Le coeur des louves

Soumis par HashtagCeline le jeu 15/02/2018 - 14:30
Il est difficile de résumer en quelques lignes Le Cœur des louves. Ce roman dense et rythmé raconte l’histoire d’un village et de ses habitants confrontés à des choix lourds de conséquences. C’est aussi une histoire de femmes fortes et faibles à la fois.
#MonArticle

Célia est une jeune fille timide, écrasée par les extravagances de sa mère et rongée par la culpabilité. Elle se sent responsable du départ de son père qui a plongé Catherine, sa mère, dans un état maniaco-dépressif. Écrivain célèbre en mal d’inspiration, celle-ci noie son mal-être dans l’alcool et entre les bras d’hommes de passage. Confrontée à ce tourbillon, Célia essaie de faire face.

En proie à des soucis financiers, la jeune fille et sa mère partent s’installer dans l’ancienne maison d’enfance de Catherine. Là-bas, la grand-mère de Célia, Tina, décédée depuis quelques années, a longtemps vécu recluse. Soupçonnée de sorcellerie par les gens du village, la vieille femme était crainte autant que respectée pour sa connaissance de la nature et ses qualités de guérisseuse.

C’est dans un climat tendu, alourdi par de vieilles rancunes, que les deux femmes rejoignent cet endroit niché au cœur des montagnes, marqué par la guerre et encore hanté de nombreuses légendes. Alice et Andréas, les enfants de Thomas, homme violent et alcoolique secrètement lié à Catherine par le passé, sont les seuls à ne pas rejeter les deux arrivantes. En compagnie d’Alice, qui se réjouit peut-être un peu trop de ces retrouvailles, Célia sombre et se perd peu à peu entre imaginaire et réalité. La nuit, elle devient une louve libre et sauvage, courant dans les montagnes à la recherche d’elle-même…

On découvre aussi la terrible histoire de Tina qui, pour sauver Catherine, s’est battue comme une louve jusqu’à finir seule et incomprise, même des siens. Sur trois générations, des liens complexes unissent les personnages de ce roman fiévreux. Mais au fil des pages et des révélations, les éléments s’imbriquent parfaitement pour mettre au jour des secrets enfouis depuis trop longtemps.

Editeur
Public
Date de sortie
Nombre de pages
544
Langue
Français
Paru dans Page des Libraires

#VosCommentaires

#OnContinue ?

Un mois à l'Ouest
En ouvrant un roman de Claudine Desmarteau, il faut s’attendre à tout : au meilleur et parfois au pire.
#unmoisalouest, #claudinedesmarteau, #thierrymagnier, #roadtrip, #amour
La photo parfaite La photo parfaite

"Voici Jean-Pierre, il est photographe.

Jean-Pierre sillonne le monde avec son camping-car, à la recherche de la photo parfaite."

 


#laphotoparfaite, #celinedumartin, #marceletjoachim
Bulles, Bestiaire imaginaire de la mer
"Toute ressemblance avec un poisson existant ou ayant existé est purement fortuite."
#bullesbestiaireimaginairedelamer, #laetitialesaux, #didierjeunesse
Les mots fantômes Les mots fantômes

"Lilas a soudain l'impression qu'elle n'est pas seule. L'adrénaline inonde ses veines. Elle scrute chaque recoin de la pièce, tentant de percer l'obscurité en plissant les yeux. Un pull qui traîne…
#lesmotsfantomes, #davidmoitet, #didierjeunesse

Dear Evan Hansen Dear Evan Hansen

"Je sais que j'ai un truc qui cloche. Croyez-moi, j'en suis parfaitement conscient.

*Cette journée va être géniale*

Peut-être que ce sera le cas... si je reste enfermé…
#dearevanhansen, #valemmich, #stevenlevenson, #benjpasek, #justinpaul, #bayard

Où vont les racines des arbres?
"Les racines, tel un réseau internet végétal, permettent aux arbres...de communiquer entre eux." La vie secrète des arbres de Peter Wohlleben
#ouvontlesracinesdesarbres, #isabellecollioudmarichallot, #annederenne, #pileface, #a2mimo
La voix du couteau Le chaos en marche Livre premier La voix du couteau Le chaos en marche Livre premier

Cela fait une éternité (ou presque) que le premier tome de cette trilogie patiente dans ma bibliothèque...


#lavoixducouteau, #lechaosenmarche, #patrickness, #gallimardjeunesse, #bruit, #dystopie
Dans la barbe de Barnabé
"Le grand Barnabé était bûcheron et vivait dans une petite cabane en bois au bord de la forêt..."
#danslabarbedebarnabe, #duncanbeedie, #kimane
Tous différents tous pareils (dossier Page des Libraires)
Parler du handicap avec humour sans tomber dans le cliché, mettre en scène la différence avec décence et sans tabou, c’est le pari réussi de Nos cœurs tordus de Séverine Vidal et Manu Causse, et…
Meurtre mode d'emploi (à l'usage des jeunes filles)
“Pip savait beaucoup de choses, (...) ; elle savait que “hippopotomonstrosesquipédaliophobie” était le terme technique pour désigner la peur des mots trop longs, elle savait réciter par coeur les…
#meurtremodedemploialusagedesjeunesfilles, #meurtremodedemploi, #hollyjackson, #casterman, #letsread