Scrineo Mythologie

Soumis par HashtagCeline le dim 24/01/2021 - 22:00

"Et si les monstres avaient aussi une part d'humanité?

Et si, en chacun d'entre nous, se cachait un coin d'ombre, que nous ne voulons pas forcément voir?"

#ScrineoMythologie

J’avais déjà repéré les très belles couvertures vert d’eau signées Tristan Gion de la collection originale Scrineo Mythologie lancée en août dernier. Elles m’avaient donné très envie !
J’ai eu la chance de faire partie des heureux partenaires de l’éditeur pour l’année à venir. Et quand j’ai vu dans le programme de parutions les deux nouveaux titres, je n’ai pas hésité une seconde.
Après le Minotaure et Ligia, la sirène, voici les histoires de Méduse et de Polyphème, le Cyclope.
Deux récits d’aventure pour voir deux grands épisodes de la mythologie sous un autre angle.
 

#MoiMéduse

“Je suis Méduse, petite fille de Gaia, la Terre, et de Pontos, l’océan. Tout le monde vantait ma beauté exceptionnelle. Il me suffisait de regarder un homme pour qu’il soit attiré par moi.
Mais aujourd’hui, mon regard transforme en pierre quiconque le croise et mon apparence est monstrueuse…
Comment cela est-il arrivé ?
Voici mon histoire…”
 

Moi Méduse

#MoiPolyphèmeCyclope

“Je m’appelle Polyphème et je suis un Cyclope à l’oeil unique, fils du dieu Poséidon. Personne ne vient jamais me déranger sur mon île, où j’élève paisiblement mon troupeau de moutons.
Mais ce matin, treize marins grecs ont envahi ma grotte. Ils ont dévoré mes fromages et se sont installés pour la nuit, sous l’ordre de leur chef. Moi, si fort, je me retrouve en grand danger…
Comment cela a-t-il pu arriver ?
Voici mon histoire…”
 

Moi Polyphème

#LeurVersionDesFaits...

Comme je le disais plus haut, cette collection se démarque des autres sur le même thème car ici le point de vue adopté n’est pas celui des héros et héroïnes de la mythologie. En effet, dans l’histoire de Méduse, c’est bien elle qui nous raconte sa version des faits et pas Persée. Dans celle de Polyphème, si Ulysse est présent, ce n’est pas lui qui est le personnage principal du récit. Ici, la parole est donnée aux méchants, aux monstres et l’on découvre leurs histoires, dramatiques et finalement méconnues. J'y ai appris beaucoup de choses !
Ainsi, nous comprenons comment Méduse, belle jeune fille admirée de tous, est devenue cette créature hybride effrayante. Et aussi comment le Cyclope, solitaire et un peu trop naïf, s’est retrouvé pris au piège par Ulysse alors qu’il ne souhaitait que vivre en paix avec ses moutons.
Ces deux personnages sont très touchants et nous apparaissent sous un nouveau jour. Les rôles de méchants et gentils habituels sont inversés.
Sylvie Baussier nous propose des textes documentés, intéressants et nous amène habilement à revoir notre jugement sur toutes ces créatures étonnantes croisées dans les récits mythologiques.
Un cahier documentaire assez fourni ainsi que des jeux complètent le roman et permettent d’aller plus loin dans la découverte des deux  “monstres” réhabilités préalablement.
Avec des couvertures très soignées, une maquette aérée, un style fluide et enlevé, ces deux petits romans sont un excellent moyen de partir à la découverte des grands mythes sans prendre les chemins fréquentés.
Convaincue par la collection, je compte bien lire les deux précédents titres parus et espère que d'autres sont en cours d'écriture.

Laissez-vous surprendre par ces méchants incompris.

#PourQui?

Pour les enfants qui aiment les histoires de méchants incompris.
Pour les enfants qui aiment la mythologie.
Pour les enfants qui n’ont pas peur de lire des histoires qui finissent mal…

Pour tous les enfants à partir de 10 ans. 
 

Illustrateur
Collection
Editeur
Public
Date de sortie
Nombre de pages
112
Prix
10.90 €
Langue
Français

#VosCommentaires

#OnContinue ?

L'été où j'ai vu le tueur
" La lumière de la cave s'est éteinte, me plongeant dans des ténèbres épaisses et glacées. J'ai lâché ma lampe en poussant un cri."
#leteoujaivuletueur, #clairegratias, #lerouerguejeunesse, #doadonoir
Casseurs de solitude
Hélène Vignal sait aborder des sujets difficiles avec justesse, comme en témoignent ses précédents romans Gros dodo ou Zarbi (Le Rouergue). Au travers des histoires de Casseurs de solitude, qui sont…
#casseursdesolitude, #helegnevignal, #lerouergue, #doado
Trouble vérité
Un nouveau roman de E.Lockhart ! Sera t-il aussi bon que Nous les menteurs?
#troubleverite, #lockhart, #onlitplusfort, #gallimardjeunesse, #nouslesmenteurs
Les yeux d'Aireine
"Mes yeux, je les garderai baissés. Pas un regard, non, surtout pas."
#lesyeuxdaireine, #dominiquebrisson, #syrosjeunesse
Le tempo de Bamboléo Le tempo de Bamboléo

"Bamboléo se promène.

SWITCH SWITCH

Il glisse à petite allure dans le jardin.

Laitues en vue !

Bamboléo se presse lentement

SWITCH SWITCH

vers les…
#letempodebamboleo, #clemencesabbagh, #mylenerigaudie, #casterminouche, #casterman

Papa est en bas
« Papa veut tendre le bras pour essuyer mes larmes, mais il n’y arrive pas. Alors c’est moi qui viens et qui lui fais un câlin. »
#papaestenbas, #sophieadriansen, #nathan, #tomhaugomat
On est tous faits de molécules
On est tous faits de molécules est le quatrième roman de la Canadienne Susin Nielsen. Comme les précédents, ce texte allie remarquablement humour et sérieux. Avec son style inimitable, Susin Nielsen…
#difference, #humour, #famille, #deuil
La nuit tombe maman rêve La nuit tombe, maman rêve

“A peine sortie, elle se fait belle, avec du rouge sur les lèvres, dans les cheveux, et des paillettes un peu partout.
De toute façon, Maman a un soleil dans le coeur, elle resplendit, même…
#lanuittombemamanreve, #ceciledumoutier, #lunagranada, #evegentilhomme, #lateteailleurs

Troubles
Un roman terrible et magnifiquement mené par Madame Claudine Desmarteau.
#adolescence, #trouble, #exces, #soirees, #drame, #identité
Dis au revoir à ton poisson rouge !
"La vie est parfois surprenante. Voire carrément époustouflante."
#disaurevoiratonpoissonrouge, #pascalruter, #didierjeunesse