Bordeterre

Soumis par HashtagCeline le mer 04/03/2020 - 20:56
"Mes agneaux, je veux pas me mêler de vos suicides collectifs, ça vous regarde, mais pour paraphraser Archimède, tout corps plongé dans la merde qui tenterait d’en sortir brutalement s’enfonce immanquablement la gueule dans la semelle qui l’a foutu là."
#JuliaThévenot

 

Pour ceux qui s'intéressent un minimum à la littérature jeunesse, impossible d'être passé à côté de Julia Thévenot.

De son blog Allez vous faire lire, à sa participation à divers projets ( La voix des blogs) et son travail dans l'équipe des éditions Sarbacane, elle est une figure incontournable aujourd'hui dans le monde du livre. Et voilà qu'elle en publie un, de livre, et pas un petit de rien du tout : 500 pages! 

Et surtout pas n'importe lequel : Bordeterre, un roman d'une richesse extraordinaire. 

 

#QuatrièmeDeCouv'

 

Inès, 12 ans, est du genre à castagner ceux qui cherchent des embrouilles à son grand frère autiste, Tristan. Lui, est plutôt du genre à regarder des deux côtés avant de traverser. Mais ce jour-là, il ne parvient pas à retenir Inès qui, courant après son chien…
… bascule dans un univers parallèle.

Bordeterre.

C’est le nom de cette ville, perchée comme une plante sauvage sur une faille entre deux plans de réalité. On y croise des gamins qui chantent pour faire tourner un moulin, des châtelains qui pêchent des cailloux... et des créatures étranges, sombres, nimbées d'un silence de sous-bois.
Inès, ravie, explore Bordeterre avec une joie souveraine. Mais Tristan est inquiet.

Il y a quelque chose de pourri dans cette ville.

 

#BordeterreEtMoi

 

Attention, je vais un peu raconter ma vie... Si cela ne vous intéresse pas, vous pouvez passer au # suivant. Si vous avez deux minutes à perdre, vous pouvez continuer.

Ma lecture de Bordeterre s'est faite en plusieurs temps. Et j'ai bien failli passer à côté.

Ce roman fait partie de la sélection de Mes premières 68. Il est arrivé en toute fin du projet alors que nous avions beaucoup de livres à lire pour boucler la sélection finale. Honnêtement, j'avais la tête farcie et moyennement le courage de me lancer. Vous savez, rapport au 500 pages (oui, j'ai toujours du mal à démarrer avec les livres qui font une certaine taille. C'est comme les films qui font plus de 2h00) Bon, en plus, je ne l'avais qu'en PDF. Alors, je l'ai commencé puis abandonné. Mais l'histoire ne s'arrête pas là, fort heureusement.

Un peu plus tard, je l'ai reçu en version papier (magnifique couverture, magnifique !) avec une chouette dédicace de l'autrice.

Au fond, je savais bien qu'il fallait que je retourne à Bordeterre. Ce que j'ai fait.

Et de là où je m'étais arrêtée, j'ai fait le chemin jusqu'au bout pratiquement d'une seule traite. Et j'ai refermé ce livre avec le sentiment d'avoir entre les mains une histoire à part, tout un monde que finalement, je ne voulais pas quitter.

"La terre vous soutienne, le bord vous retienne."

 

#EnParler

 

Et voilà, maintenant, je voudrais pouvoir parler de ce roman comme il faut et vous expliquer clairement pourquoi il est exceptionnel. Mais par où commencer?

Ce que j'ai aimé? Ce que, contrairement à ceux de Bordeterre, je ne vais pas oublier? Il y a tellement de choses à en dire. 

Prenons quelques points et avisons.

- L'univers. Julia Thévenot l'a créé de toutes pièces en s'inspirant de tout un tas de choses mais avec subtilité. L'inspiration est là mais on n'a pas l'impression que c'est du copié-collé.

Il y a quelque chose des films de Miyazaki avec un côté La Passe-Miroir de Christelle Dabos...mais pas que. 

Bordeterre, le lieu où se déroule toute l'histoire est un monde qui ne ressemble à aucun autre tout en étant proche du notre. Paradoxal. Je me suis interrogée sur ce qu'il était vraiment du début à la fin. Existait-il ? Et comment en sortir? Pourquoi Inès et Tristan y étaient tombés? Allaient-ils en sortir? Inquiétant et mystérieux, mon passage à Bordeterre m'a fait forte impression.

- La bande-son. Le chant, s'il est prohibé à Bordeterre, est pourtant omniprésent dans ce roman. Au début des chapitres, dans les discussions... Les références à des titres, des bouts de phrases de chansons... On se surprend, tout au long du livre, à vouloir fredonner. Ces extraits de chansons font partie intégrante du roman, donnent au texte une musicalité toute particulière et font complètement corps avec le récit. J'ai adoré !

- Les personnages. Ils sont très nombreux, forcément. Tous mériteraient que je les présente. Mais ce n'est clairement pas possible. Qui ai-je le plus aimé? Sans aucun doute Inès/Ignace et Philadelphe. Indépendamment et également dans la relation qui entre eux se noue. Tous deux sont des héros qui vont beaucoup évoluer au fil de l'intrigue. Ce ne sont pas les seuls bien sûr. Il y a Tristan aussi. Et puis Alma et Aïssa... Et tant d'autres encore. Ce que j'ai trouvé très original, c'est qu'ils sont tous très nuancés. Il n'y a pas de gentils et de méchants. Julia Thévenot a mis en chacun beaucoup d'humanité ce qui les rend faibles et forts à la fois, capables du meilleur comme du pire. Vous allez faire de belles rencontres dans ce livre, je vous le garantis.

- La lutte. Car Bordeterre c'est aussi l'histoire d'un combat pour la liberté, pour l'égalité. Là-bas, le pouvoir et l'argent sont entre les mains de quelques-uns qui asservissent et oppriment tous les autres. Mais certains en ont assez. Et une révolution va se mettre en marche. Tout ce pan de l'histoire m'a vraiment beaucoup plu. La façon dont les uns et les autres vont s'organiser (les identités secrètes, le journal clandestin...) est captivante. J'avais envie moi aussi de prendre un pseudo pour venir grossir les rangs de la rébellion ( je réfléchis à un nom en P).

- La magie. Les Fléreurs, le quartz, le Lac Zéro, les transparents, les chants sortilèges... Parfois, le fantastique, ça m'agace. Là, j'ai vraiment aimé. Car il y en a mais pas trop. Il est parfaitement mêlé au reste. Et j'ai adoré tout ce qui avait trait aux plongées dans le Lac Zéro et à l'histoire de cet endroit effrayant et complètement ensorcelant. Quelle superbe trouvaille ! 

- L'écriture de Julia Thévenot. Avoir un bonne intrigue, un univers riche et des personnages forts, ok. Mais il faut aussi savoir articuler l'ensemble et mettre en mots.

J'avais déjà acquis la certitude, en lisant son blog ou ses posts, que j'aimais sa façon d'écrire, drôle, juste, percutante, incisive, inspirée. Bordeterre me l'a confirmé.

Bon. Je m'arrête là.

Car quoi que je dise, c'est...

"Encore des mots toujours des mots
Les mêmes mots
Je n'sais plus comment te dire (...)"

de lire BORDETERRE !

(pour ceux et celles qui me connaissent l'extrait de chanson choisi n'est pas anodin... Oui, désolée, ça arrive.)

 

#PourQui?

 

Pour ceux et celles qui aiment les romans immersifs.

Pour ceux et celles qui aiment les univers imaginaires.

Pour ceux et celles qui aiment lire plusieurs histoires en une.

Pour ceux et celles qui veulent voyager en restant chez eux.

 

Pour tous et toutes à partir de 14-15 ans.

 

#Extraits

 

" Dans le même temps, un trou se creusait dans sa poitrine. Dedans, elle jeta rapidement les braises de sa colère ancienneet s’enhardit à rallumer tout ça. Oui, il a raison, oui !
Violente ! Les bleus sur le visage de Tristan lui donnaient l’air d’être maquillé au charbon.
Inhospitalière ! La patte froide du chien tressauta sous sa paume.
Tyrannique ! Elle souffla sur la peau rouge de son poignet, qu’elle n’avait toujours pas bandé.
Si un type à peine Débordé pouvait s’en apercevoir en quarante-huit heures, combien tremblaient de rage et d’amertume en se couchant chaque soir ? Combien s’endormaient en s’imaginant shooter les têtes de gomme des Fléreurs, ensabler ce putain de Lac Zéro, mettre le feu au château ? Combien songeaient à un deuxième Débordement ?"

 

" Il faudrait qu’elle parte au combat pour de fausses raisons
afin de tuer pour les vraies. "

" Ils marchèrent des siècles et quelques minutes, s'arrêtèrent près d'une grande flaque noire, opaque, hypnotique. Tout, autour, se colorait de mille noirs, blancs, bleus, argentés, dans une palette grisée qui gagnait à chaque seconde une kyrielle de nuances."

 

Coup de cœur !
Collection
Editeur
Public
Date de sortie
Nombre de pages
512
Prix
18.00 €
Langue
Français

#VosCommentaires

#OnContinue ?

La naissance d'une pomme
Un très joli livre à système pour découvrir la naissance et le développement d'une pomme.
#lanaissancedunepomme, #hanschristianschmidt, #andreasnemet, #minedition
J'ai vu un lion !
Un lion dans le jardin des voisins ? Quelle drôle d'histoire !
#jaivuunlion, #severinevidal, #laurentsimon, #milan, #leshistoiresdestoutpetits
Bandiya, la fille qui avait sa mère en prison
Une grand-mère, une mère et une tante braqueuses? La vie famille de l'héroïne sort de l'ordinaire!
#bandiyalafillequiavaitsamereenprison, #catherinegrive, #fleurus
Butter
Quand le mal-être est trop grand, il arrive que des décisions complètement déraisonnables soient prises. Butter va nous le prouver.
#butter, #erinlange, #ecoledesloisirs, #mediumplus
Steam Sailors Steam Sailors - 1/L'Héliotrope

"- Très bien, ne me dis rien, dit-il en descendant de la table. Mais ici, tu es sur un navire de pirates, découvrir les secrets est notre métier. Tôt ou tard, nous percerons le tien.…
#steamsailors, #elliesgreen, #gulfstream

Les Chiens Pirates
"Ouééééé ! Bien sûr qu'ils étaient des pirates ! Les plus redoutables pirates des mers du Sud, la terreur des cinq océans, la pire canaille ayant jamais navigué !"
#leschienspirates, #adieucotelelettes, clementinemelois, #rudyspiessiert, #ecolesdesloisirs, #albums
Ceux de La Louve Tome 1 Nouveau départ
Ce roman est le premier tome d’une trilogie (peut-être plus). Il met en place les éléments de l’histoire à venir et nous présente les personnages qui seront les héros de cette série.
#aventure, #danger, #secret, #suspense, #famille, #drogue, #ceuxdelalouve, #pascaleperrier, #gulfstream
Cendres Cendres

"Des rues sombres de la capitale en passant par un manoir victorien luxueux... De soirées mondaines où le diamant est roi aux tavernes miteuses où l'opium circule dans les veines... Prenez garde,…
#cendres, #johannamarines, #snagfiction, #mecaniquedesombres

Swimming pool
Le nouveau roman de Sarah Crossan dont j'entends énormément parler traduit par Clémentine Beauvais que je connais et j'adore.
#swimmingpool, #sarahcrossan, #rageot, #clementinebeauvais
Tout ce que je ne t'ai pas dit
"Je déteste cette étiquette de Mutisme Sélectif : comme si je choisissais de ne pas parler, comme un enfant qui refuse de manger ses épinards !"
#toutcequejenetaipasdit, #kyliefornasier, #fleurus, #lireengrand