Flore Vesco

Quand j'ai lu De cape et de mots, son premier roman, j'ai eu une révélation. Je suis tombée amoureuse de sa façon d'écrire et de raconter les histoires. Louis Pasteur contre les loups-garous, son deuxième roman m'a fait autant d'effet.
#PageDesLibraires

Ci-dessous sont repris un article que j'ai écrit et un entretien que j'ai réalisé dans le cadre de la Revue Page des Libraires.

#DeCapeEtDeMots

Serine est une jeune fille atypique. Tout comme le roman dont elle est l’héroïne. Jeux de mots, jeux de dupes, le lecteur se laisse lui aussi prendre au jeu des intrigues et tromperies qui foisonnent à la cour du roi Léo III.

La comtesse Séraphine Marie-Geneviève Alexandrina de Notre-Dame Chancies du Jousselinier Senestre lez Castiche de l’Auberivière sié l’Ostel de la Colline, ou, pour faire court, Serine, n’a pas le choix. A la mort de son père, le mariage n’étant pas une option pour elle et ne voulant pas laisser ses six petits frères dans le besoin, elle décide de s’enfuir. Contre l’avis de sa mère, elle part tenter sa chance à la cour du roi Léo III. En effet, la reine a très souvent besoin de nouvelles dames de compagnie et Serine pense y trouver sa place.

Moins apprêtée que les autres, elle dénote parmi les prétendantes. Mais Serine est maligne et entre donc au service de la reine. Cette dernière est impitoyable tout autant que les jeunes demoiselles qui l’entourent. Serine, fort heureusement, réussit toujours à retourner la situation à son avantage et à tirer le meilleur parti de ses mésaventures. Ainsi, au cours d’une expédition nocturne imposée par la reine, Serine rencontre Léon, l’apprenti du bourreau, qui jouera par la suite un rôle important pour elle.

Elle va également découvrir qu’à la cour, les mensonges, bassesses et complots sont monnaie courante. Le secrétaire du roi lui apparaît bien vite comme quelqu’un de peu fréquentable. Et Serine a raison de se méfier, car c’est lui qui précipitera sa chute… dans tous les sens du terme. Mais Serine n’abandonne pas. Elle trouve une nouvelle pirouette pour revenir à la cour protéger le roi et donner à tous une bonne leçon.

Si Serine voulait faire une entrée fracassante à la cour, Flore Vesco en fait une, elle aussi, dans le monde de la littérature jeunesse. Le vocabulaire, les jeux de mots, ainsi que les situations cocasses dans lesquelles l’héroïne s’empêtre pour mieux en sortir, font de ce roman un objet déroutant, étonnant et très amusant.

 

 

 

#LouisPasteurContreLesLoupsGarous

Très court résumé :

Flore Vesco revient avec toute la verve qui a fait le succès de son premier roman, De cape et de mots (Didier Jeunesse, 2015). Suivez ici Louis Pasteur, qui intègre l’Institution royale Saint-Louis. Boursier parmi des privilégiés, il n’a pas l’intention de se laisser distraire dans ses études. Mais c’est sans compter la surprenante Constance et de mystérieux meurtres...

Entretien avec l'auteure :

Page - Dans votre premier roman, De cape et de mots, vous nous aviez ravis avec une langue riche et follement amusante. Dans Louis Pasteur contre les Loups-Garous, vous faites un inventaire impressionnant du vocabulaire scientifique. D’où vous vient cette passion pour les mots ?

Flore Vesco — Je crois que cette passion des mots cache un goût pour le travestissement. C’est en quelque sorte un costume que j’endosse. Pour De cape et de mots, il s’agissait de peindre un monde historico-fantaisiste, un palais extravagant avec des courtisans fardés à l’extrême. J’ai pris un plaisir fou à barder le récit de mots inusités, précieux, aux consonances farfelues.
Pour Louis Pasteur contre les Loups-Garous, j’ai revêtu une blouse de chimiste. Pour moi qui ai fait des études littéraires, c’était un déguisement plus difficile à enfiler : j’ai parcouru La Chimie pour les nuls (First éditions) et beaucoup utilisé le dictionnaire. J’espère n’avoir pas trop souvent boutonné ma veste à l’envers... Mais en tout cas, ce nouveau travestissement était aussi amusant. Comment ne pas se délecter de termes comme « oxyhydroxyde » ou « air déphlogistiqué» ?

 

Page - Votre héros est quelqu’un que tout le monde connaît. Pourquoi avoir choisi Louis Pasteur ? Cela a-t-il compliqué ou facilité l’écriture de ce roman ?

F. V. — Il n’est pas rare de croiser des personnalités historiques dans la fiction, mais ce sont souvent des hommes politiques ou des écrivains. Alors qu’il y a un fort potentiel romanesque dans les figures de scientifiques. Louis Pasteur, notamment, est entouré d’une aura presque légendaire. Par contre, effectivement, il n’a pas été facile de donner vie à mon propre Louis Pasteur. J’ai procédé par expérimentation. J’ai d’abord distillé quelques éléments biographiques. Je les ai mélangés avec des lieux communs : un peu d’héroïsme et de génie. Un précipité est apparu. Au bout de quelques mois, le mélange a cristallisé à l’air libre. Alors, en prenant toutes les précautions nécessaires, j’ai filtré des particules de savant fou et j’ai laissé la solution s’évaporer entre les pages.

 

Page - Mélange de genres, comment définiriez-vous votre roman ?
F. V. — D’après mes recherches, la composition chimique de Louis Pasteur contre les loups-garous est la suivante :
- une molécule de fantastique, composée d’un atome de steampunk et d’un atome de rétro-futurisme ;
- quelques particules d’humour ;
- une grosse dose d’aventures.

 

Page - Dernière question, par pure curiosité : pensez-vous à une suite mettant en scène le même héros ou un autre illustre membre de la S.S.S.S.S.S (Société Super Secrète des Savants en Sciences Surnaturelles) ?

F. V. — Oui ! Attendez, il faut que je me compose un air assuré et confiant, afin que personne ne se rende compte que je n’ai pas encore écrit une ligne de la suite… et que mon éditrice ne se doute pas une minute que je suis déjà en retard sur la deadline qu’elle m’a fixée. Voilà. Donc, dis-je, (avec mon air le plus sérieux), il y aura maintes autres aventures de la S.S.S.S.S.S. ! Bien entendu, je ne veux pas tout vous dévoiler, mais la Société devrait bientôt recruter de nouveaux membres. Gustave Eiffel apportera ses talents de métallurgiste et vous vous doutez bien que Marie Curie lui sera une alliée de poids. Et Louis Pasteur, sans tirer toute la couverture à lui, restera dans les parages.

 

 

 

#Parutions

De Cape et de mots est paru en juin 2015.

Louis Pasteur contre les loups-garous est paru en septembre 2016.

Son prochain roman Gustave et les âmes de fer paraîtra le 16 mai 2018.


Article paru dans Page des Libraires
Photo Flore Vesco
Détails du livre
Auteur: 
Editeur: 
Public: 
Date de sortie: 
03 juin 2015
Langue: 

Français

Abonnement

Envie de recevoir les nouveaux articles ?

#Abonnez-vous !

Commentaires

#OnContinue ?

La danse de la méduse La danse de la méduse
"Sera, 14 ans, est la plus jolie fille de sa classe et a quantité d’amies et d’admirateurs. "Nik", 14 ans, est seul,...
#ladansedelameduse, #stefaniehofler, #hachetteromans, #NetGalleyFrance
Refuges Refuges
En attendant son prochain roman, j'ai enfin découvert Refuges que je n'avais jamais pris le temps de lire alors que je suis une...
#refuges, #anneliseheurtier, #casterman
Dis ours Dis ours, tu m'aimes ?
Moi oui vraiment, sans aucun doute, Canard et Ours je vous aime...
#disours, #johnjory, #benjidavies, #littleurban
Ports autour du monde Ports autour du monde
"Es-tu prêt à embarquer pour un grand voyage avec escales ? Avec ce livre, navigue en bateau autour du monde et découvre l’incroyable...
#portsautourdumonde, #victormedina, #miacassany, #nathan, #mosquito
Trouble vérité Trouble vérité
Un nouveau roman de E.Lockhart ! Sera t-il aussi bon que Nous les menteurs?
#troubleverite, #lockhart, #onlitplusfort, #gallimardjeunesse, #nouslesmenteurs