Dépasse-toi Léa !

Soumis par HashtagCeline le lun 24/09/2018 - 23:11
Une autrice que je découvre grâce aux réseaux sociaux !
#EdithDeprendez

Avant d’avoir ce roman dans les mains, j’ai discuté lectures avec son autrice sur Facebook. Et de fil en aiguille, elle m’a proposé de découvrir le roman qu’elle avait elle-même écrit. Curieuse, j’ai accepté et j’ai découvert l’histoire de Léa, une adolescente attachante en galère.

#RésumonsUnPeu

 

Léa a quinze ans et n’est pas ce qu’on pourrait appeler une élève modèle. Elle galère un peu au collège. A la maison, ses parents sont toujours sur son dos et les profs, à part celui de français, ne l’encouragent pas vraiment. Heureusement, sa meilleure amie Céleste est toujours là pour lui remonter le moral. 

C’est grâce à elle, ou plutôt sa tante, qu’elle va s’initier au théâtre mais aussi faire LA rencontre qui va bouleverser sa vie d’adolescente.

#AuPlusPrèsDesAdos

 

Edith Deprendez est professeure de français dans un collège. Cela explique deux choses : 

- la super bibliographie qu’elle propose aux lecteurs de son livre

- la personnalité assez juste de ses héros et surtout de Léa. 

A plusieurs reprises, je me suis revue au collège et je me suis retrouvée dans certains dialogues, dans certaines situations ou préoccupations. 

Léa est une héroïne simple, avec des problèmes que beaucoup de collégiens connaissent : les notes qui ne sont pas au niveau demandé, l’orientation qui se profile avec des choix difficiles à faire, les hormones qui travaillent et les coups bas entre élèves. Le quotidien, à cet âge où tout change, n’est pas toujours simple.

Edith Deprendez aborde aussi la question du harcèlement scolaire. Léa en est victime et comme dans la plupart des cas, elle ne comprend pas quelle est la raison de l’acharnement de sa camarade. En attendant, elle subit et essaie de ne pas se laisser déstabiliser.  La lecture l'aide beaucoup à s'évader (cf. bibliographie ci-dessous).

Mais il est aussi question de premier amour, de disputes entre copines et de… dépassement de soi (eh oui, le titre le dit !)

Edith Deprendez parle simplement et son livre se lit facilement. Elle aborde des thématiques intéressantes et pourra j’en suis sûre toucher les adolescents grâce au ton qu'elle adopte pour s'adresser à eux qui instaure très vite une grande complicité. 

Si ce texte m’a moins séduite par certains aspects (certains événements et certains traits de caractères m’ont semblé parfois un peu trop forcés) je trouve ce premier roman plutôt sympathique. C’est une bonne proposition à faire aux lecteurs qui comme Léa ne le sont pas encore. Léa leur donnera peut-être envie de dévorer tous les livres qui l’ont aidée à prendre confiance en elle. Qui sait?

#PourQui?

 

Pour ceux et celles qui aiment les personnages qui leur ressemblent.

Pour ceux et celles qui aiment les histoires du quotidien.

Pour ceux et celles qui n’aiment pas lire.

Mais aussi pour ceux et celles qui aiment ça.

Pour tous et toutes à partir de 13 ans.

#LesLecturesDeLéa

 

Edith Deprendez s'est inspirée de vrais romans pour les lectures de Léa. 

De très bons choix que je vous invite à aller découvrir : 

- Métal Mélodie de Maryvonne Rippert

- Blue Cerises (tomes 1,2,3,4,) de Cécile Roumiguière, Siggrid Baffert, Jean-Michel Payet et Maryvonne Rippert

- Comment (bien) rater ses vacances d'Anne Percin

- Frangine de Marion Brunet

- La ballade de Sean Hopper de Martine Pouchain

- Max de Sarah Cohen-Scali

- On n'est pas des oiseaux de Gisèle Bienne

- Le garçon qui volait des avions d'Elise Fontenaille

- La mort du noyer de Claire Mazard

- Tant que nous sommes vivants d'Anne-Laure Bondoux

- Le combat d'hiver de Jean-Claude Mourlevat

- Peine maximale d'Anne Vantal

- La douane volante de François Place

- La balade de Jordan et Lucie de Christophe Léon

- Chaque soir à 11 heures de Malika Ferdjoukh

Public
Date de sortie
Nombre de pages
236
Prix
16.00 €
Langue
Français

#VosCommentaires

#OnContinue ?

Le labyrinthe vers la liberté
Chez Hélium, à chaque fois que j'ai ouvert un roman, cela a été une belle découverte. Comme avec Le labyrinthe de la liberté...
#lelabyrinthedelaliberte, #deliasherman, #helium, #voyagedansletemps, #esclavage, #fantastique
Les agents secrets de la cour de récré
" - Rouillard, au tableau. On va se distraire un peu. Voila là phrase toute bête qui a tout déclenché."
#lesagentssecretsdelacourderecre, #philippearnaud, #sarbacane, #pepix
Une histoire de sable
Une lecture, une relecture. Un coup de coeur dans les deux cas !
#unehistoiredesable, #benjamindesmares, #lerouergue, #doado
D'un trait de fusain
Qu’on se le dise tout de suite, ce roman est magnifique. Et en plus d’être magnifique, il est merveilleusement bien écrit. Les critiques ont été dithyrambiques à son sujet et je comprends enfin…
#duntraitdefusain, #cathyytak, #talentshauts, #lesheroiques
Nos mains en l'air
"- Je n'ai jamais rencontré d'autres gangsters, mais je suis à peu près sûre que vous êtes le plus mauvais cambrioleur de l'univers."
#nosmainsenlair, #colinepierre, #lerouergue, #doado
L'autre soeur
Un roman dont le résumé m'a tout de suite fait penser à Perdue et retrouvée de Cat Clarke mais aussi à La double vie de Cassiel Roadnight de Jenny Valentine...
#lautresoeur, #cylinbusby, #milan, #disparition
Félines
"Depuis que le monde est monde, il a toujours la même tête et elle n'est pas très jolie. D'autres que moi diraient même qu'il a franchement une sale gueule."
#felines, #stephaneservant, #epik, #lerouerguejeunesse
Le goût amer de l'abîme
MON COUP DE COEUR DE CET ETE ! Un roman original, fort, étonnant et tout simplement magnifique !
#legoutamerdel'abime, #nealshusterman, #nathan, #coupdecoeur
Occupé!
Avec Matthieu Maudet, quel que soit le sujet, c'est toujours un succès !
#occupe, #matthieumaudet, #lecoledesloisirs, #loulouetcompagnie
Je te plumerai la tête
"Tous savent mon attachement à Papa Lou - j'appelle ainsi mon père. Ils pourraient me charrier : " La fille à son Papa ! La tit'princesse, gâtée, pourrie, a son daddy adôôôôôré!" Mais pas du tout."
#jeteplumerailatete, #clairemazard, #syros