Les insoumis du blizzard

Dans un monde ravagé par des catastrophes climatiques, un groupe d’individus tente de survivre. Rien d’original ? Et pourtant si !
#IdéeReçue

En débutant ce roman de Fanny Abadié, je me suis d’abord dit : « Hum, encore un roman sur la thématique de la survie post-apocalyptique… » Mais, mais, mais quelle bonne surprise que ce livre ! Je l’ai lu d’une traite.

#RésumonsUnPeu

Nous sommes en 2330. La température a chuté, la neige a tout recouvert tombant quasiment en continu et la terre est secouée de séismes à répétition.

L’action se passe à Lille, dans les bâtiments désaffectés de la Bourse. Une petite communauté tente de survivre et s’est organisée dans les lieux. Il y a onze personnes : 5 adultes (3 hommes, 2 femmes) et 6 adolescents (3 garçons, 3 filles) Chacun a son rôle. Il y a quand même un chef de groupe, Kelsang. Et les adolescents sont sous les ordres d’Hélène qui est aussi la mère de deux d’entre eux. Les lieux de vie sont grands et chacun a son propre espace qu’ils appellent leur nid. Il y a des règles et tout le monde doit s’y plier.

Si tout est à peu près sous contrôle, deux éléments vont faire vaciller le petit équilibre du groupe.

D'un côté, Kelsang, avec le concours d’Hélène, a décidé de regrouper des adolescents dans les nids. Deux déménagements sont prévus pour faire cohabiter dans un même nid un garçon et une fille...

Et de l'autre, alors que tous les habitants des lieux entretiennent des rapports assez distants, deux adolescents vont peu à peu se rapprocher. Et cela semble en déranger certains...

En cinq jours, tout va basculer.

#MonAvis

J’ai beaucoup aimé le coté « huis clos ». Le fait que les onze personnages soient enfermés dans un seul et même lieu rend l’ambiance pesante (même si vu leur environnement et cette atmosphère glaciale, l'ambiance l'est déjà bien, pesante...)

Le décompte des jours et des heures fait aussi monter la pression. L’action se déroule sur moins d’une semaine : cinq jours seulement, où tout va changer. Le rythme est vraiment bien tenu. 

J'ai également trouvé que c'était agréable de lire un roman court dans ce genre qui donne souvent lieu à des romans-fleuves. Ce texte est très efficace. On ne s'ennuie pas un seul instant. 

Si le sujet semble éculé, Fanny Abadie réussit pourtant ici à le renouveler. Elle aborde certaines problèmatiques différemment, comme la procréation... Les relations entre les personnages, le temps et l’espace forment un tout cohérent qui, je trouve, donne une autre dimension à un texte qui aurait pu être ennuyeux. Alors même si les rapports entre les héros et leurs réactions peuvent parfois sembler étranges ou excessifs, dans une situation d’enfermement et de danger, n’est-ce pas tout à fait normal ? Tout est exacerbé. Et la révolte gronde.

Je suis ravie de cette lecture. Je ne m'y attendais pas.

C’est un coup de cœur ! 

Je vous invite chaudement à vous plonger au coeur de la froirdeur des Insoumis du blizzard.

illustration les insoumis
Détails du livre
Auteur: 
Collection: 
Editeur: 
Public: 
Date de sortie: 
07 février 2018
Nombre de pages: 
216
Langue: 

Français

Abonnement

Envie de recevoir les nouveaux articles ?

#Abonnez-vous !

Commentaires

#OnContinue ?

Un été à Sommerby Un été à Sommerby
"Tout a commencé par une terrible nouvelle. Il en va parfois ainsi : il arrive quelque chose d'épouvantable, mais quand on y...
#uneteasommerby, #kirstenboie, #fleurus, #lireengrand
Kong-Kong Le singe sur le toit Kong-Kong Le singe sur le toit
Une amitié hors du commun pour une BD qui l'est aussi !
#kongkong, #vincentvilleminot, #yannautret, #casterman, #bd
Cinq dans le lit Cinq dans le lit
Une petite comptine que tout le monde connaît, un graphisme adorable et un astucieux système de cache-cache font de cet album tout-carton...
#cinqdanslelit, #mariefrancepainset, #ateliersaje, #didierjeunesse
La loi du Phajaan La loi du Phajaan
Pour la petite histoire, ce livre m'a été offert par Didier Jeunesse grâce à un concours de photo sur Instagram. Ma chance a été...
#animaux, #défense, #torture, #maltraitance, #éléphant, #amitié, #tradition
Kill all enemies Kill all enemies
Retour sur mes coups de coeur : Kill all enemies de Melvin Burgess. Un auteur que j'adore avec des textes qui dérangent.
#killallenemies, #melvinburgess, #scripto, #gallimardjeunesse