprès de ses animaux dont elle prend soin, Eden va, elle aussi, trouver un réconfort, grandir et avancer. 

Beaucoup d’émotion donc à la lecture de ce texte que j’ai trouvé très original au-delà de son sujet. Dans cette histoire, rien n’est écrit, tout est possible. Et c’est à la fois difficile, touchant mais aussi formidable de se laisser porter.
 

#PourQui?

Pour ceux et celles qui s’intéressent aux faits de société étonnants.
Pour ceux et celles qui aiment les histoires touchantes.
Pour ceux et celles qui aiment les animaux.
Pour ceux et celles qui cherchent un roman dramatique mais pas larmoyant.
Pour tous et toutes à partir de 13-14 ans.
 

#MarieColot

Pour en savoir plus sur l'autrice d'Eden, Marie Colot, découvrez un entretien par ici :

- L'ENTRETIEN -

Et aussi mon article pour le roman Deux secondes en moins écrit avec Nancy Guilbert paru chez Magnard par ICI.

 

Auteur
Collection
Public
Date de sortie
Nombre de pages
256
Prix
14.90 €
Langue
Français

#VosCommentaires

#OnContinue ?

Le Dossier Handle
Qui veut du mal à Thomas Handle ? Et surtout pourquoi ? En attendant, il doit fuir. Pour découvrir la vérité, il est seul. Jusqu’à ce qu’un duo improbable de flics décide de faire lui aussi la…
#enquete, #suspense, #secret, #manipulation, #danger, #ledossierhandle, #davidmoitet, #didierjeunesse
Faites attention à moi Faites attention à moi

“Je ne veux pas ouvrir les yeux. J’ai peur de ce que je vais voir. Ou plutôt, de ce que je ne vais pas voir. De qui je ne vais pas voir.”


#faitesattentionamoi, #alyssasheinmel, #casterman, #letsread
Tu reverras ton frère Tu reverras ton frère

“Jules est de tous leurs rêves ; il comble le vide. A leur réveil, ça leur revient comme un coup dans le ventre, d’ailleurs, ça les cisaille.
Jules a disparu et il disparaît encore, chaque…
#tureverrastonfrere, #severinevidal, #nathan, #lireenlivre, #courttoujours

Et dans nos coeurs, un incendie Et dans nos coeurs, un incendie

"- Toi, t'es pas anormal, t'es différent. T'as une sorte de particularité unique, un signe distinctif. Comme moi. Et c'est pas une raison pour se foutre en l'air. C'est même plutôt quelque chose…
#etdansnoscoeursunincendie, #elodiechan, #exprim, #sarbacane

J'ai envie qu'on m'aime
"Personne ne sait ce que c'est l'amour, et on s'en fout, l'important, c'est ce qu'on vit, ce qu'on ressent, ce qui vibre en nous".
#jaienviequonmaime, #magaliwiener, #lerouergue, #doado
Dis non, Ninon !
"- Ah bah c'est vrai que ça saute pas aux yeux, faut vraiment avoir fait dix ans d'études pour savoir que je suis grosse, hein, pensa à son tour Ninon."
#disnonninon, #lisachopale, #gulfstream, #echos, #romanado
Surf
"Des langues huileuses léchaient les pierres devant nous avant de retourner à la vague, grappe de serpents que les remous tiraient en arrière avant de les lancer à nouveau à l'assaut de notre refuge…
#surf, #fredericboudet, #grandepolynie, #memo
Le plongeon Le plongeon

"J'ai horreur de ce genre de couvre-lit. Tissu rêche, couleur moche, poussière, cendre. Couleur mort, on dirait qu'ils le font exprès.

Je déteste ce papier peint, cette peinture écaillée,…
#leplongeon, #severinevidal, #victorlpinel, #grandangle, #babelio

Aimez-moi maintenant
"Ce jour-là, j'ai appris qu'y avait rien de mieux qu'un joli bobard pour rendre quelqu'un heureux. De toute façon, les beaux mensonges vaudront toujours mieux que les sales vérités."
#axlcendres, #aimezmoimaintenant, #exprim, #sarbacane
A l'Ombre Du Grand Arbre
Vous connaissez le blog A l'Ombre Du Grand Arbre (ALODGA pour les intimes) ? Non? Eh bien, je vous en parle aujourd'hui. Pourquoi? Parce que je trouve que c'est un chouette endroit et aussi parce qu'…
#alombredugrandarbre, #alodga, #copinautes