Kill all enemies

Retour sur mes coups de coeur : Kill all enemies de Melvin Burgess. Un auteur que j'adore avec des textes qui dérangent.
#MonArticlePageDesLibraires

 

Billie est une adolescente révoltée, perturbée et hyper violente. Sa vie familiale est compliquée : sa mère, ancienne alcoolique, ne veut plus la voir. Placée dans une famille d’accueil, elle a du mal à se défaire de ses vieux démons et ne cesse de se battre. Une bagarre de trop met le feu aux poudres.

Rob, fan de heavy metal, vit un quotidien difficile auprès d’un beau-père violent qui le rabaisse sans arrêt. Sa mère, avant de quitter le domicile conjugal, lui fait promettre de veiller sur son petit frère et lui offre un tee-shirt de Metallica. Ce cadeau, en apparence anodin, va pourtant faire de la vie de Rob un enfer et le conduire à des comportements excessifs.

Chris a ses parents à ses côtés, mais il est en échec scolaire. Il n’a pas fait un seul devoir depuis quatre ans et ses parents ne savent plus quoi faire pour débloquer la situation. Chris, quant à lui, n’est jamais à court d’idées pour les faire enrager. Après une énième provocation envers un de ses professeurs, l’adolescent s’aventure lui aussi trop loin dans la provocation.

Billie, Rob et Chris sont envoyés à Brant, un établissement éducatif accueillant des jeunes en grande difficulté. Leur premier contact avec ce centre s’avère plus qu’explosif. C’est le début d’une cavale pour Billie et d’une amitié entre Rob et Chris.

De courts chapitres alternés permettent de découvrir tour à tour l’histoire de Billie, de Rob, de Chris ainsi que celle d’Hannah, une assistante sociale qui prend très à cœur son travail.

Cette construction apporte beaucoup de rythme et entretient le suspense. À chaque fois que l’on quitte un personnage, on a hâte de le retrouver dans les chapitres suivants.

Spécialiste des histoires douloureuses d’adolescents marginaux, Melvin Burgess dresse le portrait croisé de trois adolescents difficiles mais attachants.

On referme le livre avec le sentiment que, même si la vie ne leur a pas fait de cadeaux, tout espoir n’est pas perdu pour Billie, Rob et Chris.


Article paru dans Page des Libraires
Kill all enemies
Détails du livre
Collection: 
Public: 
Date de sortie: 
13 septembre 2012
Prix: 
15.50€
Nombre de pages: 
372
Note: 
9 / 10
Langue: 

Français

Abonnement

Envie de recevoir les nouveaux articles ?

#Abonnez-vous !

Commentaires

#OnContinue ?

Sirius
En ouvrant un roman de Stéphane Servant, on sait que l’on s’aventure sur un chemin sombre, tortueux et que la forêt de pages que l’on va...
#postapocalyptique, #survie, #animaux, #aventure, #nature
C'était un accident C'était un accident
"Mon corps me lâche, mes jambes se dérobent sous moi, je me retrouve assise tandis que l'information se fraie un chemin jusqu...
#cetaitunaccident, #isabellelagarrigue, #librinova
L'autre soeur L'autre soeur
Un roman dont le résumé m'a tout de suite fait penser à Perdue et retrouvée de Cat Clarke mais aussi à La double vie de Cassiel...
#lautresoeur, #cylinbusby, #milan, #disparition
Illustration Le voyage immobile Le voyage immobile
La collection « D'une seule voix » donne l’occasion à Valentine Goby d'exprimer sa sensibilité et son talent dans un texte d...
#levoyageimmobile, #valentinegoby, #actessudjunior, #piano, #accident, #musique
Petite Bébé est fâchée Petite Bébé est fachée
Vous ne connaissez pas encore Petite Bébé ? Malgré sa mauvaise humeur, vous allez l'aimer, vous verrez.
#petitebebeestfachee, #stephaniedemassepottier, #luciecalfapietra, #sarbacane