D'un trait de fusain

Soumis par HashtagCeline le lun 02/07/2018 - 22:01
Qu’on se le dise tout de suite, ce roman est magnifique. Et en plus d’être magnifique, il est merveilleusement bien écrit. Les critiques ont été dithyrambiques à son sujet et je comprends enfin pourquoi.
#CathyYtak

 

C'est le premier roman que je lis de cette autrice. En y réfléchissant bien, je trouve ça assez étonnant.

Maintenant que je me suis penchée sur son cas, je suis curieuse de découvrir le reste de sa bibliographie. Le prochain sur ma liste : 50 minutes avec toi paru en 2010 dans la très belle collection D'une seule voix de chez Actes Sud Junior.

En attendant, je vous invite à découvrir D'un trait de fusain qui porte un sujet fort. 

#RésumonsUnPeu

 

Ils sont au lycée. Ils sont amis. Ils sont jeunes. Ils sont pour la plupart d’entre eux insouciants. Ils ont des projets. Ils ont toute la vie devant eux.
Marie-Ange, Monelle, Julien, Sami, Joos.
Nous sommes au début des années 90. Ue autre réalité va les rattraper et changer radicalement leur façon d’envisager leur avenir mais surtout de voir le monde, de voir la vie. 
 

#PointDeFuite

 

Cathy Ytak nous parle simplement, crûment, clairement des débuts du sida à travers l’histoire émouvante d’adolescents qui arrivent au carrefour de leur vie. Ils vont devoir faire des choix rendus bien plus difficiles par des événements dramatiques et une réalité qui leur échappe. 
Sous le regard de Marie-Ange, une jeune fille complexée qui étouffe auprès de parents à l’esprit un peu trop fermé, on suit la lente désagrégation d'un groupe de copains face à un terrible diagnostic mais aussi face à l’homosexualité. 

Tout va bien pourtant quand on fait la connaissance de la petite bande. Les cours, les sorties, les discussions au café entre deux parties de babyfoot ou de flipper… Ils sont très liés et rien ne semble pouvoir ébranler leur amitié. 

Et puis, il y a ces cours de dessin et l’arrivée de Joos, un jeune garçon très beau et plein de vie. Tout de suite, il plaît à Marie-Ange, comme à toutes les filles d'ailleurs qui en sont folles. Mais pas que... 
Sami, le plus proche de Marie-Ange, lui non plus, n’est pas totalement insensible aux charmes du jeune homme. C'est réciproque. 

Mais cet amour, déjà difficile à assumer à l’époque, se retrouve très vite anéanti. La sentence tombe. Le sida fait son entrée et avec lui, la fin des jours heureux et insouciants.

Dans ces années-là, on parlait du sida. Un peu, trop peu. La maladie semblait quelque chose d’irréel, quelque chose qui ne pouvait pas vous atteindre, surtout pas à 17 ans. Et pourtant...

Il va maintenant falloir faire face.

Marie-Ange, très proche de Sami, est la première au courant. Au lieu de s’effondrer, elle s’engage et épaule les deux garçons. On y découvre les débuts d’Act Up, les premières manifestations, les premières actions...
Marie-Ange, au coeur de la tourmente, se révèle une véritable héroïne alors qu’elle ne s'en imaginait pas capable. Elle est forte. Elle tient bon.

Tout est abordé : la sexualité, la maladie en elle-même, les comportements vis-à-vis du sida mais aussi de la relation qu’entretiennent Joos et Sami… Rien n’est choquant. C’est la situation qui l’est, c'est le regard des autres, c'est la maladie, c'est le rejet qui tout au long du roman nous choquent.

Vraiment, ce texte… je ne sais même pas trop quoi dire pour vous inviter à le lire. Oui, vraiment.
J’ai peur de répéter ce qui a déjà été dit, de tomber dans des phrases trop banales pour décrire un roman qui ne l'est pas du tout, bien au contraire.

Donc je ne vais pas en dire plus. Non pas par fainéantise, non.

Juste que je ne voudrais pas gâcher votre lecture et surtout vous laissez découvrir par vous-mêmes ce très beau texte.

Cathy Ytak m'a montré toute l'étendue de son talent. Elle a su faire preuve d'énormément de tact en abordant des thèmes difficiles qui en demandaient beaucoup. 

Bravo et merci !
 

 

#PourQui?

 

Pour ceux qui veulent savoir comment tout a commencé.
Pour ceux qui veulent lire une belle histoire.
Pour ceux qui n’ont pas peur de pleurer et de voir la réalité en face.

Pour tous à partir de 14-15 ans.
 

Auteur
Collection
Editeur
Public
Date de sortie
Nombre de pages
256
Prix
16.00 €
Note
9
Langue
Français

#VosCommentaires

#OnContinue ?

Gorilla Girl Gorilla Girl

"Il enfile les palmes et règle quelque chose sur son masque.

- T'es sûr, mec? insiste Sylvain. C'est pas hyper prudent...

Le mot provoque une drôle de réaction chez Octave.


#gorillagirl, #sarbacane, #exprim, #anneschmauch
L'échappée
Après Les chiens, Allan Stratton explore une autre sorte de peur : celle de l'autre.
#lechappee, #allanstratton, #milan, #pagetuners, #amour, #manipulation
Et le désert disparaîtra
"Les arbres ont mille visages. Hélas, nous sommes désormais incapables de les lire."
#etledesertdisparaitra, #mariepavlenko, #flammarionjeunesse
Mes idées folles
« Heureux celui qui trouve la folie de perdre la raison. »
#mesideesfolles, #axlcendres, #sarbacane, #exprim
Dans la gueule du loup
Un nouveau Michael Morpurgo illustré par Barroux. Une pépite !
#danslagueuleduloup, #michaelmorpurgo, #barroux, #onlitplusfort, #gallimardjeunesse
Le dernier sur la plaine
" Ses lèvres s'entrouvrent, elle avale un peu d'air pour dire à voix haute cette vérité qu'elle a entendu bien des fois de la bouche des anciens : - Dire le nom, c'est commencer l'histoire..."
#lederniersurlaplaine, #nathaliebernard, #thierrymagnier, #tomhaugomat
Tous différents tous pareils (dossier Page des Libraires)
Parler du handicap avec humour sans tomber dans le cliché, mettre en scène la différence avec décence et sans tabou, c’est le pari réussi de Nos cœurs tordus de Séverine Vidal et Manu Causse, et…
La fourmi rouge
Je crois que je peux le dire : c'est mon coup de coeur 2017 !
#lafourmirouge, #emiliechazerand, #sarbacane, #exprim, #humour, #deuil, #amour, #amitié, #confianceensoi
HashtagCéline HashtagCéline

Un blog? Encore un! Oui mais bon, c'est pas pareil, c'est le mien...

Nos bombes sont douces
"Qu'est-ce qui me motive dans la vie? Le foot et les filles. D'un cliché... Mon coeur n'a jamais battu plus fort pour autre chose, mais rien ne me paraît plus ridicule, maintenant que j'y réfléchis."
#nosbombessontdouces, #fredericvinclere, #lecalicot