Gustave et les âmes de fer

Un nouveau Flore Vesco? J'en ai rêvé, Didier Jeunesse l'a fait !
#FloreVescoForever

 

Je l’ai déjà dit et redit sur le blog : j’adore Flore Vesco. Quelle impatience j’avais de découvrir Gustave et les âmes de fer, son nouveau roman relatant les tribulations d’un membre illustre de la S.S.S.S.S.S., la Société Super Secrète des Savants en Sciences Surnaturelles !  Après Louis Pasteur, découvrons l’histoire méconnue de Gustave Eiffel. Un beau programme annoncé. Alors, verdict? Plaisir retrouvé !
 

#RésumonsUnPeu

 

Nous sommes en 1855, le 8 août exactement, à Paris.
Gustave Eiffel est fraîchement diplômé de l’Ecole Centrale des Arts et Manufactures. Il n’est pas encore le grand homme qui va laisser son empreinte dans la capitale. Trop jeune et inexpérimenté malgré son diplôme, il n’a toujours pas d’emploi. Mais c’est décidé, aujourd’hui, il va en trouver un! 
En feuilletant le journal, une petite annonce dans la rubrique “divers” l’interpelle : 
“Société très fermée recherche esprits logiques et coeurs aventureux
48° 51’ 50 N
2° 19’ 52 E
9 M
08.08.1855
13.45 “
S’il a l’esprit logique, il a un peu moins le coeur aventureux mais cette annonce énigmatique intrigue le jeune Gustave. Assez facilement, il la décode et se retrouve parmi d’autres pour des tests de recrutement pour le moins étranges. Il les réussit, sans trop savoir comment. Et Gustave découvre alors l’existence de la S.S.S.S.S.S. Après réflexion, Gustave décide d’intégrer cette “société super secrète”. En compagnie d’Alfred Nobel, recruté en même temps que lui, et coaché par Louis Pasteur (que l’on retrouve avec plaisir), Gustave Eiffel va entamer une formation rude et intense. Contre toute attente, il ne s’en sort pas si mal que ça et une première mission lui est confiée. Pour Gustave, sa vie prend alors un sacré virage. Fini le calme et la stabilité… son quotidien sera plutôt fait d’aventure, de surnaturel, de mystère et surtout de danger. Est-il coulé dans un acier assez solide pour faire face et survivre à tout cela?
 

#MonAvis

 

Alors, qu’en ai-je pensé?
J’ai été très heureuse de retrouver le style vif, incisif et piquant de l’autrice. Des jeux de mots en veux-tu en voilà ! Des mots inconnus, scientifiques et métallurgiques à gogo. Des dialogues boostés à grand renfort de calembours. Mais stop, il ne faut pas que je “métal” trop moi non plus…

Bref, son style bien à elle n’a rien perdu de son charme. 

Côté intrigue, elle est plutôt bien ficelée. (bon je me suis doutée de certaines choses mais ca n’a en rien gâché ma lecture) L’autrice nous entraîne dans une aventure tout à fait divertissante.
Cependant (ah, ça se gâte...non, non pas tant que ça, rassurez-vous), avant que l’on soit dans le coeur de l’action, j’ai trouvé que c’était un peu long à démarrer. Le recrutement, la formation de Gustave Eiffel sont bien décrits mais peut-être un peu trop… En revanche, une fois que Gustave débute sa mission, tous les ingrédients essentiels pour que l’ennui trépasse sont réunis : amour, action, plans machiavéliques, un peu de violence (oui, il y des coups de plaques métalliques, quelques clous plantés et des morts par-ci par-là) et de l’humour. 
Le héros, qui n’en est pas un au départ, est mis à rude épreuve et va se dépasser pour mener à bien sa mission en laquelle personne ne croit vraiment. 

Donc honnêtement, pas de déception pour moi avec Gustave Eiffel et les âmes de fer.

Mais du coup, parce que je ne peux pas m’empêcher de comparer (et ce n’est sans doute pas bien mais je l’ai dit je ne peux pas m’en empêcher) ce ne sera peut-être pas mon préféré. Il faut dire que la barre était très très haute avec les deux autres. Le premier De cape et de mots faisait évoluer l’héroïne dans un univers (celui de la cour et de ses manigances) qui m’avait énormément plu. Louis Pasteur contre les loups-garous offrait le renouveau avec une autre époque, un autre genre. Ici, le plaisir n’est pas entaché (vraiment) mais la surprise n’y est pas autant. Il faut quand même bien avouer que j’ai aimé me retrouver à Paris avec Gustave Eiffel et que j’ai encore appris beaucoup de choses.

Et puis on ne peut pas enlever à Flore Vesco sa verve incroyable et son écriture parfaitement maîtrisée. Je reste fan. 

Alors ne m’en veuillez pas Flore Vesco si par le plus grand des hasard vous lisiez cette chronique. Gustave et les âmes de fer est sans conteste un roman réussi et franchement amusant. 
Je continuerai à chanter vos louanges encore longtemps.

#PourQui?

 

Pour ceux qui aiment l'aventure.

Pour ceux qui aiment l'humour et les jeux de mots.

Pour ceux qui aiment la science mais aussi pour ceux qui ne l'aiment pas plus que ça.

Pour ceux qui ont envie d'un roman galvanisant !

 

A partir de 12 ans.

Gustave Eiffel
Détails du livre
Auteur: 
Editeur: 
Public: 
Date de sortie: 
16 mai 2018
Prix: 
15.90€
Nombre de pages: 
192
Note: 
8 / 10
Langue: 

Français

Abonnement

Envie de recevoir les nouveaux articles ?

#Abonnez-vous !

Commentaires

#OnContinue ?

Le complot du Trident
À la fin du Ier siècle, alors que Rome domine, une série de malheurs plonge la ville dans le chaos. Publius Horatius va enquêter pour...
#rome, #complot, #histoire, #empire, #enquete
Vive le sport Vive le sport !
Je n'ai qu'un seul mot à dire : Merveilleux !
#vivelesport, #olekonnecke, #ecoledesloisirs
Partis sans laisser d'adresse Partis sans laisser d'adresse
J'ai presque pleuré de joie en le découvrant et j'ai tout stoppé pour le commencer. C'est l'effet Susin Nielsen.
#partissanslaisserdadresse, #susinnielsen, #helium
Les petits mots d'Amos Les petits mots d'Amos
"La neige s'annonce. Ramasse du bois, protège tes citronniers et sors ta grosse pelle. Tu en auras besoin..."
#lespetitsmotsdamos, #annecortey, #janikcoat, #grassetjeunesse
Le petit prince de Harlem Le Petit Prince de Harlem
"Des clubs de jazz aux guerres de gangs : bienvenue dans le Harlem des années 20."
#lepetitprincedeharlem, #mikaelthevenot, #didierjeunesse