Pour toujours

Roman conseillé par Patrick Ness himself. Pas directement car malheureusement je ne suis pas (encore) en contact avec lui. Il encourage le lecteur à lire ce titre de Judy Blume (ainsi que Mrs Dalloway de Virginia Woolf) à la fin de son roman Release.
#OléOlé

Oulala je ne m’attendais pas à ça en commençant ce titre de Judy Blume. C’était ma première fois… Pas celle-là non, mais la première fois que je lisais un roman de l’auteure. Elle n’en est pourtant pas à ses débuts. Judy Blume écrit pour la jeunesse et les ados depuis les années 70. Honte sur moi ! (oui c’est souvent ce que je me dis quand je tombe sur un auteur que je suis la seule (ou presque) à ne pas avoir lu…) Comment ai-je pu passer à côté d’elle lorsque j’étais adolescente ? Mais bon, selon mon dicton préféré « mieux vaut tard que jamais ». Et j’ai enfin découvert ce qui faisait le succès de ses romans auprès des jeunes : un franc-parler, zéro filtre et une description naturelle des préoccupations des adolescents et ici des jeunes adultes.

#RésumonsUnPeu

Katherine a 18 ans (oui quand même, c’est une jeune adulte). Elle est en dernière année au lycée et entre à l’université l’année prochaine. Elle n’a jamais vraiment eu d’histoire d’amour sérieuse et est encore vierge. Avec sa meilleure amie Erica, elle se rend, sans grande conviction, à un réveillon du premier de l’an organisé par une connaissance. Là-bas, elle rencontre Michael. Ils entament une relation amoureuse. Si Michael est prévenant et peu pressant, l’envie d’aller plus loin physiquement le taraude un peu. Il cherche régulièrement à se retrouver seul avec Katherine qui hésite encore à franchir le pas. Petit à petit, les deux jeunes gens vont s’apprivoiser et passer à l’étape supérieure. Katherine est folle amoureuse de Michael et lui aussi. S’ils se sont jurés amour et fidélité pour toujours, est-ce possible à cet âge de s’aimer pour toute la vie ? Ne sont-ils pas trop jeunes pour s’engager ? C’est ce que les parents de Katherine essaient de lui faire comprendre. Mais les deux adolescents sont jeunes, amoureux et veulent y croire.

#MonAvis

J’ai été bluffée par ce texte. Surtout par la façon dont l’auteure nous décrit la relation amoureuse et sexuelle des deux héros. C’est tellement simple et naturel ! Elle donne des détails (Hello Ralph !) mais cela n’a finalement rien de gênant. Cela apporte une réelle sincérité à ce texte qui sonne juste. Katherine et Michael, les héros, sont vrais eux aussi. Il y a aussi Erica et Artie, le meilleur ami de Michael qui se cherche… Cette relation est très intéressante également car tout n’est pas aussi simple pour eux.

C’est beau texte sur le premier amour et l’image que l’on s’en fait quand il nous tombe dessus. C’est un roman que j’aurais aimé lire plus jeune mais qui m’a quand même beaucoup parlé, même si je suis maintenant plus vieille (oh ! Pas beaucoup… juste une petite quinzaine d’années…)

Avec la vague des romans « New adult » (que je ne lis pas et à dire vrai, c’est peut-être le seul genre), je me dis que les auteurs n’ont rien inventé. Judy Blume avait ouvert la voie.

Détails du livre
Auteur: 
Collection: 
Public: 
Date de sortie: 
01 janvier 1989
Nombre de pages: 
210
Langue: 

Français

Abonnement

Envie de recevoir les nouveaux articles ?

#Abonnez-vous !

Commentaires

#OnContinue ?

Ma fugue dans les arbres Ma fugue dans les arbres
"L’anniversaire de ses onze ans restera longtemps pour Albertine à la fois le plus beau et le pire jour de sa vie."
#mafuguedanslesarbres, #alexandrechardin, #magnardjeunesse
Summer kids Summer Kids
En cette rentrée, parmi toutes mes lectures, j'ai fait une belle rencontre : Mathieu Pierloot.
#summerkids, #mathieupierloot, #ecoledesloisirs, #mediumplus
Le grand voyage Le grand voyage
Emmett ouvre une bouteille de pétillant aux fleurs mauves. Cambouy, rêveur, promène son doigt sur le globe terrestre... "Il faut qu...
#legrandvoyage, #emmettetcambouy, #seuiljeunesse, #karenhottois, #delphinerenon
Gurty Le Journal de Gurty Tome 5 Vacances chez Tête de Fesses
"En dehors de Tête de Fesses, cette maison présentait le double inconvénient d'être habité par Donovan et Cassidy Caboufigues,...
#lejournaldegurty, #gurty, #bertrandsantini, #sarbacane, #pepix
Bandiya Bandiya, la fille qui avait sa mère en prison
Une grand-mère, une mère et une tante braqueuses? La vie famille de l'héroïne sort de l'ordinaire!
#bandiyalafillequiavaitsamereenprison, #catherinegrive, #fleurus