Boo

"Thelma me serre le bras et dit : T'en fais pas, Oliver. Tout va être au poil. Esther grommelle : -A ta place, je ne parierais pas ma vie dans l'au-delà là-dessus."
#Spécial

 

Boo est un livre spécial. Pourquoi? Parce que c'est le premier que je reçois en tant que "Passeuse" Ecole des Loisirs ( je vous en reparlera très vite par ici ).

Mais aussi parce que l'histoire et le héros de ce roman le sont. Pourquoi me direz-vous? Parce que Boo, le personnage principal, est mort. Et l'enquête qu'il va mener pour découvrir comment il en est arrivé là est tout à fait captivante.
 

#EdlPrésente

 

"Lorsqu’il se réveille au Village, Oliver « Boo » Dalrymple est à peine surpris. Son cœur malade, croit-il. Mais quelque temps après son arrivée dans cet au-delà réservé aux trépassés de treize ans, le jeune garçon découvre, horrifié, qu’il a été victime d’une fusillade. Pire encore : son assassin pourrait bien se trouver lui aussi au paradis. Avec l’aide de Johnny, un camarade de classe arrivé au Village peu de temps après lui, Boo se lance dans une chasse à l’homme pour retrouver le mystérieux « Gunboy » qui leur a ôté la vie. Mais dans cette antichambre de la mort où les fenêtres brisées repoussent comme par magie et où le ciel demeure éternellement gris, les apparences ne sont pas toujours ce qu’elles semblent être…"

 

#UnMortBienVivant

 

Boo est le premier roman de Neil Smith qui, avec ce titre, a connu un grand succès outre-atlantique.
Pour ma part, je l'ai beaucoup aimé et je ne doute pas qu'on lui réserve un bel accueil par chez nous aussi.

Boo est un texte qui va bien au-delà d'une simple histoire de fantômes. En réalité, en ouvrant ce roman, vous allez découvrir un nouveau monde, une vie après la mort, différente de ce que l'on peut parfois imaginer. Neil Smith catapulte son héros dans un endroit dont il a inventé les moindres détails (très nombreux, étonnants, parfois réalistes ou complètement saugrenus) et qui malgré le côté extraordinaire, finit par nous sembler tout à fait normal. C'est en tout cas la nouvelle réalité de Boo et très vite, on y déambule avec lui, sans trop se poser de questions (enfin un peu quand même). Ce lieu ne recueille que les enfants morts à l'âge de 13 ans, aux Etats-Unis. Une fois arrivés là, ils ne vieilliront plus et y resteront pendant environ 50 ans avant de disparaître, complètement...
Boo est un jeune garçon surdoué, un peu inapte à vivre avec les autres. Derrière ce comportement se cache aussi une souffrance que l'on devine, petit à petit.

Boo ne s'embarrasse pas des sentiments. Il ne sait pas. Lui, ce qui l'aime, ce sont les sciences. Le texte est d'ailleurs jalonné de la liste des 106 éléments du tableau périodique que notre jeune héros avait commencé à réciter devant son casier au moment de sa mort.
De fait, de par son caractère, Boo nous fait des descriptions très claires, très objectives de l'endroit où il habite désormais, des gens qu'il croise et de sa situation. Il n'y a pas d'effusion, ce n'est pas le genre d'Oliver. Il reste à distance. Boo est maintenant là, c'est comme ça. Mais ce monde où il vit désormais, est-il vraiment différent de celui bien réel qu'il a brutalement quitté ? Peut-être pas tant que ça... Il y a certaines règles qu'il va falloir suivre.
J'ai beaucoup aimé suivre Boo qui évolue et apprend à s'intégrer dans l'au-delà, bien plus que lorsqu'il était en vie. Finalement, il est plus vivant mort que réellement vivant. Grâce à des rencontres fortes ou des retrouvailles comme avec Johnny, il apprend à se sociabiliser, à repousser ses limites pour se laisser approcher. Il laisse un peu plus libre cours à ses sentiments. Il se l'autorise.
En filigrane se dessine aussi les contours du mystère qui entoure la mort de Boo. On comprend vite que celle-ci n'était pas un accident. Johnny le sait. Johnny qui était là au moment de la mort de Boo... Johnny et ses fulgurences. Johnny qui pense savoir qui est responsable de sa mort... Il y a une vraie enquête, pleine de rebondissements et de coups de tonnerre !

Boo fait partie de ces romans qui me mettent le cerveau en ébullition. Parfois, je me laisse porter par l'histoire. Ici, dès les premières pages, j'ai senti que quelque chose clochait et il fallait que je sache quoi. Et encore une fois, je n'ai cessé de réfléchir à des théories. Je m'en suis approchée mais je n'ai pas trouvé la clé. Boo me l'a lui-même apportée. En tout cas, j'ai été assez tendue tout au long de ma lecture. Mais ce n'est pas négatif. Ce roman m'a fait ressentir tout un tas d'émotion et ça, c'est bon signe.

Ce jeune garçon de 13 ans m'a vraiment émue. Son histoire m'a vraiment passionnée. Et j'ai fait de jolies rencontres dans cet univers étonnant où la mort a décidé de laisser une deuxième chance.
Une histoire émouvante et un héros attachant qui ne pourront clairement pas vous laisser insensible ou indifférent.
 

#PourQui?

 

Pour ceux et celles qui s'interrogent sur la vie après la mort.
Pour ceux et celles qui aiment les enquêtes surnaturelles.
Pour ceux et celles qui aiment les histoires émouvantes.

Pour tous et toutes à partir de 14 ans.

 

Boo
Détails du livre
Auteur: 
Collection: 
Public: 
Date de sortie: 
21 août 2019
Prix: 
18.00€
Nombre de pages: 
400
Langue: 

Français

Abonnement

Envie de recevoir les nouveaux articles ?

#Abonnez-vous !

Commentaires

#OnContinue ?

Vive le sport Vive le sport !
Je n'ai qu'un seul mot à dire : Merveilleux !
#vivelesport, #olekonnecke, #ecoledesloisirs
Va chercher ! Va chercher !
" Ben alors, t'étais passé où?" Mais oui, c'est vrai ! Il était où Pedro?
#vachercher, #michaelescoffier, #matthieumaudet, #loulouetcompagnie, #ecoledesloisirs
Louisiana Louisiana
" Autant vous prévenir tout de suite : cette histoire va comporter pas mal d'épisodes désespérants." 
#louisiana, #katedidamillo, #didierjeunesse, #littlemissflorida
L'autre soeur L'autre soeur
Un roman dont le résumé m'a tout de suite fait penser à Perdue et retrouvée de Cat Clarke mais aussi à La double vie de Cassiel...
#lautresoeur, #cylinbusby, #milan, #disparition
Pëppo Pëppo
Un coup de coeur pour ce roman qui allie humour, émotion et système D !
#peppo, #severinevidal, #bayardjeunesse