Casseurs de solitude

Soumis par HashtagCeline le jeu 22/11/2018 - 13:48
Hélène Vignal sait aborder des sujets difficiles avec justesse, comme en témoignent ses précédents romans Gros dodo ou Zarbi (Le Rouergue). Au travers des histoires de Casseurs de solitude, qui sont autant de petits concentrés d’émotions, elle montre une nouvelle fois l’étendue de son talent.
#MonArticlePageDesLibraires

 

Casseurs de solitude est un recueil de neuf nouvelles.

Hélène Vignal y aborde des thèmes aussi divers que la drogue, l’homosexualité, l’excision ou encore la première fois. Pouvant se lire indépendamment, ces courts récits se font écho les uns aux autres.

Dans « Pas droit à l’erreur » et « Regarde-moi » par exemple, on découvre l’histoire de deux meilleures amies qui finalement ne se comprennent pas et n’arrivent pas à se dire les choses importantes. De cette incompréhension naîtra une dispute, alors que le lecteur voit bien la détresse et le besoin qu’elles ont l’une de l’autre.

Dans « Une journée de merde » et « Accusé de réception », on découvre la terrible situation d’Adra. Cette jeune fille a perdu sa sœur aînée suite aux complications d’une excision. Elle apprend par hasard que c’est à son tour de « devenir une femme ». Elle sera sauvée deux fois grâce au courage de deux personnes qu’elle ne connaît pas, ou peu.

Dans « L’héritage », deux êtres que tout oppose vont créer des liens particuliers autour de l’amour des chevaux. La force de ce livre réside dans le fait de montrer qu’un rien, un geste qui peut sembler anodin, peut changer le cours d’une vie.

Sans jamais tomber dans la caricature, Hélène Vignal dresse les portraits croisés d’adolescents confrontés à des situations de la vie quotidienne, pour certaines légères et pour d’autres beaucoup plus graves. S’enchaînent ainsi des moments qui font que tout bascule, des histoires de garçons et de filles aux prises avec un destin qui les dépasse ou qui leur fait un cadeau. On passe d’une nouvelle à l’autre avec facilité et envie, tantôt le sourire aux lèvres, tantôt le cœur serré. Ces textes sont riches et d’une grande sensibilité. Et c’est surtout une invitation à s’ouvrir aux autres.

Collection
Editeur
Public
Date de sortie
Nombre de pages
125
Prix
10.20 €
Langue
Français
Paru dans Page des Libraires

#VosCommentaires

#OnContinue ?

L'échappée
Après Les chiens, Allan Stratton explore une autre sorte de peur : celle de l'autre.
#lechappee, #allanstratton, #milan, #pagetuners, #amour, #manipulation
Bulle et Bob dans la forêt
Un nouveau Bulle et Bob? C'est toujours un événement !
#bulleetbobdanslaforet, #natalietual, #didierjeunesse, #polichinelle
Dis au revoir à ton poisson rouge !
"La vie est parfois surprenante. Voire carrément époustouflante."
#disaurevoiratonpoissonrouge, #pascalruter, #didierjeunesse
Félines
"Depuis que le monde est monde, il a toujours la même tête et elle n'est pas très jolie. D'autres que moi diraient même qu'il a franchement une sale gueule."
#felines, #stephaneservant, #epik, #lerouerguejeunesse
Regarde dans la forêt
C'est l'automne. Mettez-vous dans l'ambiance avec ce bel album!
#regardedanslaforet, #emirihayashi, #petitnathan, #nathan, #renard
Monsieur Pingouin Le trésor perdu
"Monsieur Pingouin était un pingouin. Un simple coup d'oeil permettait d'en avoir le coeur net. Car Monsieur Pingouin ressemblait...à un pingouin."
#monsieurpingouin, alextsmith, #castorromans, #flammarionjeunesse
En plein vol
"Au mauvais endroit au mauvais moment"? Ca me semble un bon résumé de sa vie. Jules est comme ces oiseaux qui s'assomment contre des fenêtres qu'ils ont pris pour des morceaux de ciel. Fauchés. En…
#enpleinvol, #manonfargetton, #jeanchristophetixier, #rageot, #babelio
Summer Kids
En cette rentrée, parmi toutes mes lectures, j'ai fait une belle rencontre : Mathieu Pierloot.
#summerkids, #mathieupierloot, #ecoledesloisirs, #mediumplus
J'ai vu un lion !
Un lion dans le jardin des voisins ? Quelle drôle d'histoire !
#jaivuunlion, #severinevidal, #laurentsimon, #milan, #leshistoiresdestoutpetits
Camille contre les cauchemars
"Tu sais... Les adultes pensent que tu n'existes que dans ma tête."
#camillecontrelescauchemars, #emilytetri, #casterman