La fée sous mon lit

"Le soir, avant que les rêves ne m'emportent, j'aime bavarder avec la fée sous mon lit."
#RosalindeBonnet

 

J’aime beaucoup les illustrations de Rosalinde Bonnet. J’aime cette façon qu’elle a de dessiner des personnages enfantins ou animaux. C’est toujours très mignon.

Cette fois-ci, attention, elle ne se contente pas de nous dessiner des petites choses charmantes … Vous allez aussi y voir une galerie de créatures fantastiques et parfois un peu effrayantes. Mais bon, au final, pas vraiment méchantes.

Un album pour se faire peur mais pas trop quand même !

 

 

 

#DeQuoiÇaParle?

 

Sous le lit du héros de cette histoire vit une fée. Si, si ! Et d’ailleurs, elle s’occupe de beaucoup de choses dans la maison où il vit. De quoi donc? Ou plutôt, de qui? 

Car apparemment, la fée n’est pas le seul être étonnant des lieux intérieurs et extérieurs.

Vous allez croiser une ombre qui veille sur les trésors du placard, un monstre grignoteur de miettes sous la table, un roi de la forêt, une sirène et bien d’autres surprises.

Et aujourd’hui qu’elle n’est pas très en forme, c’est notre jeune héros qui va devoir faire son travail mais peut-être pas sans faire quelques bêtises…

 

#MonstresGentils

 

Cet album est assez surprenant et cela pour plusieurs raisons.

Déjà, il y a des rabats. Et c’est assez rare dans les albums chez Didier Jeunesse, avec des pages souples. Ce ne sont pas à proprement parler des rabats mais des demi-pages intercalées que l’on tourne et qui viennent changer la scène initiale. A chaque fois, on a un décor où vit un être magique différent. Tout semble normal, en ordre. Et puis, en soulevant cette fameuse demi-page, on découvre la façon dont l’enfant va aider la créature qui en a besoin. Bien souvent, c’est en faisant une bêtise. Par exemple, au tout début, le garçonnet veut aider l’ombre du placard qui a perdu sa cape de brume… Et bien hop, des rideaux feront l’affaire ! Ainsi, il décroche celui de sa chambre avec plus ou moins de délicatesse.

Dans la page que je vous ai mis en illustration, la licorne en train de lire dans le fauteuil aimerait inviter l’automne à boire un thé. Qu’à cela ne tienne ! L’enfant ouvre la fenêtre et fait entrer l’automne, et le vent, renversant au passage le goûter… 

Ainsi, à chaque fois, on découvre les idées pas toujours très réfléchies mais toujours partant d’une bonne volonté, du petit héros. 

On évolue dans un univers fantastique, visitant une maison gigantesque et fabuleuse où chaque pièce regorge de surprises et de mystères. Ancienne et datée, la demeure semble sortie d’un conte de fées.

On vadrouille dans les lieux, attentifs et émerveillés. Que va t-il bien pouvoir encore arriver?

Au fil des pages, on peut se poser cette question cependant : les personnages fantastiques rencontrés sont-ils réels ou imaginaires? 

L’enfant a une imagination débordante. Ça oui, ça ne fait aucun doute. Mais est-ce au point d’avoir tout inventé? Peut-être oui, pour justifier ses maladresses et ses facéties.

Finalement, nous aurons la réponse à la fin. Même si j’avoue qu’on peut aussi imaginer ce que l’on veut. Je ne vous le dis pas.

 

 

Le texte est signé par l’illustratrice. Et il est tout à fait réussi !

Il crée une petite musique jouant sur la répétition. En effet, à chaque fois on retrouve l’envie de l’enfant d’être à la hauteur de la mission confiée par la fée. Alors, pour chacune des situations, l’enfant essaie d’endosser le rôle au mieux : “Il fallait que je sois aussi serviable/généreux/créatif/futé/charmant/magicien/attentionné que la fée…” Il va vraiment devoir assurer ! Et il essaie. 

Le vocabulaire est assez riche dans ce texte qui se lit à voix haute avec plaisir. Chaque créature prend la parole et l’on se rend compte qu’elle n’ont rien de menaçant.

Ce qui est aussi trè bien avec ce livre, c’est le côté un peu effrayant. Il y a cette ombre dans le placard, ce monstre sous la table, ce fantôme (oulala le fantôme !)... Je vois bien qu’à chaque fois, quand je le lis avec ma fille, elle a un peu peur de ces pages-là mais ce sont aussi celles qu’elle redemande le plus. C’est important de se faire peur, mais pas trop.

Et puis, dans le cas du fantôme, finalement, une fois le flap et le problème résolu, il a l’air vraiment gentil !

Joliment illustré, gentiment effrayant, poétiquement amusant, surprenant dans sa forme, La fée sous mon lit est un album qui possède bien des atouts pour séduire petits et grands.

 

#PourQui?

 

Pour les enfants qui aiment s'inventer des histoires.

Pour les enfants qui aiment se faire peur, un petit peu.

Pour les enfants qui aiment les livres à rabats.

Pour tous les enfants à partir de 3-4 ans.

 

La fée sous mon lit
Détails du livre
Illustrateur: 
Editeur: 
Public: 
Date de sortie: 
04 mars 2020
Prix: 
13.90€
Nombre de pages: 
48
Langue: 

Français

Abonnement

Envie de recevoir les nouveaux articles ?

#Abonnez-vous !

Commentaires

#OnContinue ?

Au lit les chats Au lit les chats
" Un chat rouge est entré dans la maison pour s'y reposer. Et voilà que tout doucement s'approche un chat vert foncé..."
#aulitleschats, #barbarauriocastro, #saltimbanqueeditions
Un si petit oiseau Un si petit oiseau
"Dieu est absent des champs de bataille", a écrit Blaise. Il est aussi absent des accidents de la route.
#unsipetitoiseau, #mariepavlenko, #flammarion
Le petit prince de Harlem Le Petit Prince de Harlem
"Des clubs de jazz aux guerres de gangs : bienvenue dans le Harlem des années 20."
#lepetitprincedeharlem, #mikaelthevenot, #didierjeunesse
Photo Ecole des Loisirs Robert Cormier
J’ai découvert cet auteur avec son roman A la brocante du cœur : un choc.
#laballeestdanstoncamp, #delatendresse, #robertcormier, #ecoledesloisirs, #medium
Vive le sport Vive le sport !
Je n'ai qu'un seul mot à dire : Merveilleux !
#vivelesport, #olekonnecke, #ecoledesloisirs