ROMAN dessiné

"Tu découvres la lecture ? Tu as de la chance ! Avec la collection « roman dessiné », tu peux lire un vrai roman de grand, avec beaucoup d’illustrations, comme dans les albums !"
#EntreDeux

 

Mango Jeunesse a lancé en avril dernier une collection très attractive que je suis ravie de vous présenter : ROMAN dessiné. 

Il s’agit de livres qui proposent aux jeunes lecteurs de faire «  un pont entre l’album et le roman ». Je trouve le concept intéressant. En effet, l’éditeur offre aux enfants la possibilité d’entrer dans la lecture au travers d’histoires pertinentes, amusantes et abordables.

Animée par Séverine Vidal, cette collection regroupe des auteurs, des autrices, des illustrateurs et des illustratices de talent : Rachel Corenblit, Barroux ou Benoît Perroud pour ne citer qu’eux.

Je vous présente ici les deux derniers titres parus : Une poule à l’école d’Anne-Gaëlle Balpe illustré par Claire Bédué ainsi que Ma mamie en vrai d’Yves Grevet illustré par Yann Le Bras.

Deux petits albums bien pensés pour se mettre à lire tout seul des textes intelligents.

#UnePouleAL'Ecole

 

« Quand Paola va à l’école, elle prend toujours le même chemin.

Celui des chats.

C’est elle qui l’appelle comme ça. Le chemin des chats, normalement, s’appelle la sente de l’étang.

Mais « sente », Paola n’aime pas. Alors elle dit le « chemin des chats ». Même si des chats, il n’y en a pas. »

Ainsi commence cette histoire. Et ce jour-là, alors que Paola part à l’école, au lieu d’un chat, c’est une poule dans une boîte en carton qu’elle va découvrir sur le « chemin des chats ». Elle décide de l’emmener avec elle dans sa classe. Elle n’en dit rien bien sûr. Mais très vite, un autre élève découvre l’étrange locataire qui se cache dans le bureau de Paola. C’est Nadim, le  nouveau, « le tout brun qui vient d’ailleurs et ne parle presque pas français. » 

Grâce à cette poule venue d’on ne sait où, les deux camarades vont se mettre à communiquer à leur façon. La poule devient leur petit secret et pour que la maîtresse ne le découvre pas, ils vont devoir être malins. Plus la journée avance, plus Nadim et Paola deviennent complices, ce qui permet aussi à Nadim de s’intégrer au groupe d’amis de Paola. La journée se passe presque sans encombre mais pas sans petites crottes… Et la poule permettra même à Paola d’avoir une bonne note !

Ce roman est vraiment plaisant. Il est très amusant mais permet aussi de délivrer un joli message à travers la relation qui se noue entre Paola et Nadim, cet enfant qui vient d’ailleurs. On s’amuse beaucoup des petites péripéties occasionnées par la présence de la poule. Mais à côté de ça, on y aborde aussi la notion d’intégration, au sein d’un groupe, quand on est différent et que l’on ne peut pas se faire comprendre. C’est habilement amené dans le récit. Mine de rien, derrière cette histoire de poule, il y a beaucoup d’autres choses à voir et à dire. C’est très positif.

Cela parle aussi du quotidien des enfants, de leurs jeux, et aussi de leurs rêves secrets. Franchement qui n’a jamais eu envie d’emmener un animal à l’école ? Plus sérieusement, très vite, le lecteur peut s’identifier aux personnages du récit. 

J’aime beaucoup les illustrations de Claire Bédué qui donnent aux enfants des visages expressifs. Les teintes choisies associées à son coup de crayon donnent à l’album encore plus de charme. C’est très réussi !

Aucune fausse note pour cette histoire de poule et d’amitié qui invite à s’ouvrir aux autres.  

 

 

#MaMamieEnVrai

 

« J’ai une mamie très très vieille qui s’appelle mamie Québec.

Ce n’est pas ma grand-mère, c’est celle de ma maman mais je l’appelle mamie quand même. 

Elle habite très loin de chez moi. 

Elle habite au Québec, une région du Canada où on parle français.»

Louise a une arrière-grand-mère pas comme les autres. Hormis le fait qu’elle habite au Québec, elle est surtout très drôle. Malheureusement, elle ne la voit que par écran interposé puisque le Canada, c’est loin. Louise aimerait bien aller la voir. Sa mamie Québec lui manque. En attendant, pour garder le contact, il faut trouver des stratagèmes comme quand ils appellent mamie Québec avec la tablette, pose l'écran sur la table et partagent virtuellement ensemble le repas...

Mais si mamie Québec est un peu excentrique, ces derniers temps, elle semble de plus en plus bizarre. C'est peut-être le moment ou jamais d’aller lui rendre une petite visite…

Ce texte d’Yves Grevet est vraiment intéressant et cela à plusieurs niveaux.

C’est tout d’abord un bel hommage à la relation grand-parent/petit-enfant. C’est également un texte très actuel qui met en avant les relations virtuelles permettant de garder le contact avec des personnes éloignées. Aujourd’hui, les enfants y sont bien souvent confrontés. Si cela pallie l’absence, cela n’empêche pas le sentiment de manque. C’est très bien amené dans cette histoire.

Et puis surtout, c’est une très jolie façon de parler de la vieillesse et des maladies qui parfois l’accompagnent. Ici, tout est suggéré mais avec notre regard d’adulte, on y entrevoit l’apparition d’Alzheimer. Un enfant ne le prendra sans doute pas de la même manière mais cela permettra d’amener la discussion sur cet aspect de la vie auquel tous, nous sommes confrontés à un moment ou un autre.

Sous son aspect plutôt léger, l’histoire s’avère beaucoup plus profonde. Mais elle n’a rien de pesant ! Yves Grevet, avec tout le talent qu’on lui connaît, aborde cela de façon délicate et amusante. Les illustrations donnent aussi beaucoup de gaieté et de vie à l’ensemble.

Vraiment, c’est un très joli titre à lire et faire lire.

 

 

#GrandTest

 

J’ai pu tester ces textes sur mon fils qui est dans la tranche d’âge visée. Il a vraiment accroché. Le côté dessin encore bien présent, le texte simple mais sans être trop facile, l’histoire drôle et entraînante ont fait que cela a été un très bon moment de lecture partagé. On est vraiment à cheval entre la BD, l’album et le premier roman. Les pages sont bien aérées, les illustrations présentes mais pas trop envahissantes et le texte écrit suffisamment gros. Il y a un très bon équilibre et une longueur d’histoire adaptée. Le format lui-même est aussi un intermédiaire entre l’album et le roman. Une réussite !

 

 

#EtLesAutres?

 

Dans la collection ROMAN dessiné, sont parus au mois d’avril : 

Le voyage au bord du monde de Sylvie Neeman illustré par Barroux

Pêche à l’arc d’Anne Cortey illustré par Benoît Perroud

Fanny et la boîte magique de Rachel Corenblit illustré par Lisa Blumen

#Merci

 

Merci aux éditions Mango Jeunesse pour cette belle découverte.

#PourQui?

 

Pour les enfants qui veulent lire seuls.

Pour les enfants qui veulent grandir.

Pour les enfants qui aiment les belles histoires.

Pour les enfants qui aiment les histoires drôles.

Pour tous les enfants à partir de 5-6 ans en lecture accompagnée et à partir de 6-7 ans en autonomie. 

(encore une fois : chaque enfant va à son rythme et je donne des âges à titre indicatif…)

Une poule à l'école
Détails du livre
Collection: 
Editeur: 
Public: 
Date de sortie: 
14 septembre 2018
Prix: 
12.95€
Nombre de page: 
64
Note: 
9 / 10
Langue: 

Français

Abonnement

Envie de recevoir les nouveaux articles ?

#Abonnez-vous !

Commentaires

#OnContinue ?

Tortues à l'infini Tortues à l'infini
Je ne vais pas faire un article de dix pages (non, non) sur ce dernier John Green. Mais comme c’est un coup de cœur, j’avais envie d’en...
#amitié, #troublesobsessionnels, #disparition, #adolescence, #amour, #enquete, #johngreen
Le coeur des louves
Il est difficile de résumer en quelques lignes Le Cœur des louves. Ce roman dense et rythmé raconte l’histoire d’un village et de ses...
#secret, #famille, #nature, #louve, #animaux
L'homme qui voulut peindre la mer et autres nouvelles L'homme qui voulut peindre la mer et autres nouvelles
Sept nouvelles qui nous plongent au coeur d'histoires comme je les aime : fantastiques et déconcertantes.
#lhommequivoulutpeindrelamer, #tristankoegel, #didierjeunesse, #mer, #nouvelles
Illustration Passionnément à ma folie Passionnément...à ma folie
"Les histoires d'amour finissent mal...en général." Enfin, je dis ça, je dis rien.
#manipulation, #amour, #adolescence, #identité
La tête sous l'eau La tête sous l'eau
L'histoire d'une famille déjà éprouvée qui va devoir faire face à une tempête de sentiments...
#latetesousleau, #olivieradam, #robertlaffont, #collectionr