Coltan Song

Aujourd'hui paraît Coltan Song, le tome 1 d'une nouvelle série : Collectif Blackbone. C'est la bonne surprise de ce début d'année !
#ProjetCommun

 

Avec Coltan Song débute une grande aventure (en quatre volumes), celle des membres de Blackbone. Dans ce tome inaugural, nous assistons à la naissance et à la première affaire de ce collectif d'action. Son but? Lancer des alertes et mettre à jour, grâce à des enquêtes sur le terrain et sur le net, des trafics, des secrets bien gardés et que sais-je encore ( nous verrons ce que nous réserve le deuxième ainsi que les autres tomes).

Si je n'étais pas forcément très attirée par le sujet au départ (soyons honnêtes), ce roman m'a pourtant tout de suite captivée et j'ai trouvé l'enquête des héros passionnante bien qu'assez terrifiante car très inspirée de la réalité.

 

 

#NathanPrésente

 

Marie, 18 ans, vient de perdre sa mère journaliste dans un accident de la route. En triant ses affaires, elle comprend qu'Irène s'intéressait aux conditions de fabrication d'un smartphone dernière génération et à un mystérieux individu lié à cette entreprise. Et si la mort de sa mère n'était pas accidentelle ?
Avec l'aide de Léo, un jeune hackeur, et de sa marraine, reporter italienne, Marie reprend l'enquête et remonte la piste d'un trafic de minerais rares en Afrique. Elle apprend que son père a été assassiné avant sa naissance en Sierra Leone. Marie veut révéler au grand jour ce trafic et le nom des meurtriers de ses parents. Mais les voix de deux adolescents et d'une journaliste peuvent-elles faire le poids contre une entreprise internationale ?

 

 

#Agir

 

Ce roman est le fruit de la collaboration de quatre personnes: Manu Causse, auteur jeunesse (Le bonheur est un déchet toxique, Thierry Magnier 2017/ Nos coeurs tordus, Bayard 2017), Maylis Jean-Préau, journaliste indépendante, Emmanuelle Urien, autrice et Marie Mazas, éditrice.

Ici, pour aboutir à ce roman, tous ont apporté leur expérience et leur savoir-faire. Marie Mazas avec sa casquette d'éditrice a réuni les trois autres, Maylis Jean-Préau a fait un travail de recherches pour que Manu Causse et Emmanuelle Urien puissent mettre tout cela en mots.

A quatre, je ne sais pas s'il est facile de s'organiser (moi je suis toujours admirative de l'écriture à plus de deux mains) mais vraiment, (et c'est assez fort) cette multiplicité d'intervenants et d'auteurs.ices ne se ressent pas. C'est sans aucun doute pour cela que ce roman est aussi riche et bien documenté. Quatre points de vue, quatre personnes pour un seul et même roman parfaitement maîtrisé et passionnant !

A la lecture de Coltan Song, on apprend énormément sans avoir l'impression de lire un essai documentaire. C'est clair, net et précis sans être lourd. Tout s'articule bien et malgré les va-et-vient géographiques et temporels, on ne perd pas le fil.

Et je crois que j'ai particulièrement accroché grâce à cette construction narrative qui nous fait faire des voyages dans le passé (celui de la mère de l'héroïne, en reportage en Afrique dans les années 2000) et le présent où l'on suit l'enquête de Marie sur les malversations d'un personnage qu'a connu brièvement mais de façon traumatisante Irène, sa mère. Cela donne beaucoup de rythme au récit et cette alternance nourrit le suspense.

Je me suis vraiment prise à l'enquête. J'ai apprécié d'en apprendre autant l'air de rien.

Les pages défilent et l'intrigue nous entraîne au cœur des exploitations minières africaines (Sierra Léone, République Démocratique du Congo entre autres) où les trafics et exploitations humaine sont monnaie courante. La situation y est compliquée et explosive. Si j'ai trouvé très intéressant de parler des difficultés et problèmatiques de ces pays, parler des journalistes qui couvrent ces zones l'est également. J'ai tremblé aux côtés d'Irène, la mère de Marie. Et j'aurais aimé que les choses tournent différemment pour elle.

Je me suis également très vite attachée à Marie, orpheline courageuse, qui, malgré elle, se lance tout d'abord dans l'enquête sur la disparition de sa mère pour ensuite reprendre celle que cette dernière n'a pas eu le temps d'achever et enfin se l'approprier et en faire son propre combat.

J'ai également trouvé assez judicieux le choix des deux personnages qui épaulent l'héroïne. Le trio ainsi constitué fonctionne bien alors que les trois personnalités sont très différentes. J'ai beaucoup aimé Léo, le jeune geek timide, un peu "no life",qui apporte ses compétences mais sans nous assommer de données trop techniques. Il est assez attendrissant. Andrea, la marraine de Marie apporte un soutien affectif et journalistique aux deux adolescents.

Coltan Song parle aussi de racisme, celui que Marie, métisse, vit au quotidien. Il y est aussi question d'écologie et du business, plus ou moins net, que cela génère. 

Bref, sur des sujets d'actualité mais peut-être pas au départ des plus engageants, je me suis finalement régalée en suivant les uns et les autres, face au danger bien réel, aux nombreux mensonges et à tous ces complot difficiles à mettre en lumière sans risquer sa vie.

C'est crédible, c'est captivant et c'est à lire assurément !

 

#PourQui?

 

Pour ceux et celles qui aiment les enquêtes avec de l'action.

Pour ceux et celles qui aiment les nouvelles technologies.

Pour ceux et celles qui s'intéressent à notre monde d'aujourd'hui.

Pour ceux et celles qui veulent combattre l'injustice et la violence.

Pourr tous et toutes à partir de 15 ans.

Couverture
Détails du livre
Editeur: 
Public: 
Date de sortie: 
09 janvier 2020
Prix: 
14.95€
Nombre de pages: 
306
Langue: 

Français

Abonnement

Envie de recevoir les nouveaux articles ?

#Abonnez-vous !

Commentaires

#OnContinue ?

Illustration Passionnément à ma folie Passionnément...à ma folie
"Les histoires d'amour finissent mal...en général." Enfin, je dis ça, je dis rien.
#manipulation, #amour, #adolescence, #identité
Une histoire de sable Une histoire de sable
Une lecture, une relecture. Un coup de coeur dans les deux cas !
#unehistoiredesable, #benjamindesmares, #lerouergue, #doado
Illustration #bleue #Bleue
Dans le monde d’Astrid et Silas, tout doit être sous contrôle. Il n’est pas permis de manifester le moindre signe de douleur ou de...
#amour, #courage, #manipulation, #réseauxsociaux, #sentiments
Casseurs de solitude Casseurs de solitude
Hélène Vignal sait aborder des sujets difficiles avec justesse, comme en témoignent ses précédents romans Gros dodo ou Zarbi (Le Rouergue...
#casseursdesolitude, #helegnevignal, #lerouergue, #doado
illustration proxima du centaure Proxima du centaure
“En plus, il était huit heures sept, l’heure de sa naissance à six minutes près". Ma mère est appliquée, patiente, généreuse. Elle...
#proximaducentaure, #clairecastillon, #flammarionjeunesse, #amour, #hopital, #accident, #famille