Parce que

Soumis par HashtagCeline le sam 02/11/2019 - 10:49
"Pourquoi l'océan est bleu? Tous les soirs, quand tu t'endors, les poissons sortent leurs guitares. Ils jouent des chansons tristes et versent des larmes bleues."
#DuoDeRêve

 

Mac Barnett a écrit beaucoup d'histoires illustrées par Jon Klassen. Je vous en ai déjà parlé par ici, notamment d'une de leurs dernières collaboration (très réussie) :  Le loup, le canard et la souris (Ecole des loisirs,2018).

Isabelle Arsenault,quant à elle, est l'illustratrice, entre autres beautés, du magnifique Capitaine Rosalie (Gallimard Jeunesse,2018) écrit par Timothée de Fombelle.

Les réunir pour travailler ensemble sur un album était une riche idée. Voici une association qui fonctionne à merveille pour un jeu de questions-réponses poétique et amusant.

 

#QuatrièmeDeCouv'

 

Pourquoi les feuilles changent de couleurs? Pourquoi on doit dormir? Pourquoi l'océan est bleu?

Les petits curieux trouveront de curieuses réponses à leurs questions.

 

#InterrogatoireDuSoir

 

C'est le soir. Une petite fille est dans son lit. On suppose que son père vient de quitter la pièce, prêt à vaquer à d'autres occupations, quand surgit une question... Une question comme seuls les enfants savent les poser au moment où nous l'attendons le moins. Ou du moins, où nous sommes souvent le moins disposés à y répondre...

"Pourquoi l'océan est bleu?" 

Le papa, au lieu de faire une réponse courte du type "parce que" (ce que nous sommes, il faut bien l'avouer, nombreux à faire, passée une certaine heure) force le respect avec ce qu'il offre comme explication à l'enfant : 

"Tous les soirs, quand tu t'endors, les poissons sortent leurs guitares. Ils jouent des chansons tristes et versent des larmes bleues."

On pourrait imaginer qu'après cette réponse qui invite à la rêverie, les questions s'arrêtent. Mais non, comme tous les enfants du monde, cette petite fille a bien d'autres sources d'interrogations... Alors, c'est parti pour un ping-pong verbal étonnant et amusant avec des questions sérieuses mais vastes auxquelles le papa apporte des éclaircissements vraiment bien trouvés et un peu farfelus.

Par exemple ? A la question : "Pourquoi les oiseaux volent vers le sud en hiver?" Voici ce que le papa répond : "Ils partent chercher des feuilles pour rhabiller les arbres."

Les questions s'enchaînent, se chevauchent, se bousculent. Mais le papa va savoir y mettre un terme, avec tact et en douceur.

Les questions importantes pour la petite fille apparaissent dans de gros ronds de couleurs. Les réponses, elles, flottent dans des cercles blancs au coeur même des grandes illustrations de réponse. J'aime beaucoup le rythme que cela donne à l'ensemble. C'est assez original aussi. En tout cas, ça m'a beaucoup plu ainsi qu'à mes petits lecteurs attitrés, mes enfants, qui ne sont pas toujours un public si facile.

Tout cet échange est parfaitement illustré et mis en couleurs par Isabelle Arsenault qui réussit à nous faire voyager, nous plongeant au coeur des situations décrites par ce papa qui a décidément beaucoup d'imagination.

Au milieu de tons doux et sombres, on navigue entre la chambre de la fillette plongée dans une pénombre légèrement éclairée par la porte restée ouverte et les double page explicatives où la poésie et la fantaisie sont aux commandes. Ces fameuses pages dédiées aux répliques du papa sont tout simplement grandioses.

Les expressions des personnages sont assez remarquables aussi et méritent qu'on les souligne. Sur le visage du papa le léger agacement du départ laisse peu à peu place à de l'amusement quand pour la petite fille l'inquiétude finit par laisser place à l'apaisement. Il faut aussi noter que le papa, du pas de la porte, se rapproche progressivement du lit de l'enfant, offrant, en plus de ses réponses apaisantes, le côté rassurant de sa présence avant l'endormissement.

Et l'on referme l'album sur l'explication la plus belle à une question simple mais que tous les enfants se posent : Pourquoi doit-on dormir?

La réponse, vous la voulez? Eh bien, non je ne vous la dévoilerai pas ici.

Je vous laisse la découvrir.

Un très très bel album à lire en famille qui invite à la rêverie et laisser libre court à son imagination.

UN ENORME COUP DE COEUR !

 

#PourQui?

 

Pour les enfants qui ne veulent pas aller au lit.

Pour les enfants qui se posent beaucoup trop de questions.

Pour les enfants qui veulent rêver éveillés.

Pour tous les enfants à partir de 4-5 ans.

 

Coup de cœur !
Auteur
Illustrateur
Editeur
Public
Date de sortie
Nombre de pages
32
Prix
14.50 €
Langue
Français

#VosCommentaires

#OnContinue ?

226 bébés
"Bert n'avait plus une minute à lui. Jour et nuit, il était en train de nettoyer une paire de fesses, essuyer un nez, tapoter un dos, préparer un biberon, confisquer une paire de ciseaux, chanter une…
#226bebes, #florevesco, #stephanenicolet, #didierjeunesse, #monmarquepageplus
Malicia Peps Tome 1 Concours à Canal Sorcière
Avec ce premier roman, Sibéal Pounder dépoussière le mythe de la sorcière. Vous ne croiserez ni chat noir ni balai et vraiment très peu de nez crochus dans cette aventure où, en revanche, l’humour…
#maliciapeps, #sibealpounder, #lauraellenanderson, #milan
Un été à Sommerby
"Tout a commencé par une terrible nouvelle. Il en va parfois ainsi : il arrive quelque chose d'épouvantable, mais quand on y repense quelques années plus tard, on se rend compte que c'est par là,…
#uneteasommerby, #kirstenboie, #fleurus, #lireengrand
J'aimerais
"Aux rêves qui permettent de changer le monde !"
#jaimerais, #stephaniedemassepottier, #gerarddubois, #letageredubas, #album
Mon école de Aïe à Zut Mon école de Aïe à Zut

“Aïe, aïe, aïe, affreux asticots

Vous m’assommez ! aboie la maîtresse à bout…”


#monecoledeaieazut, #elisabethbrami, #popymatigot, #saltimbanqueeditions, #album
Oeuf Oeuf

"Au moins une fois par soirée, David déclarait à Primrose :

- Je t’aime pas.

- Pareil, lui répondait-elle.”


#oeuf, #jeffspinelli, #neuf, #ecoledesloisirs
Un si petit oiseau
"Dieu est absent des champs de bataille", a écrit Blaise. Il est aussi absent des accidents de la route.
#unsipetitoiseau, #mariepavlenko, #flammarion
Laissez-moi tranquille !
Un peu de tranquillité... Est-ce trop demander?
#laissezmoitranquille, #bayard, #brosgolvera
Les larmes
"Parfois, quand on a des bleus au coeur, ça déborde par les yeux, et on pleure."
#leslarmes, #sibylledelacroix, #bayardjeunesse
POV Point of view
Un sujet délicat traité de façon intelligente et pertinente.
#pov, #pointofview, #patrickbard, #syros