Éden

"(....) elle a l'air de me prendre pour une demi-folle, mais l'essentiel c'est qu'elle me croie sincère. Pas une complète mytho qui veut faire genre. Genre quoi, je n'en sais rien, mais je me comprends."
#Pseudo

 

Rebecca Lighieri est le pseudonyme d'Emmanuelle Bayamack-Tam qui a remporté le Prix du Livre Inter 2019 pour son roman Arcadie, paru chez P.O.L.

Comme je ne lis plus du tout de littérature adulte ( oui, je sais, je devrais mais en même temps j'aime tellement la littérature jeunesse), je ne m'étais pas spécialement arrêtée sur son nom ni même son pseudo.

J'ai reçu Éden dans le cadre de mon expérience de "Passeuse" que l'école des loisirs me permet de vivre depuis septembre dernier (et ce pour une année). Éden est le deuxième titre que je découvre, après Boo Neil Smith).

Malgré une couverture vraiment magnifique et un résumé plus qu'intriguant, dans la masse des parutions et dans ma très haute PAL, je suis complètement passée à côté de ce roman.

Et je me rends maintenant compte que j'ai eu de la chance que l'école des loisirs me le mette entre les mains :

C'EST UN COUP DE COEUR !!!

 

#QuatrièmeDeCouv'

 

Il a suffi d'une seconde pour que le monde de Ruby s'efface...Comment? Mystère. Elle s'ennuyait chez elle, comme d'habitude, quand une bourrasque l'a soudain soulevée et déposée au bord d'un bois noir. La maison, la ville, la route, tout a disparu, d'un coup.

Ruby ne s'affole pas, elle est sûrement en train de rêver. Un rêve hyper réaliste mais un rêve quand même. Et pour une fois qu'il se passe quelque chose dans sa petite vie, elle ne va pas prendre ses jambes à son cou. D'ailleurs, que peut-il lui arriver ? Personne n'habite dans le coin. Éclairer par la lune, elle se dirige tranquillement vers la clairière qu'elle aperçoit au loin...

Saudf que quelqu'un est là. Un jeune homme qui scrute les ténèbres avec attention.

(Petite avis tout personnel, le résumé est un peu étonnant finalement. Il donne une tonalité fantastique très forte à cette histoire. Alors même si c'est effectivement le cas, je trouve qu'il induit un peu en erreur...)

   

#CagibiExpress

 

J'ai aimé énormément de choses dans ce livre. Contrairement à ce que je fais habituellement, je vais les lister et les détailler.

Éden m'a plus parce que :

- l'aventure démarre tout de suite !

"Passé quelques secondes d'incompréhension et de sidération, ma première pensée consciente est de me dire que je rêve. Un rêve hyperréaliste, mais un rêve quand même."

Et oui, nous n'attendons pas des pages et des pages pour que Ruby, l'héroïne, soit projetée dans ce monde imaginaire. En effet, Ruby entre dans son cagibi pour son premier voyage à la cinquième page ! C'est rapide et finalement, cela créé la surprise car nous n'avons, un peu comme la jeune fille, pas trop le temps de comprendre ce qui nous arrive. Cela contribue vraiment à nous déstabiliser et à nous intriguer. Nous sommes happés d'entrée de jeu. Et ça, c'est vraiment appréciable. C'est rare que cela soit le cas. Alors je tiens à le signaler.

Ruby est extrêmement drôle et touchante.

Ruby a treize ans. C'est une ado qui a un regard j'avoue assez critique sur tout ce qui l'entoure : sa famille, ses amis, les garçons, ses profs, le collège... Elle s'ennuie. Son quotidien est monotone. C'est une vie plutôt normale pourtant, sans souci particulier. Mais justement, c'est ça le problème. Rien n'est assez excitant pour Ruby. 

"En plus, j'ai franchement l'impression d'avoir déjà vécu cette scène.(...) Non, juste l'impression que Florent ressemble à tous les gars de treize ans , qui se débattent péniblement entre montées d'hormones et volonté désespérée d'avoir l'air cool. Et moi pareil, je joue mon rôle de fille de treize ans qui voudrait qu'on la trouve bonne sans pour autant la prendre pour une pute. Nous sommes pareils tous les deux : coincés dans nos rôles ennuyeux."

Au début, on s'amuse des réflexions de la jeune fille. Cependant, au fil de l'histoire, ses problèmes, pris un peu à la légère, deviennent plus inquiétants car Ruby perd vraiment pied dans sa propre réalité. Pour elle, ses voyages dans l'autre monde mettent un peu de sel dans la soupe trop fade qu'est son existence. C'est magique et en même temps dangereux car Ruby ne vit plus que dans l'attente de ces courtes échappées. Et malheureusement pour elle, elles sont assez rares et surviennent de manière totalement irrégulières et aléatoires.

Cette chance devient finalement une malédiction.

Elle se sent enfermée dans son propre monde mais libre quand elle voyage. On peut y voir beaucoup de choses à travers cette situation vécue par Ruby. A son âge, il est difficile de trouver sa place, d'exister. On grandit. Et il parfois plus facile de s'échapper de la réalité que de l'affronter, chacun trouvant son propre refuge, plus ou moins sensé ou raisonnable.

La révolte gronde dans le coeur et la tête de Ruby. Va-t-elle complètement sombrer? 

"Je sens monter en moi une colère brûlante, mais je ne sais pas contre qui la tourner. Mes parents? Certainement pas. Eux aussi vivent en captivité : simplement ils ont appris à aimer leur aquarium. Mais c'est décidé : je ne vivrai pas comme eux ni comme aucun des adultes de ma connaissance."

le monde extraordinaire où Ruby voyage.

J'ai adoré tous les passages qui se déroulent dans ce monde idyllique où tous et toutes vivent en harmonie ensemble mais aussi avec la nature.

C'est extrêmement bien décrit : senteurs, saveurs, couleurs et sensations... On s'y croirait. Certains passages m'ont fait penser à ceux des romans Joanne Richoux (notamment Désaccordée, paru en chez Gulf Stream en 2019) où la nature est foisonnante, envahissante mais surtout extrêmement bien retranscrite. Pas étonnant que Ruby s'y sente bien et veuille y aller le plus souvent possible.

le mystère est grand dans ce roman.

Cet univers de rêve nous pose largement question, comme pour Ruby et Lou, sa meilleure amie surdouée, qui n'arrivent pas à déterminer à quelle période du passé il appartient. D'ailleurs, existe-t-il vraiment? Ruby déraille ou se rend-elle réellement ailleurs? Il y a des preuves certes, mais après tout?

"Éden me regarde, avec une expression indéfinissable :

- C'est peut-être moi qui n'existe pas, Ruby.

- Qu'est-ce que tu veux dire?

- Tu ne t'es jamais posé la question?

Si, bien sûr. C'est même la question qui me hante depuis des mois."

Car vu la technologie et les habitudes des gens des lieux, c'est forcément bien des années avant notre époque. Le Moyen Age? Mystère. J'ai beaucoup aimé la façon dont l'autrice menait son lecteur sur le chemin de la vérité. Elle y sème au passage de jolis messages et de belles idées.

Éden tout simplement...

Oui, ce personnage fait rêver Ruby et j'avoue qu'il est fort charmant. Alors, oui, c'est un argument tout à fait inutile mais je comprends l'envie irrépressible de l'héroïne de le retrouver. Grâce à Éden, entre autres (il y a aussi Cobb, un enfant), on parcourt avec simplicité et bienveillance ce monde indéfinissable mais accueillant. 

J'arrête ici ma petite liste. Et je termine sur un tout petit bémol... Lequel? L'âge de Ruby. Peut-être que si elle avait eu un ou deux ans de plus, je me serais un peu moins interrogée sur certaines choses (que je ne dévoilerai pas ici) Après, honnêtement, l'autrice y va avec beaucoup de tact et cela passe plutôt bien finalement. 

Bref. Ce roman est un véritable coup de coeur car il m'a fait rire, voyager, m'interroger sur notre monde et passer un très très bon moment. Je suis ravie de cette lecture qui m'a, malgré certains points plus sombres, vraiment offert une grande bouffée d'oxygène.

A découvrir sans plus attendre !!

 

#PourQui?

 

Pour ceux et celles qui aiment les aventures extraordinaires.

Pour ceux et celles qui veulent rompre avec la monotonie du quotidien.

Pour ceux et celles qui ont un cagibi... (Eh oui, après tout...?)

Pour ceux et celles qui aiment les romans qui font réfléchir et rêver.

Pour tous et toutes à partir de 13-14 ans.

 

Éden
Détails du livre
Collection: 
Public: 
Date de sortie: 
04 septembre 2019
Prix: 
14.50€
Nombre de pages: 
201
Langue: 

Français

Abonnement

Envie de recevoir les nouveaux articles ?

#Abonnez-vous !

Commentaires

#OnContinue ?

Rackette-moi si tu peux Rackette-moi si tu peux
Une déclinaison pour les primaires de la collection Les Graphiques chez Gulf stream.
#rackettemoisitupeux, #lesgraphiques, #sophieadriansen, #clerpee, #gulfstream
Nathalie Bernard Entretien avec... Nathalie Bernard
Sept jours pour survivre, Sauvages et aujourd'hui Keep Hope... Nathalie Bernard est une autrice que je suis désormais avec une grande...
#nathaliebernard, #entretien
Bulles, Bestiaire imaginaire de la mer Bulles, Bestiaire imaginaire de la mer
"Toute ressemblance avec un poisson existant ou ayant existé est purement fortuite."
#bullesbestiaireimaginairedelamer, #laetitialesaux, #didierjeunesse
Guenon Guenon
"Je ne sais pas ce que j'aurais donné pour que quelque chose arrive et fasse que je sois obligée de rester à la maison. Je crois...
#guenon, #pierreantoinebrossaud, #lerouergue, #doado
POV POV Point of view
Un sujet délicat traité de façon intelligente et pertinente.
#pov, #pointofview, #patrickbard, #syros