Après les vagues

Soumis par HashtagCeline le mar 13/09/2022 - 17:04

"Rien n'égale la douceur de se blottir l'un contre l'autre, à écouter le remous de nos coeurs comme le jeu des vagues."

#DeuxièmeÉmerveillement

J’avais eu un gros coup de coeur pour Émerveillements de Sandrine Kao paru en 2019 aux éditions Grasset. La revoilà avec un deuxième album dans le même esprit, remettant en scène son petit personnage si mignon et si inspirant en compagnie d’autres complices tout aussi craquants. 

Quel bonheur ! Tout y est : la beauté du livre-objet avec sa couverture toute douce et, à nouveau, ce titre qu’on devine et qu'on effleure du bout des doigts, ce format en hauteur qui en impose sans fanfaronnade et à l’intérieur, ces planches délicates, si poétiques, un peu magiques. Entre BD et album jeunesse, le livre navigue, nous menant à bon port.

Cette fois-ci, il est temps de voir plus loin, de partir à l’aventure avec tout ce que cela comporte de bonheur (les rencontres, les découvertes…) et de difficultés (le danger, la peur, l’inconnu…) Que c’est doux, que c’est juste et que c’est beau! Les images apaisent, le texte également. En lecture à voix haute, c’est un pur plaisir. En lecture solo, ça l’est aussi. Comme un petit moment de pause, de rêverie, de méditation presque. On se laisse bercer par la sérénité qui s'installe au fil des pages.

C’est touchant et drôle. Les personnages ont une rondeur toute particulière et des visages qui prêtent à l'attendrissement. C’est coloré et vivant. Certaines planches sont vraiment magnifiques, comme des tableaux. C'est apaisant.

Entraide, dépassement de soi, ouverture aux autres, bienveillance, courage, tolérance, patience, persévérance, optimisme, curiosité... Telles sont les valeurs et idées qui parsèment ce bel album, invitant à faire de son mieux, à relativiser, à s'interroger sur nos comportements.

On lit. On réfléchit. Et on a l’impression, comme pour Émerveillements, une fois la lecture finie, qu’on a grandi. Merci à Sandrine Kao et aux éditions Grasset pour cette parenthèse de lecture enchantée.

Je vous garantis que grands comme petits, Après les vagues saura vous emporter loin et vous faire rêver. A lire d'une traite ou par petites touches !

 

#PourQui?

Pour les enfants qui aiment rêver.

Pour les enfants qui aiment les livres à lire et à contempler.

Pour les enfants qui veulent réfléchir aux petites et grandes choses de la vie.

Pour les enfants à partir de 5-6 ans.

Coup de cœur !
Auteur
Date de sortie
Nombre de pages
40
Prix
18.90 €
Langue
Français

#VosCommentaires

#OnContinue ?

21 printemps comme un million d'années
"Je voudrais que les étoiles filantes exaucent vraiment les voeux. Je voudrais avoir vu une étoile filante. Je voudrais avoir fait un voeu."
#21printempscommeunmilliondannees, #camillebrissot, #syros
L'Aube sera grandiose
Si ce roman d'Anne-Laure Bondoux n'est pas mon préféré*, ça n'en reste pas moins un grand moment d'émotion.
#secret, #famille, #mere, #fille, #histoire, #aventure
Les optimistes meurent en premier
Dernier titre paru de mon autrice fétiche Susin Nielsen...
#lesoptimistesmeurentenpremier, #susinnielsen, #helium, #deuil, #chat, #amitié, #culpabilite
Titan noir
Florence Aubry est une autrice que j'aime beaucoup. Titan noir, comme je m'y attendais, m'a beaucoup remuée.
#titannoir, #florenceaubry, #lerouergue, #orque, #mauvaistraitement, #parcaquatique
Charles, 1943 Charles, 1943

"N'empêche, chaque soir, avant de s'endormir, il tire de sous son lit ses albums et se prépare à rêver de contrées inconnues, de peuples insoumis, de baobabs, de…
#charles1943, #florencemedina, #poulpefictions

Dépasse-toi Léa !
Une autrice que je découvre grâce aux réseaux sociaux !
#depassetoilea, #edithdeprendez, #editionsduvenasque
Sombres citrouilles
Une adaptation très réussie du roman de Malika Ferdjoukh !
#sombrescitrouilles, #malikaferdjoukh, #nicolasspitz, #ruedesevres, #ecoledesloisirs
Vive le sport !
Je n'ai qu'un seul mot à dire : Merveilleux !
#vivelesport, #olekonnecke, #ecoledesloisirs
Phalaina -Phalaina-

“Cette gamine, il faut bien le dire, avait tout du Malin.
Ses yeux rouges, déjà, étaient une étrangeté qui avait plusieurs fois fait frissonner Monsieur l’abbé… Le fait qu’elle ne parle pas…
#phalaina, #rouerguejeunesse, #alicebrierehaquet

Le courage d'être moi
« Dans Manon, il y a NON, et tout de suite, j’ai compris que Manon savait dire NON, qu’elle pouvait tenir tête à n’importe qui. »
#lecouragedetremoi, #mariannerubinstein, #nathan, #lefeuilletondesincos