JULES et le renard

Soumis par HashtagCeline le mar 21/04/2020 - 21:03
"Sur terre, tous les animaux cherchaient à le croquer. Et sous terre, tous les animaux l'empêchaient de passer."
#JoeToddStanton

 

J'ai découvert cet auteur-illustrateur avec son magnifique album Le secret du rocher noir paru en 2018 à l'école des loisirs. J'étais très curieuse d'avoir en main ce nouveau titre de Joe Todd-Stanton pour lequel, rien qu'à voir la couverture, je pressentais un coup de coeur. Et je ne me suis pas beaucoup trompée. C'en est un !

Ici, on quitte la mer et ses mystères pour une promenade dans la forêt et le terrier de Jules, souriceau solitaire. Grâce à un dessin délicat et efficace au service d'une aventure amusante et rythmée, on passe un excellent moment en compagnie de Jules et du renard.

 

#TêteÀTête

 

Avant de débuter la lecture, prenez le temps de vous attarder sur la couverture qui est déjà un petit plaisir en soi avec sa texture, ses couleurs et ses surbrillances... La page de garde de début, par l'intermédiaire d'un petit plan simplifié (tant au niveau du dessin que du contenu), nous montre l'univers dans lequel l'aventure va se dérouler. Sous terre, habitent de nombreuses familles. Un terrier diffère. Celui de Jules qui y demeure en solitaire.

Effectivement, Jules est un vrai ermite. Il ne veut croiser personne. Et il a ses raisons.

"Sur terre, tous les animaux cherchaient à le croquer.

 Et sous terre, tous les animaux l'empêchaient de passer."

 

 

Jules a donc développé tout un tas de stratégies pour passer inaperçu en toutes situations. Il est malin ! Mais malgré ses efforts, quelqu'un, très rusé aussi, le surveille.

Qui? Un renard qui a repéré la maison de Jules et compte bien y entrer, coûte que coûte. Sauf qu'il va rester coincé ! Enfin, juste sa tête, à quelques centimètres de la table à manger de Jules. Dès lors, les deux personnages, souriceau et renard, vont se retrouver en colocation forcée, bien obligés de communiquer un minimum...

Cette histoire est simple, celle de deux êtres que tout oppose mais qui vont devoir s'entraider. La suite de l'histoire pourrait aussi paraître un peu "cliché" mais Joe Todd-Stanton sait faire passer de jolies idées avec habileté.

Jules et le renard vont établir une étonnante relation basée sur cette dette que le renard a contracté auprès du petit animal qui l'a malgré lui hébergé. Le renard saura s'en souvenir le moment venu. L'un et l'autre ne vont pas fondamentalement changer mais une sorte d'amitié, un peu particulière, se sera quand même instaurée.

C'est impossible de ne pas craquer devant cette histoire au dessin si vif, si coloré, si expressif et si réussi de Joe Todd-Stanton. La mise en page est très dynamique avec une alternance des illustrations en vignettes ou en grandes doubles pages. Différents points de vue, des gros plans ou encore des cadrages étonnants contribuent à donner de l'énergie à l'ensemble. Je ne suis peut-être pas objective mais franchement, ici, ce livre a conquis tout le monde, peut-être plus encore que le précédent (eh oui, Le secret du rocher noir s'est fait détrôner).

Comme Oliver Jeffers ou Jon Klassen, je sais que j'attendrai désormais chaque nouvel album de Joe Todd-Stanton avec une grande impatience. Il y a un petit quelque chose en plus dans sa façon de dessiner le monde qui me touche particulièrement.

Petit bémol sur cet album pour la version française en tout cas : pourquoi avoir mis en quatrième de couv' une image qui donne la chute d'un élément important de l'histoire? C'est un peu dommage je trouve mais bon, ça n'empêche pas le charme d'opérer.

 

#PourQui?

 

Pour les enfants qui aiment les animaux de la forêt, surtout les souriceaux et les renards.

Pour les enfants qui aiment les histoires d'amitié étonnantes.

Pour les enfants qui aiment l'humour et l'aventure.

Pour tous les enfants à partir de 4-5 ans.

 

Illustrateur
Public
Date de sortie
Nombre de pages
36
Prix
12.20 €
Langue
Français

#VosCommentaires

#OnContinue ?

Miss Pook et les enfants de la lune Episode 1
Comme il est bon de rire parfois... Merci Monsieur Santini !
#sorcière, #lune, #enfantsperdus, #fantastique, #humour
Passionnément...à ma folie
"Les histoires d'amour finissent mal...en général." Enfin, je dis ça, je dis rien.
#manipulation, #amour, #adolescence, #identité
Journal d'un amnésique
"Pour l'instant, ma tête est comme une grande maison vide aux murs lisses. Chacune de mes pensées , une balle super rebondissante lancée par un champion de baseball. Ça jaillit, ça percute, ça s'…
#journaldunamnesique, #nathaliesomers, #didierjeunesse
Les quatre gars
Claire Renaud, en plus de son Pépix, nous propose un roman pour les (un peu) plus grands dans la collection Exprim. UNE REUSSITE !
#famille, #père, #grand-père, #frère, #absence, #femme, #quotidien, #humour
Little Urban
Little Urban a fait un sacré chemin depuis ses débuts. L'éditeur a su imposé sa patte dans le secteur jeunesse grâce à des albums bien originaux. Moi, je suis littéralement fan.
#littleurban, #123onesttousdescats, #lelivreblanc
Au lit les chats
" Un chat rouge est entré dans la maison pour s'y reposer. Et voilà que tout doucement s'approche un chat vert foncé..."
#aulitleschats, #barbarauriocastro, #saltimbanqueeditions
Panique à Gémelia Panique à Gémelia

"- Tout d’abord, retenez bien ceci, mes petites canailles : aucune enquête ne résiste au jeune Ivan Lorpalou ! Non, ce n’est pas assez… enfin vous voyez, quoi. Pas assez spectaculaire. D’…
#paniqueagemelia, #bettypiccioli, #etincelles, #gulfstream

Comme des sauvages Comme des sauvages

"Tout à l’heure, hier, à propos des règles de chasse de la communauté, il avait pensé : «Quand je serai adulte», et c’était une pensée répugnante – mais il subodorait que dès lors qu’on l’a conçue…
#commedessauvages, #vincentvilleminot, #pocketjeunesse, #pkj

Classe de lune
Parfois, des images suffisent. Classe de lune, l'album sans texte de John Hare nous le prouve.
#classedelune, #johnhare, #pastel, #ecoledesloisirs
Laurent le flamboyant
"Bon sang de bois, de bon bois de sang!" Encore un coup de coeur aux éditions MeMo...
#laurentleflamboyant, #karenhottois, #juliawoignier, #memo, #petitepolynie