Dans la gueule du diable

Soumis par HashtagCeline le lun 13/09/2021 - 15:07

"Amina ne lui laissait pas le choix. C'était tout ou rien. Refuser, c'était passer pour un dégonflé. Renoncer, c'était étouffer la curiosité qui l'étreignait. Mais accepter... c'était sans doute se jeter dans la gueule du diable."

#AnneLoyer

Après l’émouvant La fille sur le toit (Gulf Stream, 2019), et le dépaysant Celle que je suis (Slalom, 2019), Anne Loyer m’entraîne dans un nouveau genre avec Dans la gueule du diable : le roman policier.
Et le moins que l’on puisse dire, c’est que ce roman est très efficace !

C’est un récit assez court (180 pages) qui se lit facilement, d’autant plus que la collection propose le texte dans une police de caractères plus grosse que ce que l’on peut trouver en règle générale.
Cela peut donc être une bonne proposition à faire aux lecteurs moins aguerris. Mais pas que !
Car l’histoire ne manque pas de suspense ni d’intérêt.

Tout débute avec une sombre affaire de trafic. On assiste à la discussion de deux malfrats qui ont décidé de cacher de la marchandise dans une vieille usine désaffectée, à côté d’une fête foraine qui vient de s’installer.
En parallèle, Tom, un jeune garçon féru de photo, vient justement d’avoir l’idée de réaliser un reportage sur ce lieu de réjouissance pour le journal du collège. Mais il ne sera pas seul, il doit faire équipe avec Amina, une jeune fille un peu bizarre qui cache ses jolis yeux et ses secrets sous une vieille casquette. Tous deux vont apprendre à se connaître mais aussi prendre trop de risques en se jetant...dans la gueule du diable.

J’ai vraiment apprécié cette lecture grâce notamment aux deux héros qui sont très différents mais très attachants, l'un comme l'autre. Tom est un garçon plutôt simple et réservé. Il va se laisser entraîner par Amina, une jeune fille en deuil qui se moque du qu’en dira-t-on.
Leur duo journalistique fonctionne bien et on se prend au jeu avec eux même si on sent qu’ils vont bien trop loin dans leurs investigations.
Tous les éléments d’un bon polar sont là : les malfrats, les séances d’espionnage, les courses-poursuites, les frayeurs, le cadavre…
Et on ne s’ennuie pas un instant.

Je ne savais pas trop à quoi m’attendre en débutant ce roman. J’avoue que je n’avais pas lu la quatrième de couverture, faisant confiance à l’autrice qui a toujours su me séduire avec des histoires divertissantes, émouvantes et riches de découvertes. 
C’est un chouette texte que je vais intégrer au fonds de ma bibliothèque pour étoffer mon rayon de polars pour ados qui a besoin d’un peu de bonnes nouveautés. C'en est une et je vous invite vous aussi à vous jeter Dans la gueule du diable.

 

Quatrième de couverture (image blog Anne Loyer)

#PourQui?

Pour ceux et celles qui cherchent un roman policier court et efficace.

Pour ceux et celles qui n'ont pas froid aux yeux.

Pour ceux et celles qui aiment les fêtes foraines et surtout le train fantôme.

Pour tous et toutes à partir de 13 ans.

Auteur
Collection
Editeur
Public
Date de sortie
Nombre de pages
179
Prix
7.00 €
Langue
Français

#VosCommentaires

#OnContinue ?

Comme deux frères Comme deux frères

" Il y a des photos de lui dans chaque pièce de l'appartement. Ma mère fait tous les plateaux télé pour parler de lui, encore et encore. S'emballe à chaque lettre anonyme qui lui annonce avoir vu…
#commedeuxfreres, #emmanuellerey, #didierjeunesse

Thornhill
"Ça m'a pétrifiée d'entendre ces bruits. Je pouvais sentir la peur serpenter de ma nuque jusqu'en bas de mon dos tandis qu'une sensation familière transperçait mes os. Je n'arrive pas à y croire. Qu'…
#thornhill, #pamsmy, #rouerguejeunesse, #epik
20 pieds sous terre
Après Basha Posh (2013), premier roman remarquable et remarqué, Charlotte Erlih réussit de nouveau à nous surprendre grâce à un thriller qui met en lumière un monde méconnu, celui des graffitis et de…
#20piedssousterre, #charlotteerlih, #actessudjunior
La fille sur le toit
"Deux mots, deux sifflements, deux crachats. (...) Bien articulés, bien pesés. Totalement déplacés dans sa bouche, totalement incongrus. (...) Mais ils jaillissent comme des poignards."
#lafillesurletoit, #anneloyer, #echos, #gulfstream
Le noir
"Laszlo n'avait jamais osé aller dans la tanière du noir la nuit. "Approche", dit le noir."
#lenoir, #thedark, #lemonysnicket, #jonklassen, #milan
Missouri 1627 Missouri 1627

"- C'est énorme ! s'exclame-t-elle. Je n'étais encore jamais entrée dans un club de strip-tease. Tu n'es pas curieuse de voir à quoi ça ressemble?

- Pas trop, non.

J'ai une bouffée…
#missouri1627, #jenniherhendricks, #tedcaplan

Un jour, je te mangerai Un jour, je te mangerai

“Elle s’appelle Chloé, mais sa soeur l’appelle petite merde, elle trouve que cela lui va mieux. Chloé a trois ans de moins qu’Alexia. Depuis le jour ou leur mère lui a annoncé qu’elle…
#unjourjetemangerai, #geraldinebarbe, #ecoledesloisirs, #mediumplus

On est tous faits de molécules
On est tous faits de molécules est le quatrième roman de la Canadienne Susin Nielsen. Comme les précédents, ce texte allie remarquablement humour et sérieux. Avec son style inimitable, Susin Nielsen…
#difference, #humour, #famille, #deuil
Dépasse-toi Léa !
Une autrice que je découvre grâce aux réseaux sociaux !
#depassetoilea, #edithdeprendez, #editionsduvenasque
Alice à votre service ! Complot contre la Duchesse Alice à votre service ! Complot contre la Duchesse

"AVERTISSEMENT

Je dois vous déconseiller la lecture de ce genre de livres qui, non seulement, vous feraient perdre un temps précieux, mais risqueraient aussi d’…
#complotcontreladuchesse, #aliceavotreservice, #laurapowell