La maison abandonnée

Soumis par HashtagCeline le sam 14/04/2018 - 14:56
Une maison abandonnée qui pourtant semble encore habitée. Quels terribles secrets vont découvrir les héros de cette histoire?
#CycleHorrifique3/3

 

Dernier de ma série de lecture de romans d’horreur, ce titre a peut-être pâti d’un début d’overdose du genre.

Trop d’horreur tue l’horreur.

J’avoue que j’ai eu un peu de mal à trouver la sortie de La maison abandonnée. C'est réellement dommage parce que ce titre m'avait vraiment tapé dans l'oeil.
 

#QuatrièmeDeCouv'

 

“Quatre amis, Jacob, Ichiro, Hannah et Hayden s'apprêtent à prendre des chemins différents. Ils souhaitent que leur dernier été ensemble soit mémorable. Au cours d'une excursion en canot, ils découvrent une maison abandonnée sur une île oubliée. Terrifiés par le passé de cette maison - un ancien sanatorium pour enfants tuberculeux - mais incapables de résister à son appel, ils décident de camper sur l'île... L'aventure tourne alors au cauchemar. La demeure serait hantée par les fantômes d'un couple de médecins fous et de leurs anciens pensionnaires emmurés. Frissons garantis…”
 

#SuspenseOùEsTu?

 

Alors, bon, c’est peut-être idiot de parler de ce livre si je suis un peu déçue mais après tout, pourquoi pas.

Et comme je le disais en introduction, après avoir lu deux titres dans le genre (maison hantée et cie…), je pense que ce texte a été celui de trop.

Cela expliquerait que je me sois un petit peu ennuyée après tout ce déballage d’horreurs en tout genre. 

Si j’avais commencé par lire La maison abandonnée, c’est peut-être Pour un œil de poupée qui m’aurait moins emballée.

Je ne le saurai jamais et c’est pour cela que j’accorde à ce roman de Joël A.Sutherland le bénéfice du doute.
Alors, voilà. Parlons-en quand même. 

Il faut quand même bien avouer qu’il y avait pourtant beaucoup d’éléments intéressants et propices à un roman palpitant : une vieille légende effrayante, des disparitions d’enfants, un dernier été entre copains, une vieille maison abandonnée découverte par hasard,… Oui, le résumé et le début me semblaient très alléchants.
Et j’ai assez vite accroché à l’univers mis en place. 

Pourtant, au fur et à mesure du récit, j’ai trouvé que l’action était soit trop lente, soit trop rapide. Il y avait des moments un peu mous où il ne se passait pas grand-chose et tout à coup, on découvrait tout un tas de choses, voir trop. J’ai un peu eu l’impression d’un certain déséquilibre dans ce récit.
Et de fait, le suspense n’a pas vraiment été pour moi au rendez-vous. 
Mais pourtant je le voulais ! 

Alors quand même, je ne l’ai pas lâché. Parce qu’il ne faut pas que j’exagère quand même, ce livre se lit quand même bien. Sinon, je le redis, je n’aurais pas été au bout et je n’en parlerais même pas. 
Et j’ai eu quelques surprises (enfin une surtout) sur la fin. 

Le groupe de copains est fort sympathique et courageux (ma foi et je ne sais pas si j’aurais pu supporter autant de choses qu’eux) même s'il m’a semblé par moment un peu faux. J’avais du mal à sentir l’amitié censée les lier.

 

Bon bref.

Je ne suis pas sûre que cette chronique soit ma meilleure. 
En fait je sais que non. 
Mais je voulais quand même parler de ce roman car je reste persuadée qu'il m’aurait plu davantage si je n’avais pas lu juste avant Pour un oeil de poupée et Emmurées.

C’est ça aussi la lecture : des rendez-vous manqués. 

Mais je suis sûre que ce livre pourra plaire aux amateurs du genre.

Et au delà de ça, c’est aussi le récit des aventures d’une bande de copains qui vont se quitter et qui veulent vivre un dernier été inoubliable. Le côté enquête n’est pas déplaisant même si c’est parfois maladroit. 
 

Je vous en ai parlé. Maintenant, est-ce que je vous ai donné envie de le lire? Ca, c'est autre chose...

 

#PourQui?

 

Pour ceux qui aiment avoir peur, ceux qui aiment les histoires de fantômes et qui n’ont pas froid aux yeux.
Mais aussi pour ceux qui aiment les aventures entre copains et ceux qui aiment les enquêtes.
Je le conseille à partir de 14 ans. Ca fait un petit peu peur quand même…
 

#CycleHorrifique

 

Composition du cycle horrifique : 

1 Pour un oeil de poupée de Marina Cohen chez Thierry Magnier

2 Emmurées d'Alex Bell chez Milan

3 La maison abandonnée de Joël A.Sutherland chez Actes Sud Junior

 

Public
Date de sortie
Nombre de pages
304
Prix
15.80 €
Note
6
Langue
Français

#VosCommentaires

#OnContinue ?

Il était deux fois dans l'Ouest
Une grande aventure et une histoire d'amour façon Pépix.
#iletaitdeuxfoisdanslouest, #severinevidal, #sarbacane, #pepix
A l'Ombre Du Grand Arbre
Vous connaissez le blog A l'Ombre Du Grand Arbre (ALODGA pour les intimes) ? Non? Eh bien, je vous en parle aujourd'hui. Pourquoi? Parce que je trouve que c'est un chouette endroit et aussi parce qu'…
#alombredugrandarbre, #alodga, #copinautes
Girlhood
"L'amitié, c'est comme une allumette...... il suffit d'une étincelle pour se brûler les doigts."
#girlhood, #catclarke, #collectionr, #robertlaffont
Aimez-moi maintenant
"Ce jour-là, j'ai appris qu'y avait rien de mieux qu'un joli bobard pour rendre quelqu'un heureux. De toute façon, les beaux mensonges vaudront toujours mieux que les sales vérités."
#axlcendres, #aimezmoimaintenant, #exprim, #sarbacane
Nos bombes sont douces
"Qu'est-ce qui me motive dans la vie? Le foot et les filles. D'un cliché... Mon coeur n'a jamais battu plus fort pour autre chose, mais rien ne me paraît plus ridicule, maintenant que j'y réfléchis."
#nosbombessontdouces, #fredericvinclere, #lecalicot
Le génie de la lampe de poche
Un excellent Pépix servi par une excellente auteure : Emilie Chazerand (La fourmi rouge chez Sarbacane)
#humour, #vacances, #magie
Boo
"Thelma me serre le bras et dit : T'en fais pas, Oliver. Tout va être au poil. Esther grommelle : -A ta place, je ne parierais pas ma vie dans l'au-delà là-dessus."
#boo, #neilsmith, #ecoledesloisirs, #mediumplus
Lise et les hirondelles
Lise a 13 ans, l'âge de l'insouciance. Mais en temps de guerre, l'insouciance n'a pas sa place.
#liseetleshirondelles, #sophieadriansen, #nathan, #lireenlive, #histoire, #secondeguerremondiale
Little Urban
Little Urban a fait un sacré chemin depuis ses débuts. L'éditeur a su imposé sa patte dans le secteur jeunesse grâce à des albums bien originaux. Moi, je suis littéralement fan.
#littleurban, #123onesttousdescats, #lelivreblanc
Bulles, Bestiaire imaginaire de la mer
"Toute ressemblance avec un poisson existant ou ayant existé est purement fortuite."
#bullesbestiaireimaginairedelamer, #laetitialesaux, #didierjeunesse