Bulles, Bestiaire imaginaire de la mer

Soumis par HashtagCeline le mer 09/01/2019 - 21:39
"Toute ressemblance avec un poisson existant ou ayant existé est purement fortuite."
#LaetitiaLeSaux

 

Laetitia Le Saux est une illustratrice phare de chez Didier Jeunesse. Son dernier album, paru en octobre 2018, est le fruit d'un projet un peu fou mais génial : un "bestiaire de la mer imaginaire". Dans un format atypique, elle sort des sentiers battus pour nous proposer une grande encyclopédie façon livre-jeu emplie de créatures et bestioles marines en tout genre. Jouant sur les sons et les onomatopées, cet album étonne et séduit.

Mettez votre masque, votre tuba et plongez !

 

#SousL'Océan

 

Il fallait bien le format choisi (270x360mm) pour donner la mesure des créatures imaginées par Laetitia Le Saux. On découvre à l'illustratrice un nouveau talent : celui d'autrice. Quand elle ne s'associe pas à des auteurs reconnus (Stéphane Servant pour ne citer que lui), elle sait aussi tirer son épingle du jeu. Le genre est différent mais permet de révéler son dessin et d'offrir à son univers créatif une grande liberté d'expression.
Bulles, c'est un livre qu'on ouvre avec curiosité et sur lequel on peut passer de longs moments à observer les détails, les couleurs, les formes... Aux côtés de la petite plongeuse, véritable guide, on déambule avec plaisir dans les fonds marins.

Si certaines espèces vont vous sembler familières, la grande majorité sort de l'imagination fabuleuse de Laetitia Le Saux. Classés par genre, ces poissons sont tous plus farfelus les uns que les autres avec des noms qu'on ne se lasse pas de prononcer : les Trobos, les Pincetout, les Zarallonges, les Gobetout, etc.. Ils sont un peu effrayants parfois mais bien plus souvent amusants.

Une page sur deux comporte un trou permettant d'apercevoir un détail (souvent trompeur) de ce qui nous attend sur la planche suivante. Cet effet de découpe nous donne envie de voir ce que l'illustratrice nous a encore préparé sur la page d'après. Au fil des grandes illustrations, les décors se suivent et ne se ressemblent pas. Les découvertes sont nombreuses. On s'étonne ! Et après avoir observé les poissons sur de grandes planches "encyclopédiques", on est invité à les retrouver évoluant dans leur milieu naturel, comme dans un cherche-trouve.
Laetitia Le Saux a utilisé des pochoirs, ce qui donne un effet tout particulier qui reproduit bien l'univers un peu trouble et vibrant de la mer.  Cet album porte décidément bien son nom : Bulles. 
Le texte est simple mais agréable à lire. Il décrit avec humour et poésie les poissons extraordinaires que l'enfant voit évoluer sur le papier. "Râleurs, boudeurs, les GROGNONGNONS ont pour habitude de rouspéter, pour un oui, pour un non."

Et puis il y a ces onomatopées qui ponctuent le livre : "GRR! BOUH! ARGH ! GRUMPH! GROARRR!" On imagine très bien les différentes créatures faire ce genre de bruits, si par le plus grand des hasards on était amené à les croiser. On a beaucoup joué avec mes enfants à les imiter et à les reproduire ! 

Bref, c'est un succès à la maison. Le plus grand profite de la visite guidée et la petite observe avec nous. C'est un bel et grand album, une vraie bulle de bonheur à partager et une jolie façon de s'évader !

 

#PourQui?

 

Pour les enfants qui aiment les grands livres.

Pour les enfants qui veulent découvrir les fonds marins.

Pour les enfants qui aiment les créatures bizarres et amusantes.

Pour tous les enfants à partir de 3-4 ans.

 

Illustrateur
Editeur
Public
Date de sortie
Nombre de pages
48
Prix
18.00 €
Langue
Français

#VosCommentaires

#OnContinue ?

Mes petites roues
Ma belle découverte de la d'année 2017 : "Mes petites roues" de Sébastien Pelon chez Père Castor-Flammarion. Pour moi, plus qu'un album... Toute une aventure !
#album, #velo, #enfance, #aventure, #apprentissage
Rackette-moi si tu peux
Une déclinaison pour les primaires de la collection Les Graphiques chez Gulf stream.
#rackettemoisitupeux, #lesgraphiques, #sophieadriansen, #clerpee, #gulfstream
The Hate U Give
The Hate U Give ? LE roman dont tout le monde parle...
#thehateugive, #thug, #angiethomas, #nathan, #lireenlive
Little Urban
Little Urban a fait un sacré chemin depuis ses débuts. L'éditeur a su imposé sa patte dans le secteur jeunesse grâce à des albums bien originaux. Moi, je suis littéralement fan.
#littleurban, #123onesttousdescats, #lelivreblanc
Abécédaire des métiers imaginaires
"-Gardien de flocons de neige- Observer, attraper, comparer, numéroter, classifier, congeler. Les gardiens travaillent par -5 degrés et rêvent d'une grande tasse de chocolat chaud."
#abecedairedesmetiersimaginaires, #annemontel, #littleurban
Hamaïka et le poisson
Quand je pars en Polynie, je sais désormais que je reviendrai ravie de mon voyage.
#hamaikaetlepoisson, #pierrezapolarrua, #anastasiaparrotto, #petitepolynie, #memo
Thornhill
"Ça m'a pétrifiée d'entendre ces bruits. Je pouvais sentir la peur serpenter de ma nuque jusqu'en bas de mon dos tandis qu'une sensation familière transperçait mes os. Je n'arrive pas à y croire. Qu'…
#thornhill, #pamsmy, #rouerguejeunesse, #epik
ROMAN dessiné
"Tu découvres la lecture ? Tu as de la chance ! Avec la collection « roman dessiné », tu peux lire un vrai roman de grand, avec beaucoup d’illustrations, comme dans les albums !"
#romandessine, #unepoulealecole, #mamamieenvrai, #mangojeunesse
Sauvages
Nathalie Bernard a bien choisi le titre de son nouveau roman : Sauvages. Ce mot peut définir un animal, un milieu, des hommes mais évoque aussi la cruauté et la violence. Ici, il est employé à…
#sauvages, #nathaliebernard, #thierrymagnier
Des astres
"Je veux et je veux pas. Ça, j'entends que ça puisse te rendre dingue. C'est compliqué. Seulement voilà, c'est bien le problème. Entre nous, ça ne sera jamais simple. Ça ne peut pas l'être, Pénélope."
#desastres, #severinevidal, #sarbacane, #exprim