Ensemble à minuit

Soumis par HashtagCeline le jeu 20/12/2018 - 22:05
Est-ce la fin d'année? L'hiver? Le froid? L'envie de me pelotonner sous un plaid ? Toujours est-il que malgré quelques a priori sur ce titre que j'imaginais bien plus léger, je me suis trouvée prise au piège par ce roman qui fait entendre plusieurs voix de héros dont les histoires différentes et émouvantes réchauffent le cœur.
#JenniferCastle

 

Ensemble à minuit est le premier roman de cette autrice à paraître en France. Une histoire qui aurait pu être simple, qui ne l'est pas et qui gagne même en profondeur et complexité. Oui, n'ayons pas peur de le dire. Sous cette couverture neigeuse au couple enlacé couvert d'un plaid se cache un très joli roman qui nous entraîne dans un tourbillon de sentiments mêlés.

#RésumonsUnPeu

 

Nous sommes fin décembre. Et voici les faits :

-Kendall vient de passer le premier semestre à parcourir l'Europe pour ses études.
-Max ne sait plus trop où il en est après la fin de sa relation compliquée avec Eliza.
-Kendall est amoureuse de Jamie qui l'avait éconduit quelques mois auparavant. Celui-ci semble avoir aujourd'hui changé d'avis.
-Max est à New York et doit s'occuper de son grand-père un peu bourru.
-Kendall n'a pas envie de passer son réveillon avec ses parents. Elle part avec Emerson, son frère à New York pour quelques jours.
-Max est ami avec Jamie qui vient le rejoindre pour quelques jours à New York.
-Max et Kendall se sont embrassés, sous les yeux d'Eliza, alors que Kendall venait de se faire rejeter par Jamie .

-Kendall et Jamie se sont donnés rendez-vous à New York.

Un baiser.
Une dispute sous les yeux de Jamie, Max et Kendall.
L'accident.

Jamie repart. 
Max et Kendall se retrouvent seuls avec leur mal-être et leur sentiment de culpabilité. 
 

Vous trouvez ça compliqué? Non, attendez, en le lisant, vous comprendrez...

#SousLaCouverture

 

Pour être honnête, la couverture et le titre même de ce roman avaient déclenché chez moi l'apparition de quelques a priori plutôt négatifs.
Mais on m'en a parlé en bons termes et j'avais aussi très envie de me plonger dans un roman plus léger.

Et finalement, Ensemble à minuit cache bien son jeu. Car s'il nous parle d'amour, ce livre n'est pas juste une romance. Il va plus loin et nous amène à nous interroger : sur les relations qui nous lient les uns aux autres mais aussi sur notre comportement face à certaines situations de la vie de tous les jours.
Et de fait, ce roman m'a beaucoup plu et il m'a aussi beaucoup touchée.

Il possède deux points forts : sa construction narrative et ses personnages. 

J'ai beaucoup aimé la façon dont Jennifer Castle déroule et oriente son récit.
Je trouve que toutes ces histoires très différentes que l'on découvre s'imbriquent plutôt bien les unes avec les autres. Les destins se croisent, s'entrechoquent et les personnages s'éloignent ou au contraire se rapprochent.
Ce roman, c'est celui des décisions que l'on doit prendre, des chemins que l'on emprunte tout en se demandant si on ne fait pas fausse route, c'est aussi celui de l'amour qui n'est pas toujours là où on l'imagine.
  
Ensemble à minuit est le parcours croisé de plusieurs adolescents et plus particulièrement deux, Max et Kendall, à des moments clés de leur vie. J'ai trouvé ces deux personnages intéressants.
Un événement dramatique va totalement les bouleverser et les obliger à regarder le monde et les autres différemment. 

Les deux adolescents, ébranlés par ce drame auquel ils ont assisté impuissants, ont besoin de comprendre. Mais peut-être aussi de se racheter... Auraient-ils pu empêcher ce qui s'est passé ? 

Ils se lancent alors un défi : réaliser des bonnes actions auprès d'inconnus, de façon tout à fait désintéressée. C'est un moyen de les faire réfléchir et nous avec.

Qu'est-ce que l'entraide? La solidarité? Ou commence t-elle? Ou débute l'intrusion? Comment aider les gens autour de soi, sans chercher à y trouver un intérêt propre ? Comment réagir face à la détresse de gens dans la rue? Comment intervenir sans que cela risque d'être mal interprété ?
Max et Kendall vont tenter d'aider des gens croisés au hasard. Ils font de leur mieux. Les réactions face à leur gentillesse gratuite et leur bienveillance ne sont pas toujours positives.

Ce que j'ai trouvé plutôt bien, c'est qu'après chaque "bonne action", un chapitre indique ce que cette intervention a eu comme effet ou comment elle a été perçue par le principal intéressé. C'est plutôt pertinent.

Comme je le disais, Jennifer Castle n'a pas cherché à écrire un roman "tout beau tout rose".
Les personnages ont leurs fêlures, leurs problèmes et tout n'est pas forcément bien qui finit bien. Et ça, ça m'a plu.
Ca aurait pu être dégoulinant de bons sentiments et non, ça n'est pas ça !

Bref, ce roman m'a surprise par la complexité des relations développées, par la profondeur de ses personnages mais aussi par les sujets abordés et les questions qu'il soulève.
Cela n'empêche pas non plus que si vous cherchez une belle histoire d'amour, vous vous y retrouverez aussi. 

#PourQui?

 

Pour ceux et celles qui cherchent.

Pour ceux et celles qui aiment les histoires d'amour compliquées.

Pour ceux et celles qui veulent faire le bien autour d'eux.

Pour tous et toutes à partir de 13-14 ans.

Editeur
Public
Date de sortie
Nombre de pages
323
Prix
16.90 €
Langue
Français

#VosCommentaires

#OnContinue ?

Elle est le vent furieux Elle est le vent furieux

“La réalité est le fruit de notre imagination. On plaque notre subjectivité sur le monde pour lui donner du sens, comme on le ferait avec une paire de lunettes 3D, un livre de philosophie, un dieu…
#elleestleventfurieux, #flammarionjeunesse

Entretien avec...Joanne Richoux
Si vous venez faire un tour de temps en temps par ici, vous savez tout le bien que je pense de Joanne Richoux. Je suis tombée sous le charme de tous ses romans qui m'ont tour à tour bouleversée,…
#joannerichoux, #desaccordee, #gulfstream, #echos
Bandiya, la fille qui avait sa mère en prison
Une grand-mère, une mère et une tante braqueuses? La vie famille de l'héroïne sort de l'ordinaire!
#bandiyalafillequiavaitsamereenprison, #catherinegrive, #fleurus
L'invention du dimanche L'invention du dimanche

“Polly a le cafard. C’est normal, c’est dimanche après-midi.”


#linventiondudimanche, #colinepierre, #estellebillonspagnol, #minipoulpe, #poulpefictions
Comme deux frères Comme deux frères

" Il y a des photos de lui dans chaque pièce de l'appartement. Ma mère fait tous les plateaux télé pour parler de lui, encore et encore. S'emballe à chaque lettre anonyme qui lui annonce avoir vu…
#commedeuxfreres, #emmanuellerey, #didierjeunesse

Des sauvages et des hommes Des sauvages et des hommes

"Edou avait passé plusieurs nuits à ne pas dormir, essayant de discipliner ses pensées. Dans le monde que cette pancarte et ce programme venaient de créer, tout semblait s'être écroulé pour être…
#dessauvagesetdeshommes, #anneliseheurtier, #casterman

Capitaine Papy
Un très bel album, une grande aventure et un joli message.
#capitainepapy, #benjidavies, #milan, #album, #deuil, #aventure
POV Point of view
Un sujet délicat traité de façon intelligente et pertinente.
#pov, #pointofview, #patrickbard, #syros
Où sont les filles?
Où sont les filles? est le 33e Pépix. Déjà! Il y a eu du chemin de parcouru depuis l'excellent titre de Marion Brunet L’ogre au pull vert moutarde (premier de cette collection se voulant « Un grand…
#humour, #amitié, #filles, #garçons, #magie
Entretien avec... Stéphanie Demasse-Pottier
Je suis ravie de donner la parole à Stéphanie Demasse-Pottier que j'aime beaucoup. Avec mes enfants, nous avons lu bon nombre de ses albums ces derniers mois et cela a toujours été un plaisir. Tout…
#stephaniedemassepottier, #jaimerais, #letageredubas, #gerarddubois, #entretien