Swimming pool

Soumis par HashtagCeline le lun 09/07/2018 - 09:49
Le nouveau roman de Sarah Crossan dont j'entends énormément parler traduit par Clémentine Beauvais que je connais et j'adore.
#SarahCrossan

 

Que je le dise tout de suite : je n’ai pas lu Inséparables. J’en ai pourtant entendu beaucoup de bien. Le lire est dans mes projets. Cela me semble d'autant plus urgent maintenant que j’ai lu Swimming Pool.

Ce roman m’a plongée au cœur d’une histoire émouvante merveilleusement bien écrite (et sans aucun doute traduite).

#RésumonsUnPeu

 

Kasienka, 12 ans, est polonaise. Sa mère et elle viennent d’arriver en Angleterre.
Si elles ont quitté la Pologne, c'est pour une seule et unique raison : Tato (papa en polonais). Comme son nom l'indique, c’est le père de Kasienka.
Il a quitté femme et enfant assez brutalement. Pourtant la mère de Kasienka garde l’espoir de le retrouver.

La tâche s'annonce difficile car Tato n’a pas laissé d’adresse et ne donne aucune nouvelle.

En attendant, sans beaucoup de moyens, elles vont devoir s’adapter à leur nouvelle vie. 
Mère et fille trouvent un petit appartement où elles vivent plus que modestement.
Kasienka va au collège et sa mère a trouvé un petit boulot.

Kasienka, l’étrangère, peine à trouver sa place. Surtout que Clair, une de ses camarades de classe, semble trouver amusant de s’acharner sur elle.

Heureusement, il y a la natation. Et William… 
 

#SeJeterAL'Eau

 

Swimming Pool est un roman qui m’a vraiment emportée. Quelle merveille !

Le style est atypique puisqu’il est écrit en vers libres. Clémentine Beauvais était bien placée pour le traduire. Les romans en vers, elle maîtrise. Elle en a écrit un et un bon : Songe à la douceur paru en 2016 chez Sarbacane. Et puis, Sarah Crossan et elle n'en sont pas à leur coup d'essai. Leur association avait, d'après tout ce que j'ai pu en lire, déjà bien fonctionné pour Inséparables (Rageot, 2017).

La narration est bien particulière avec des chapitres titrés, sous forme de poèmes. 
Contrairement à ce que l’on pourrait imaginer, la mise en forme ne ralentit en rien la lecture. Cela la rend fluide, facile et très agréable. L’expérience m’avait déjà séduite lors de ma lecture de Songe à la douceur. (Il faut aussi que je lise Frères de Kwame Alexander chez Albin Michel)

J'ai retrouvé le rythme, la musicalité et la poésie avec un grand plaisir.

On suit, par épisodes (un poème = un moment de la vie de Kasienka), l’adaptation de la jeune fille dans son nouvel environnement. 
Kasienka subit un quotidien qu’elle n’a clairement pas choisi. A 12 ans, que pouvait-elle faire d’autre que suivre sa mère ?

L’histoire de Kasienka s’écrit par petites touches, moments forts, moments difficiles, moments de liberté (dans l’eau). Chaque chapitres/poèmes mis bout à bout forme comme un journal intime où s’écrit la nouvelle vie de Kasienka. 

Son intégration est très compliquée. On la considère comme une étrangère, dans tous les sens du terme, au sein de sa classe. Surtout à cause de Clair qui pourtant aurait pu être son amie. Mais Clair s’est braquée et elle ne cesse de rabaisser Kasienka. Celle-ci a beau se montrer discrète, rien n’y fait. Elle est mise à l'écart et regardée de travers.

A la maison, la tension aussi est palpable. Sa mère perd pied, obnubilée par Tato.
Seule, Kasienka va faire la lumière sur ce qu’est devenu son père mais cela la mettra dans une situation encore plus délicate.

Heureusement, Kasienka a trouvé un moyen de s’évader et de fuir cette réalité difficile : la natation. 
Quand elle est dans l’eau, tout s’efface. Elle se sent légère, libre, bien tout simplement.

Et elle est douée. 

C'est aussi grâce à la natation qu’elle va rencontrer William. Lui ne se moque pas. Lui la regarde autrement que comme une étrangère.

Swimming Pool dépeint avec réalisme le quotidien d’une famille atypique qui tente de s’intégrer dans un pays étranger. Difficultés financières, difficultés d’adaptation, rien n’est facile. 

Kasienka est une héroïne vraiment touchante qui est prise en otage à la maison  (par l’obsession de sa mère pour retrouver ce père qui n’a pas l’air d’avoir envie de l'être) et à l’école (par des camarades toxiques).

Mais Kasienka est aussi très forte. Elle ne se laisse pas abattre et ne se referme pas sur elle-même. Elle va de l’avant, affronte la réalité. Elle est très mature pour son âge. En même temps, la vie l'a un peu obligée à grandir plus vite.
Au final, c’est elle seule qui pourra trouver la clé de son bonheur et de sa liberté.

Swimming Pool est une réussite totale sur le fond et sur la forme.
Je suis conquise.
 

#PourQui?

 

Pour ceux qui cherchent un roman puissant et original.

Pour ceux qui aiment la poésie.

Pour ceux qui veulent de l'émotion.

Pour tous les autres aussi car ce texte est magnifique.

A partir de 13 ans.

Auteur
Editeur
Public
Date de sortie
Nombre de pages
256
Prix
14.90 €
Note
9
Langue
Français

#VosCommentaires

#OnContinue ?

Les collisions
Après Marquise, voici Les collisions, le nouveau roman de Joanne Richoux. Une réussite !
#lescollisions, #joannerichoux, #sarbacane, #exprim, #lesliaisonsdangereuses
Et si c'était lui?
Cette nuit, il a neigé. Tout est blanc et calme sur le chemin qui mène au parc. Chloé et son chien Zorro découvrent, derrière un banc, un vieux monsieur endormi sous une couverture bleue… Qui peut-il…
#etsicetaitlui, #jeanloupfelicioli, #syrosjeunesse
Occupé!
Avec Matthieu Maudet, quel que soit le sujet, c'est toujours un succès !
#occupe, #matthieumaudet, #lecoledesloisirs, #loulouetcompagnie
Keep Hope
"DEFINITION DE L'ESPOIR BY HOPE : TOUT COMMENCE PAR UN REVE..."
#keephope, #nathaliebernard, #fredericportalet, #thierrymagnier
Le passeur Le passeur

“Le vieil homme hocha la tête. Il avait l’air vidé et un peu triste.
-Monsieur ? demanda Jonas timidement.
-Oui? Tu as une question à poser?
-C’est juste que je ne…
#lepasseur, #loislowry, #ecoledesloisirs, #medium

Dis Ours, tu sors?
"Ours! C'est moi, Canard ! Ton voisin ! Il a neigé, mon pote ! Tu sors?"
#disourstusors, #joryjohn, #benjidavies, #littleurban
L'Estrange Malaventure de Mirella
"Soyez sages et pieux, et jamais vous ne poserez les pieds sur les pavés brûlants qui mènent aux portes du Diable. L'enfer est réservé aux meurtriers, aux voleurs, aux assassins et aux femmes…
#lestrangemalaventuredemirella, #florevesco, #mediumplus, #ecoledesloisirs
21 printemps comme un million d'années
"Je voudrais que les étoiles filantes exaucent vraiment les voeux. Je voudrais avoir vu une étoile filante. Je voudrais avoir fait un voeu."
#21printempscommeunmilliondannees, #camillebrissot, #syros
Diabolo fraise
"Elle ne pensait pas que l'adolescence se traversait forcément dans la douleur, à grands coups de pied au cul..."
#diabolofraise, #sabrinabensalah, #sarbacane, #exprim
ROMAN dessiné
"Tu découvres la lecture ? Tu as de la chance ! Avec la collection « roman dessiné », tu peux lire un vrai roman de grand, avec beaucoup d’illustrations, comme dans les albums !"
#romandessine, #unepoulealecole, #mamamieenvrai, #mangojeunesse