Entretien avec...Joanne Richoux

Si vous venez faire un tour de temps en temps par ici, vous savez tout le bien que je pense de Joanne Richoux. Je suis tombée sous le charme de tous ses romans qui m'ont tour à tour bouleversée, bousculée, émue, envoûtée et profondément marquée (voire tout en même temps). Joanne Richoux occupe une place toute particulière dans ma vie de lectrice. Alors, après avoir lu et adoré Désaccordée, je me suis lancée et j'ai proposé à Joanne Richoux cet entretien pour en savoir plus sur ce roman et sur elle, tout simplement. De façon naturelle et spontanée, elle s'est prêtée au jeu et m'a confirmé ce que ses livres m'avaient déjà dévoilé : derrière l'autrice se cache une belle personne disponible, accessible, passionnante et passionnée avec une très grande sensibilité... #teamjoannerichoux
#Entretien

 

HashtagCéline - Pour commencer, peux-tu nous parler rapidement de Désaccordée, histoire de donner envie à ceux qui n'auraient pas encore succombé...?

Joanne Richoux - Désaccordée c’est l’histoire de Violette, 17 ans, qui après une soirée catastrophe avec ses amis va se retrouver face à une boîte à musique… et pouf… elle se réveille dans un univers parallèle. Là-bas les gens s’appellent Dièse, Sonate, Trille, les plantes font de la musique et on vit dans les fleurs. Violette va découvrir l’amour avec Arpège. Et le danger. Elle va devoir puiser au fond d’elle-même des ressources dont elle n’avait pas conscience. 

HashtagCéline - Comment t'en est venue l'idée?

Joanne Richoux - L’objet boîte à musique. On m’en a offert une pour mes 24 ans. J’aime ce genre de petits objets précieux, qui cliquètent. On les soupçonne toujours de renfermer un peu de magie. Et je crois que depuis longtemps, j’avais envie de me diriger vers le fantastique, étant une grande amatrice de Tim Burton et Mathias Malzieu, par exemple. 

HashtagCéline - Marquise, Les Collisions, Toffee Darling, une bande-son accompagne chacun de tes romans... Dans Désaccordée, la musique est au cœur du récit puisqu'elle compose le monde que ton héroïne, Violette, va découvrir... L'écriture et la musique sont pour toi intiment liées? 

Joanne Richoux - Oui ! J’en écoute en continu, c’est de loin ce que l’Homme a créé de plus intéressant. Je trouve ça dingue de pouvoir exprimer les émotions avec quelque chose de tangible et immortel. Parfois tu entends une chanson et tu dis « c’est ça, c’est ça que je ressens et que je vis ». Donc j’écris en musique, c’est systématique, et j’essaie de transmettre des émotions à mon tour. 

HashtagCéline - Avec ce nouveau roman, tu bascules (avec succès) dans un autre registre. Tes précédents textes étaient plus réalistes. Ici le fantastique s'invite à la fête. Pourquoi ce changement?

Joanne Richoux - Parce que je n’ai pas envie de tourner en rond, ni d’écrire ce que j’ai déjà écrit. Ma carrière idéale serait constituée d’une multitude de « romans détours », que l’on identifierait malgré tout comme étant les miens. J’ai envie de me frotter à plein de choses, et d’emmener chacun de mes thèmes chéris (parfums, orages, amours contrariées, sensualité, mélancolie) avec moi.

HashtagCéline - Le monde musical de Désaccordée a-t-il été difficile à imaginer?

Joanne Richoux - Au début oui, j’ai eu l’idée de cet univers en 2014, et j’avais commencé la rédaction juste après Marquise. Ce n’était pas probant, les images n’avaient pas assez maturé dans mon esprit. Ce n’était pas le moment, pour être honnête. Et ce sont des signaux qu’il faut écouter, en tant qu’artiste.

HashtagCéline - Dans quel genre es-tu finalement le plus à l'aise ?

Joanne Richoux - Je suis à l’aise dans le mélange. Marquise par exemple, à sa sortie, a été qualifié d’OVNI. Tant mieux. J’aime assez peu l’idée de me dire que tel ou tel ouvrage suit les codes précis d’un genre et entre dans une case. Ça créé des attentes, des règles, c’est limitant et dommage. Il est plus agréable d’écrire (et de lire) les textes pour ce qu’ils sont, avec ouverture d’esprit.

HashtagCéline - Ton écriture est très sensuelle, dans le sens où, à la lecture, chacun de nos sens est stimulé... Et j'ai eu le sentiment que dans Désaccordée, tu t'étais vraiment amusée, beaucoup plus lâchée, à tous les niveaux. Est-ce que je me trompe?

Joanne Richoux - Ce roman-là, je l’ai vraiment imaginé comme un conte. C’est mon « Alice au pays des merveilles », écrit avec Lana Del Rey en fond sonore, qui fait la part belle à ce que c’est, être une jeune fille et explorer ses désirs. Forcément, l’écriture s’en ressent. Mais comme tu dis, je crois qu’on retrouve ça dans mon style de façon générale. J’aime les détails, les odeurs. Et ça se marie bien à la lecture, qui est une activité très charnelle (on touche la couverture du livre, on sent les pages, on les froisse…

HashtagCéline - Désaccordée m'a fait penser à Marquise avec ses jeux de pouvoirs et de séduction. Nous en avons un peu discuté mais peux-tu nous en dire plus sur la façon dont se répondent tes romans?

Joanne Richoux - Oui, j’ai identifié ça il y a peu, je crois que mon instinct créatif suit un cycle de trois, dont la première vague s’est établie avec ma « Triade Exprim’ ». D’abord Marquise, un roman d’aventure onirique. Ensuite Les Collisions, du contemporain réaliste, sombre. Et puis Toffee Darling, un road-trip où on se lance à la recherche de soi. Je crois que je suis repartie pour un tour avec Désaccordée et les projets suivants, qui suivent vaguement le même modèle. C’est une question d’équilibre, comme le mélange des genres. Ça fait du bien d’écrire un texte noir, au scalpel, puis de penser un monde fantaisiste et décalé, puis d’embarquer pour les sixties et ainsi de suite. Je m’ennuierais sans ce mouvement.

HashtagCéline - Charlotte et Billy, Laetitia et Gabriel, Vivianne et Jérôme...Dans chacun de tes livres, les héros débutaient une aventure à deux, en couple... Pas là. Violette est seule, même si elle va savoir s'entourer de la gent masculine... Y a-t-il une raison?

Joanne Richoux - Pas vraiment, ça se prêtait mieux à l’histoire – histoire dans laquelle le fameux Arpège fait vite irruption, d’ailleurs. Mais c’est vrai que j’aime beaucoup les duos, les couples. Je crois qu’au même titre que la musique, l’amour est une invention humaine pas trop mal…

HashtagCéline - Saint-Crépin sent le vécu, Violette me fait penser à quelqu'un... Coïncidences, pures inventions ou largement inspirés de...?

Joanne RichouxHaha ! Je plaisantais à propos des Collisions en disant que c’était mon « horcruxe », et que j’y avais laissé une part de moi. En fait, ça concerne mon œuvre en entier. J’essaie d’écrire avec sincérité et passion : fatalement, des morceaux de moi s’égarent entre les pages. Je ne sais pas combien d’horcruxes je vais pouvoir produire avant de m’estomper, du coup.

HashtagCéline - Tes précédents romans sont tous des "one-shots". Sans dévoiler la fin de Désaccordée, as-tu envisagé (ou pourrais-tu le faire s'il te plaît) d'écrire une suite à cette histoire? (Avec un peu de magie, tout est possible... Et j'ai bien le droit de rêver, non?)

Joanne Richoux - Il est possible qu’un Tome 2 soit écrit et qu’on en discute avec Gulf Stream. Mais c’est confidentiel-secret-d’État, tu penses bien que je ne peux pas répondre, du coup.

HashtagCéline - Comme après la lecture de chacun de tes livres, je suis un peu tiraillée : heureuse d'avoir découvert un nouveau texte mais dans la terrible attente du prochain. Bref, pour me faire patienter, peux-tu me parler de tes projets à venir?

Joanne Richoux - Avec plaisir ! Début 2020 j’entre au catalogue d’Actes Sud Junior avec PLS. C’est un roman court, qui s’est imposé à moi et que j’ai écrit en 6 jours. Du contemporain. Je crois que celui-là est un tour d’horizon de mes lubies d’autrice, coiffé d’un nuage de pluie. Il est « romantique », au sens littéraire. Ensuite j’ai un roman de littérature générale à creuser, un roman young adult de vampire à écrire. Bref, mon âme n’a pas fini d’être déchirée.

 

#JoanneRichouxEncoreEtToujours

 

Sur le blog, vous pouvez découvrir mon avis pour Marquise ICI et celui pour Les Collisions mais aussi pour Toffee Darling ICI et enfin pour Désaccordée par .

Non, non... je ne fais pas de fixation obsessionnelle sur Joanne Richoux. Lisez un de ses romans, et vous comprendrez pourquoi je vous parle tout le temps d'elle ! 

 

#Merci

 

Et encore un grand merci à Joanne RIchoux pour cet entretien et nos échanges si précieux.

 

Joanne Richoux
Détails du livre
Langue: 

Français

Abonnement

Envie de recevoir les nouveaux articles ?

#Abonnez-vous !

Commentaires

#OnContinue ?

Chère Fubuki Katana Chère Fubuki Katana
Je l'attends chaque année (ou presque) avec fébrilité. Quoi donc? Le nouveau roman d'Annelise Heurtier.
#cherefubukikatana, #anneliseheurtier, #casterman, #letsread
La grande parade des animaux La Grande Parade des animaux
Approchez, approchez ! Venez assister à La Grande Parade des animaux !
#lagrandeparadedesanimaux, #danielegneus, #littleurban
Casseurs de solitude Casseurs de solitude
Hélène Vignal sait aborder des sujets difficiles avec justesse, comme en témoignent ses précédents romans Gros dodo ou Zarbi (Le Rouergue...
#casseursdesolitude, #helegnevignal, #lerouergue, #doado
Illustration Les chiens Les chiens
Ce roman est un véritable concentré de peur. Moi qui aime les romans d'horreur, je me suis régalée...
#leschiens, #allanstratton, #milan, #horreur, #fantome, #famille
Monsieur Pingouin Monsieur Pingouin Le trésor perdu
"Monsieur Pingouin était un pingouin. Un simple coup d'oeil permettait d'en avoir le coeur net. Car Monsieur Pingouin...
#monsieurpingouin, alextsmith, #castorromans, #flammarionjeunesse