Ma fugue dans les arbres

Soumis par HashtagCeline le ven 01/03/2019 - 20:37
"L’anniversaire de ses onze ans restera longtemps pour Albertine à la fois le plus beau et le pire jour de sa vie."
#AlexandreChardin

 

Encore un auteur que je découvre un peu tardivement et je m'en étonne encore. En regardant sa bibliographie de plus près, je me suis dit que tous ses romans me tentaient.
Avec Ma fugue dans les arbres je suis bien tombée, enfin, je suis plutôt montée. Haut, très haut.

Attention coup de coeur !

 

#QuatrièmeDeCouv'

 

"L'anniversaire de ses onze ans restera longtemps pour Albertine à la fois le plus beau et le pire jour de sa vie.

Elle à qui son père a toujours interdit de grimper aux arbres décide d'installer dans le jardin une balançoire, à l'ombre du grand chêne. Elle va enfin pouvoir s'élancer vers le ciel, et sans vraiment désobéir ! Mais à peine accrochée, voilà la balançoire coupée, mise à terre par son père. Furieuse, Albertine monte à la corde laissée pendue, enjambe la première grosse branche, s'élève encore plus haut... et annonce que plus jamais elle ne redescendra !"

 

#AlbertinePerchée

 

"Un malicieux hommage au Baron perché d'Italo Calvino" peut-on lire sur la quatrième de couverture.

Je n'ai jamais lu Le baron perché d'Italo Calvino. 
J'ai donc lu l'histoire d'Albertine sans me poser de questions, attirée par ce résumé étonnant. Et ce que je peux dire, c'est que j'ai vraiment apprécié ma lecture.

Tout de suite, j'ai su que j'allais aimer Ma fugue dans les arbres. La façon d'écrire d'Alexandre Chardin m'a immédiatement séduite. C'est rare que j'accroche aussi rapidement ! 

Et tous ses personnages, très vite aussi, m'ont été sympathiques : Albertine (ou Tine), l'héroïne, Sylvain, son petit frère, et Nours, leur nounou...  De manière très réaliste, les personnages d'Alexandre Chardin prennent vie sous nos yeux grâce à des dialogues criants de vérité. La relation entre le frère et la soeur, celle entre les deux enfants et Nours, ainsi que celle plus compliquée avec leur père... Tous les liens entre les personnages fonctionnent. Cela sonne juste. Dès les premières pages et la première "grande idée" (=bêtise) de Tine, j'étais dedans.

On s'amuse de leurs échanges dans certains cas. Et puis, dans d'autres, on sent bien que quelque chose ne va pas et que sous cette fugue complètement démente se cache beaucoup de tristesse, beaucoup de non-dits et de secrets.
Alors, on espère nous aussi que la vérité éclate pour que les tensions s'apaisent.

C'est un roman très drôle mais en même temps très émouvant. On est toujours en équilibre, comme Albertine sur sa branche, à ne pas savoir si on doit rire ou pleurer. Et pour le coup, on fait un peu les deux... Alexandre Chardin sait faire ça: être très drôle notamment dans les dialogues (comme par exemple lorsqu'il est question des limaces et du potager de Nours) mais aussi être très touchant (comme lors de nombreux passages avec le père d'Albertine).

En attendant, on suit les pérégrinations de la jeune fille au gré des arbres et des branches. A ses côtés, on s'émerveille de cette nature parfois bienveillante et rassurante mais également dangereuse et inquiétante. Même si cela semble parfois complètement fou, on y croit quand même à cette fugue dans les arbres. 
Albertine a du tempérament et avec elle, tout est possible ! Le meilleur, comme le pire. Nours peut en témoigner... 

C'est donc une très belle histoire que nous raconte là Alexandre Chardin : celle d'une belle relation entre frère et soeur, celle d'un secret étouffant, celle d'une famille pas comme les autres, celle d'une absence douloureuse, celle d'un père inconsolable, celle d'un amour peut-être à venir, celle d'une fille pleine de courage, celle d'une fugue dans les arbres... 

Entre sourires et larmes à l'oeil, j'ai tourné les pages de ce livre à une vitesse folle. 

C'est un gros coup de coeur pour Ma fugue dans les arbres.

 

#PourQui?

 

Pour ceux et celles qui rêvent de vivre dans les arbres.

Pour ceux et celles qui aiment les histoires étonnantes.

Pour ceux et celles qui aiment les histoires de famille.

Pour tous et toutes à partir de 10 ans.

#Extraits

 

" - Albertine...!

Aïe ! Nours ne m'appelle par mon prénom complet qu'en présence de papa. On passe directement en stade 3.

- Oui, Pierre ?

- C'est vous ! Voooooouuuuuuus!

- Albertine? Oui, c'est moi. Mais on se tutoie, normalement ! Un souci de mémoire, Nours? Un peu de fatigue peut-être? 

Il secoue la tête, nez retroussé. Stade 4.

- Non, les limaces !

- Les limaces s'appellent Albertine? " p.18

 

" Il s'éloigne, se retourne, me fixe un instant et me sourit comme il ne l'a jamais fait. Je suis sa fille, je deviens sa fille, là, dans ce grand hêtre, la fille de cet homme qui pleure. Qui pleure enfin.

Il disparaît sans bruit.

Mon père." p.150

Coup de cœur !
Public
Date de sortie
Nombre de pages
240
Prix
12.90 €
Langue
Français

#VosCommentaires

#OnContinue ?

Claude et Morino
« - Bonjour. Je m’appelle Claude et je crois que vous m’avez fait pipi dessus. - Haaan, pardon je suis désolé. - Non non, c’est rien. C’est juste que ça m’a réveillé. »
#claudeetmorino, #adrienalbert, #ecoledesloisirs
Le rocher tombé du ciel Le rocher tombé du ciel

"J'aime bien rester à cet endroit.

C'est mon endroit préféré.

D'ailleurs, je n'irai jamais nulle part ailleurs."


#lerochertombeduciel, #jonklassen
Trois petits mots
Voici un roman que je veux lire depuis longtemps. Merci aux éditions Magnard (M les Romans) qui m'ont enfin donné l'occasion de le faire.
#troispetitsmots, #sarahnharvey, #mlesromans, #magnard
La maison sous la maison La maison sous la maison

- Vous verrez, c'est comme une maison comme dans les livres pour enfants.

Vera n'eut pas le temps de demander "C'est-à-dire ?" ou "Quelle sorte de livres : ceux avec des fées ou ceux avec…
#lamaisonsouslamaison, #emiliechazerand, #sarbacane, #grandsformatsillustres

Ni prince ni charmant Ni prince ni charmant

"Il faut que je vois Zoé et que je lui parle.

Il faut que je vois Louis et que lui parle.

Il faut que je vois Amina et que je lui parle.

Je pense à ce que je vais dire à l'…
#niprincenicharmant, #florencemedina, #magnardjeunesse, #labreve

Balto, le dernier des Valets de Coeur Balto, Le Dernier des Valets de Coeur

"Balto, mon poteau, il va sérieusement falloir revoir tes techniques de balade dans la ville, parce que là, les poulets lisent dans ton emploi du temps comme dans un livre ouvert à la bonne page…
#balto, #jeanpichelpayet, #ecoledesloisirs, #mediumplus

Le cercueil à roulettes
"Mes premiers pas sont saccadés. Tout mon corps est douloureux. Je n'irai pas très loin aujourd'hui, mais je dois m'éloigner. Il faut sortir de la nuit. Je mange une banane. La route est en légère…
#lecercueilaroulettes, #alexandrechardin, #casterman
Cette nuit-là Cette nuit-là

“C’est la nuit qui me guette et suit les empreintes de mes pas.
C’est me dire que je pourrai plus jamais être refermé.
C’est le bruit du verre qui se brise.
C’est les autres, c’…
#cettenuitla, #aureliemasse, #slalom

Très vite ou jamais
“Ce que j’ai sur le coeur, c’est simple, je ne peux en parler à personne. Alors il faut que je l’écrive. Il faut que j’évacue ce trop-plein de désespoir et de colère qui m’étouffe. Une colère de…
#tresviteoujamais, #ritafalk, #mlesromans, #magnardjeunesse
21 printemps comme un million d'années
"Je voudrais que les étoiles filantes exaucent vraiment les voeux. Je voudrais avoir vu une étoile filante. Je voudrais avoir fait un voeu."
#21printempscommeunmilliondannees, #camillebrissot, #syros