Charles, 1943

Soumis par HashtagCeline le dim 27/02/2022 - 14:12

"N'empêche, chaque soir, avant de s'endormir, il tire de sous son lit ses albums et se prépare à rêver de contrées inconnues, de peuples insoumis, de baobabs, de séquoias, de baleines et d'icebergs. Oui, quand il sera grand, il fendra les airs et les océans en aéroplane, en bateau, en pirogue ou en brise-glace. En attendant, la nuit, le Jardin est tout à la fois sa jungle et sa banquise, son désert et sa toundra. Un univers en modèle réduit et rien qu'à lui."

#FlorenceMedinaConfinée

J’étais un peu surprise en découvrant le nouveau titre de Florence Medina. Après avoir lu Direct du cœur (Magnard, 2018) et Passionnément, à la folie à la folie (Slalom, 2021), je ne l’attendais pas nécessairement sur un titre pour les plus jeunes se déroulant pendant la seconde guerre mondiale. On se fait des idées parfois… J’ai eu une explication au pourquoi de ce roman et j’ai trouvé ça super cool ! Florence Medina a écrit Charles, 1943 pendant le confinement et elle l’a fait avec le concours d’enfants (très chanceux) de son entourage à qui elle faisait lire des chapitres. Elle avait pour “contrainte” (plutôt amusante) d’insérer des mots choisis par les participants à l’expérience.
Si elle a su divertir des enfants pendant une période pas évidente, je ne doute pas une seconde que les lecteurs déconfinés y trouveront eux aussi leur compte.
Résumé et explications du pourquoi j’ai aimé ce roman historique de Florence Medina.
 

Intérieur

#RésumonsUnPeu

C’est la guerre. Charles, un jeune garçon de 12 ans, vit au coeur du Jardin des Plantes car son père y est sous-intendant. Pour lui, le parc est un immense terrain de jeu même si la cohabitation avec les allemands impose quelques précautions.
Alors qu’il se pose quelques questions sur le rôle des uns et des autres dans le conflit actuel, le jeune garçon va être lui-même impliqué directement. Collaboration, résistance, passivité… Rien n’est simple. Encore moins quand on n’a que 12 ans.
 

Intérieur

#Résiste...ProuveQueTuExistes!

J’ai trouvé que Florence Medina faisait une belle proposition de roman sur un sujet qui a été maintes fois traité. Sans être complètement inédit, son récit est instructif (sans être plombant), dynamique (les aventures s’enchaînent) et surtout, il interroge. Et nous, qu’aurions-nous fait?
On débute l’histoire en plein conflit. On y découvre le quotidien de Charles, un peu extraordinaire vu l’endroit où il vit, ainsi que les restrictions, les difficultés à vivre dans un pays sous l’occupation allemande.
A travers l’histoire de Charles, on découvre combien il était compliqué de se positionner à l’époque. Avec lui, on voit que même sans le vouloir, on se heurtait fatalement à faire un choix…Et que ce n’était pas forcément simple de trancher ou de ne pas céder, comme lorsqu’au début, Charles a un petit arrangement avec l’officier allemand. Il fallait faire avec. Ils étaient là et on ne pouvait pas éviter tout contact.
De fait, Charles est un personnage qui va peu à peu ouvrir les yeux sur le monde qui l’entoure, comprendre certains silences, entrevoir la dangerosité de certains secrets et s’impliquer à son tour. Il va grandir vite et être amené à prendre de nombreux risques, qu’il ne mesure pas pleinement au départ. Mais ce qu'il a à faire devient vite évident et il ne se pose plus de questions.
A ses côtés, on va croiser des héros du quotidien, des gens qui ont, chacun à leur façon, participer à la résistance. C’est passionnant !
Il y a aussi les absents, comme son ami Simon, qui a disparu après qu’on lui ait imposé de porter l’étoile jaune. Charles s’inquiète et nous fait entrevoir une autre horreur de cette guerre.
Si parfois je trouve ça “lourd” dans un récit, ici, le fait que Florence Medina insère de nombreuses explications contextuelles donne un vrai plus au roman. On comprend mieux. Le vécu de Charles couplé à la grande Histoire, c’est très parlant. Et très clair. C’était donc judicieux (ou parce que c’est habilement fait) de redonner des repères.
Pour ne rien gâcher, l’ouvrage est illustré. Comme des petits instantanés, on découvre des scènes-clés tantôt drôles (Charles qui joue à l’indien dans le parc en pleine nuit) tantôt plus sombres... 

Ce roman aura été une belle surprise et j'invite les enfants d'aujourd'hui à se plonger dans le quotidien terriblement passionnant de ce héros d'hier.

Intérieur

#PourQui?

Pour les enfants qui aiment les romans historiques.

Pour les enfants qui se posent des questions sur la guerre.

Pour les enfants qui aiment les histoires emplies de suspense et de missions secrètes.

Pour tous les enfants à partir de 9 ans. 

Intérieur
Illustrateur
Editeur
Public
Date de sortie
Nombre de pages
256
Prix
11.95 €
Langue
Français

#VosCommentaires

#OnContinue ?

Entretien avec... Nathalie Bernard
Sept jours pour survivre, Sauvages et aujourd'hui Keep Hope... Nathalie Bernard est une autrice que je suis désormais avec une grande curiosité et beaucoup de plaisir. Alors, pour la sortie de ce…
#nathaliebernard, #entretien
Les mots fantômes Les mots fantômes

"Lilas a soudain l'impression qu'elle n'est pas seule. L'adrénaline inonde ses veines. Elle scrute chaque recoin de la pièce, tentant de percer l'obscurité en plissant les yeux. Un pull qui traîne…
#lesmotsfantomes, #davidmoitet, #didierjeunesse

Virgile & Bloom Virgile & Bloom

"- Désolée.

- T'inquiète.

- C'est particulier la colère, pas vrai? Ca fait comme des insectes dans…
#virgileetbloom, #joannerichoux, #actessudjunior

Deux secondes en moins
Un roman qui me tentait depuis sa sortie, et même avant...
#deuxsecondesenmoins, #mariecolot, #nancyguilbert, #mlesromans, #piano, #musique, #amitié
La fois où ma Mémé a trouvé un bébé La fois où Mémé a trouvé un bébé

"Ma mémé, quand elle était petite, c’était pas encore ma mémé. Mais c’était déjà une sacrée marrante."


#lafoisoùmaméméatrouvéunbébé, #vincentcuvellier, #marionpiffaretti, #nathan
Les optimistes meurent en premier
Dernier titre paru de mon autrice fétiche Susin Nielsen...
#lesoptimistesmeurentenpremier, #susinnielsen, #helium, #deuil, #chat, #amitié, #culpabilite
Rattrapage
"Il est toujours là. Et il me regarde. Il détourne les yeux dès qu'il voit que moi aussi, je le regarde, mais oui, oui, il m'a vue. Il se souvient de moi. Bien sûr qu'il se souvient de moi. Au fond,…
#rattrapage, #vincentmondiot, #actessudjunior, #duneseulevoix
Entretien avec... David Moitet
"Les secrets de Tharanis nous plongent dans un monde médiéval saupoudré de magie..."
#lessecretsdetharanis, #davidmoitet, #didierjeunesse
Éden
"(....) elle a l'air de me prendre pour une demi-folle, mais l'essentiel c'est qu'elle me croie sincère. Pas une complète mytho qui veut faire genre. Genre quoi, je n'en sais rien, mais je me…
#eden, #rebeccalighieri, #ecoledesloisirs, #mediumplus
La maison sous la maison La maison sous la maison

- Vous verrez, c'est comme une maison comme dans les livres pour enfants.

Vera n'eut pas le temps de demander "C'est-à-dire ?" ou "Quelle sorte de livres : ceux avec des fées ou ceux avec…
#lamaisonsouslamaison, #emiliechazerand, #sarbacane, #grandsformatsillustres