Hilda et le peuple caché

Soumis par HashtagCeline le lun 07/01/2019 - 20:51
"Le vent soufflait et les woffs volaient tranquillement dans le ciel. Au loin, le soleil se couchait. Assise sur un rocher contre le flanc sud du mont Botte, une petite fille aux cheveux bleus tirait la langue."
#Adaptation

 

La sortie de ce roman a coïncidé avec la sortie de la série animée sur Netflix (que je n’ai pas encore regardée). Je connaissais Hilda grâce à la bande dessinée sous le charme de laquelle j’étais immédiatement tombée.

Hilda et le peuple caché condense les histoires Hilda et le troll (tome 1) et Hilda et le géant de Minuit (tome 2).

Une autre façon de plonger dans l’univers de cette fillette courageuse et aventureuse mais aussi de découvrir son monde extraordinaire, peuplé de créatures folkloriques nordiques.

 

#RésumonsUnPeu

 

Hilda vit avec sa maman dans une maison perdue au milieu d’une clairière. Elle cohabite avec de nombreuses créatures étonnantes : elfes, trolls, lutins, woffs, etc…

Hilda est très curieuse. Elle aime dessiner et parcourir la nature à la recherche de modèles originaux pour ses croquis.

C’est ainsi qu’elle va tomber nez à nez avec un troll endormi un peu spécial qu’elle ne doit sous aucun prétexte réveillé. En effet, si c’est une espèce rare et intéressante, elle est aussi réputée dangereuse ! 

Mais cela n'empêche pas Hilda de se mettre à le dessiner. Toute occupée à ses crayons, elle laisse le temps défiler et le troll reprend vie ! C’est la course pour le semer et rentrer à l’abri, dans sa maison.

Arrivée chez elle, les ennuis continuent. Sa maman et elle reçoivent un avertissement de la part des elfes : elles doivent quitter leur maison sous peine d’oblitération ! Traduction : destruction totale des lieux.

Mais Hilda aime l'endroit où elle vit. Aidée de son renard-cerf et d'Arfur, un elfe compatissant, elle est bien décidée à ne pas se laisser faire.

 

#BandeDessinéeVSRoman

 

Ce roman, comme je le disais en introduction, est une autre manière de découvrir l’extraordinaire monde d’Hilda et le petit peuple avec lequel elle cohabite.

Pour cette nouvelle version, le récit m'a semblé un peu inégal, parfois décousu et j'ai eu un peu de mal à rentrer dedans. Cela est peut-être dû au regroupement des deux volumes de la BD en un seul. 

J’ai trouvé que la première aventure, avec le troll de pierre, ne s’intégrait pas très bien au récit. C’est pourtant un épisode important puisque, comme pour la BD, c’est celui qui nous permet de faire connaissance avec la fillette. Néanmoins, dans le cas du roman, même si cet épisode apporte de l'action, il n'ajoute pas de vrai plus au reste de l’histoire et j’ai même trouvé qu'il ralentissait un peu le démarrage. 

En revanche, une fois qu’Hilda part avec l’elfe Arfur pour empêcher « l’oblitération » de sa maison, le récit s’accélère et devient nettement plus entraînant. Une bonne dose d’humour et beaucoup d'énergie rendent le tout très accrocheur ! Les nombreux rebondissements font qu'au final, on s’amuse quand même plutôt bien. 

Sans connaître l’univers original, je pense que je me serais sans doute laissée prendre un peu plus au jeu. Mais il est difficile de faire abstraction de l'original, surtout quand il est très bon… Le roman ne me fera donc pas oublier l’ambiance très particulière et toute la magie que dégage l’excellente version en BD. Pas complètement déçue, je suis un peu mitigée sur cette adaptation. 

Cela n’empêche que cela reste un bon petit roman d’aventure qui permettra aux plus jeunes de découvrir cette jeune héroïne sympathique. 

Mais à choisir, j’orienterai plus spontanément les enfants à découvrir la BD dont est issu le roman.

 

#PourQui?

 

Pour les enfants qui aiment l’aventure.

Pour les enfants qui aiment les créatures fantastiques.

Pour tous les enfants à partir de 9 ans.

 

Illustrateur
Editeur
Public
Date de sortie
Nombre de pages
192
Prix
11.90 €
Langue
Français

#VosCommentaires

#OnContinue ?

La fille sans nom La fille sans nom

"Je me déteste moi. Oh, qu'est-ce que je me déteste ! Je ne suis qu'une fille sans nom, une esclave sans maître. Je manque de tout, même de courage et je n'ai rien. Je ne suis rien."…
#lafillesansnom, #maellefierpied, #lecoledsloisirs, #mediumplus

Les maux du coeur
"Mentir pour pas faire de mal à ceux qu'on aime, ça devrait être une obligation morale."
#lesmauxducoeur, #axlcendres, #sarbacane, #miniromans
Attends qu'Helen vienne
Un roman angoissant à souhait sur fond de conflit familial...
#attendsquhelenvienne, #marydowninghahn, #thierrymagnier, #famille, #fantome, #peur
Les Chiens Pirates
"Ouééééé ! Bien sûr qu'ils étaient des pirates ! Les plus redoutables pirates des mers du Sud, la terreur des cinq océans, la pire canaille ayant jamais navigué !"
#leschienspirates, #adieucotelelettes, clementinemelois, #rudyspiessiert, #ecolesdesloisirs, #albums
Petite Bébé est fachée
Vous ne connaissez pas encore Petite Bébé ? Malgré sa mauvaise humeur, vous allez l'aimer, vous verrez.
#petitebebeestfachee, #stephaniedemassepottier, #luciecalfapietra, #sarbacane
#Bleue
Dans le monde d’Astrid et Silas, tout doit être sous contrôle. Il n’est pas permis de manifester le moindre signe de douleur ou de tristesse qui trahirait une faiblesse intolérable aux yeux de la…
#amour, #courage, #manipulation, #réseauxsociaux, #sentiments
Alice
"Après l'inquiétude, puis l'exaspération, c'est le doute qui s'installe en moi. Comment Arnaud peut-il me faire ça? Cela ne lui ressemble pas. Il y a forcément une explication. Et je suis bien…
#alice, #davidmoitet, #editionsdurocher
Un bal d'enfer
"Un petit fantôme marche tout seul. Il est déjà grand pour un petit fantôme, mais la route est longue quand on est tout seul."
#unbaldender, #cecileemeraud, andreaespier, #voceverso
Mon école de Aïe à Zut Mon école de Aïe à Zut

“Aïe, aïe, aïe, affreux asticots

Vous m’assommez ! aboie la maîtresse à bout…”


#monecoledeaieazut, #elisabethbrami, #popymatigot, #saltimbanqueeditions, #album
Suzon
Après Gus le chevalier minus (2016), la collection « Mes petits héros », chez Gulf Stream, accueille une nouvelle héroïne plus ancrée dans le réel : Suzon, fillette pétillante et jamais à court d’…
#humour, #chipie, #ecole, #piquenique, #nature, #animaux